APPLICATIONSBUREAUTIQUE ★ RECHERCHE DOCUMENTAIRE|CPC REVUE) ★

Recherche Documentaire|CPC Revue)Applications Bureautique

La gestion d'un ensemble de documentation, lorsque celui-ci devient volumineux, pose 2 types de problèmes :
  • la place nécessaire à son stockage ;
  • l'accès rapide à un élément de la documentation qui traite d'un sujet précis.

Pour la première difficulté, votre microordinateur ne vous sera d'aucun secours. Par contre, la deuxième peut lui être confiée si vous lui offrez un système de Recherche Documentaire efficace et d'utilisation agréable. Le système de Recherche proposé ici, permet de résoudre le problème d'accès à l'information d'une documentation volumineuse si vous avez pris la précaution :

  • de cataloguer l'ensemble de la documentation dans les fichiers du système ;
  • de définir une famille de MOTS CLES qui caractérisent parfaitement le domaine couvert par votre documentation ;
  • de qualifier votre besoin d'accès précis par une association de ces MOTS CLES, lorsque vous tentez une recherche.

Notez que ce système ne vous rendra que les services que vous lui aurez inculqué, par la richesse du dictionnaire en MOTS CLES et l'assiduité à cataloguer tous les documents concernés. Alors, il pourra répondre efficacement à une question, si elle se situe dans le domaine de votre documentaion, en vous proposant les DOCUMENTS les plus pertinents sur le sujet recherché.

DEFINITIONS

Il est tout d'abord nécessaire de définir les objets manipulés par le système, et les notions plus larges qu'ils peuvent recouvrir.

L'ensemble de la documentation est composée de REVUES. Ces objets peuvent être réellement des revues (au sens publications) ou, au sens plus large, les éléments indissociables physiquement, qui constituent votre documentation. Une REVUE porte un nom, limité à 6 caractères, unique dans le système. Il peut donc être nécessaire de choisir une abréviation du nom réel de la REVUE afin de le ramener à 6 caractères significatifs. Chaque REVUE se compose d'un certain nombre de DOCUMENTS. Ce peut être un article (d'une publication), ou le plus petit élément identifiable dans le système, dans un sens plus large. Chaque DOCUMENT se compose :

  • d'un TITRE, qui sert à le repérer dans la REVUE, d'une longueur maximum de 61 caractères, unique dans la REVUE ;
  • de MOTS CLES associés (au minimum 1 et au maximum 4-) limités chacun à 20 caractères ;
  • d'un bref RESUME facultatif qui permet de le qualifier plus complètement, limité à 216 caractères.

Le DOCUMENT, objet central du système, est donc totalement identifiable par un TITRE dans une REVUE.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

Le but de la recherche est de fournir les identifications de DOCUMENTS (REVUE et TITRE), qui répondent à une demande de renseignements quelconque, qu'un utilisateur sollicite auprès de la documentation. Pour cela, Il faut au préalable que le gestionnaire de la documentation ait saisi les informations relatives à l'ensemble des documents concernés. Il faut aussi que la demande puisse être formulée par une association de MOTS CLES (maximum 4) du dictionnaire du système. Alors, les DOCUMENTS visés par l'association de ces MOTS CLES par ET logique, sont listés et représentent la réponse que peut fournir la documentation à la demande de renseignement. Il est donc important de souligner ici l'importance des MOTS CLES dans le système. De la pertinence de leur définition et de leur bonne utilisation dans la formulation des questions, dépend la qualité de la réponse rendue. La phase de définition, lors de la CREATION D'UN DOCUMENT doit donc être effectuée avec le plus grand soin, en tenant compte, en particulier, des MOTS CLES déjà présents dans le dictionnaire. Quelques règles de définition de MOTS CLES peuvent être citées pour exemple :

— un nouveau MOT CLE ne doit être introduit au dictionnaire que s'il représente un concept inconnu jusqu'alors ;

— il est souvent nécessaire d'introduire des MOTS CLES "synonymes" pour le domaine couvert par la documentation. Cette méthode facilite en effet souvent la formulation des questions. Dans ce cas, tous les synonymes doivent être associés aux mêmes DOCUMENTS.

— Il est indispensable d'établir des règles grammaticales d'écriture des MOTS CLES. En effet, leur reconnaissance dans le dictionnaire par le système impose une écriture identique (par exemple : noms au singulier, adjectifs au masculin singulier,...).

Ces règles sont en fait à définir par chaque gestionnaire de documentation et constituent la première phase préalable d'analyse.

UTILISATION

Initialisation de la disquette de données

Lors de votre première utilisation du logiciel, les fichiers supports des informations DATA et INDEX doivent être initia-lisés sur une disquette. La méthode à suivre est la suivante :

  • formatage de la disquette ;
  • taper et exécuter le programme BASIC suivant : i = 0 ; openout "data" : write #9,i : closeout
  • taper et exécuter le programme BASIC suivant : i = 0 : openout "index" : write #9,i : closeout

Votre disquette de données est alors ini-tialisée et le logiciel de Recherche Documentaire peut fonctionner sur cette disquette. Chaque utilisation pourra enrichir ces fichiers et il ne faudra jamais les réinitialiser.

Saisie des programmes

Deux programmes BASIC sont à saisir :

  • le lanceur nommé DOCUMENT. Il assure 3 fonctions : affichage de l'écran de présentation, chargement du logiciel de gestion d'index (pour les 464 et 664), lancement du programme principal DOC61 28 ou DOC464 selon le type de CPC que vous possédez. Remarquez que si vous disposez d'un 6128, vous pouvez arrêter la saisie en ligne 410 ;
  • le programme principal. Le programme de base est DOC6128, et il doit être tapé quelque soit votre CPC. Pour les heureux possesseurs de 6128, le travail est terminé ; ils sauvegardent le programme sous le nom DOC6128 et ils passent au paragraphe suivant. Pour les autres, ils doivent encore saisir les modifications suivantes :

150 maxbuf = 15 'nb max buffers résidents
160 maxind = 200 'nb max enregistrements index

Ces limitations sont dues à la faible taille mémoire des CPC 464 et 664. Enfin, ils sauvegardent le programme ainsi obtenu sous le nom DOC464 et ils ont terminé. Remarque : les programmes DOCUMENT et DOC6128 (ou DOC464) doivent impérativement se trouver sur la même disquette. Par contre, la disquette de données peut être différente.

Lancement de l'exécution

Avant de lancer l'exécution, il est nécessaire de réinitialiser le micro et de charger le logiciel BANKMAN pour le 6128 (face 1 disquette système 1). Puis, faire RUN "DOCUMENT ; programme que vous venez dè saisir. L'écran de présentation apparaît et immédiatement il vous demande le type de CPC par la question "CPC 6128 O/N". Dans le cas d'une réponse (O)ui, il vérifie que BANKMAN a bien été chargé et dans le cas contraire, il s'arrête immédiatement. Il ne vous reste plus qu'à reprendre ce paragraphe, mais plus lentement. Si vous répondez (N)on, le nombre maximal d'enregistrements INDEX que vous voulez charger est demandé. Il est limité à 200 et permet de structurer la zone INDEX. Puis le logiciel binaire de gestion des INDEX est chargé.

Le progamme principal correspondant au CPC choisi (DOC6128 ou DOC464) est alors lancé. Sa première opération est de vous demander d'introduire la disquette de données qui contient les fichiers 

DATA et INDEX, puis de charger en mémoire la totalité de l'INDEX. Enfin, le menu principal du svstème de Recherche Documentaire est affiché. Celui-ci est du type menu descendant : donc le déplacement s'effectue par la barre espace et la sélection de l'option en inverse vidéo par la touche RETURfJ.

Principes généraux

Si l'option "fin de traitement" est exclue, 

les autres options peuvent être classées en 2 types :

  • les options de mise à jour du système d'information : créer, modifier, supprimer un document, réorganisation :
  • les options de type listes d'informations, lister les revues, les mots clés, une revue, rechercher par mots clés, statistiques, demande d'édition.

Les options de type listes peuvent à tous moments être interrompues dans leur déroulement par la frappe de la lettre "F". De plus, les options lister une revue et rechercher par mots clés, permettent d'éditer le document affiché avant de passer au document suivant de la liste par la frappe de la lettre "E". Une mise en page standard de l'édition d'un document a été retenue et est automatiquement activée sur toute demande d'édition.
Il est conseillé d'effectuer toutes les saisies d'informations en caractères minuscules, bien que le système assure automatiquement la conversion majuscules-minuscules.

Sur un écran de saisie d'information, la frappe de la touche RETURN, sans avoir saisi aucun autre caractère ,, permet d'abandonner l'option et de revenir au menu supérieur.

Une présentation standard d'un document à l'écran a été retenue. Toutes les options qui affichent un document utilisent cette présentation.

Les options n'utilisant qu'une partie des informations d'un document, n'affichent que la partie concernée.

CREATION, MODIFICATION OU SUPPRESSION D'UN DOCUMENT, D'UNE REVUE

Création d'un DOCUMENT

L'écran général de présentation d'un document est affiché, vide. Sont à saisir : 

  • le nom de la REVUE, obligatoire ;
  • le TITRE du DOCUMENT, obligatoi-e ;
  • au moins un MOT-CLE, la saisie de 2 MOTS-CLES identiques n'est pas au-:orisée ;
  • un RESUME, facultatif.

foute saisie se termine par la frappe de a touche [RETURN], 2IRETURN] consécutifs dans la fenêtre CLES provoque le aassage du curseur dans la fenêtre RESUME. Un [RETURN] dans la fenêtre REVUE vide, provoquent le retour au menu principal. La frappe du mot réservé "SOS" dans une zone quelconque de saisie provoque la réinitialisation de l'écran. Ceci est la seule possibilité pour corriger des fautes de frappe dans les fenêtres supérieures. Le [RETURN] à la fin du RESUME entraîne une prise en compte automatique du DOCUMENT saisi, et un nouvel écran vide est proposé afin de poursuivre éventuellement la création de DOCUMENTS. A partir de cet instant, le DOCUMENT est disponible dans l'ensemble des options du menu. S'il doit être modifié, il faut alors choisir l'option "modifier un document".

Modification d'un DOCUMENT

Un DOCUMENT du système d'information étant identifié par son TITRE dans une REVUE, la fenêtre REVUE est affichée afin de proposer tous les DOCUMENTS qui la constitue. Après saisie de la REVUE, tous ses DOCUMENTS sont successivement affichés avec la question DOCUMENT A MODIFIER ?. La réponse ne peut être que O ou N, pour Oui ou Non. Si la réponse est Non, alors le DOCUMENT suivant de la REVUE est proposé. Dans le cas d'une réponse Oui, alors sont modifiables :

  • le TITRE ;
  • les MOTS CLES (Il est possible d'en modifier, d'en rajouter, d'en supprimer) ;
  • le résumé.

Chacune de ces zones est d'abord effacée et le curseur y est positionné. La frappe de [RETURN] indique que la zone ne doit pas être modifiée et l'ancienne valeur est réaffichée. La frappe du mot réservé "SOS" dans une de ces zones provoque le réaffichage du DOCUMENT d'origine. Enfin, le [RETURN] qui suit le résumé entraîne la prise en compte du nouveau DOCUMENT dans le système et l'affichage du DOCUMENT suivant de la REVUE. Lorsque l'affichage de la REVUE est épuisé, la fenêtre REVUE est proposée ce qui permet de poursuivre dans l'option "modifier un document" ou de revenir au menu principal par [RETURN].

Suppression d'un DOCUMENT Comme pour l'option "modifier un document", le nom de la REVUE est demandé afin de proposer tous ses DOCUMENTS successivement à la suppression. Chaque DOCUMENT est affiché avec la question DOCUMENT A SUPPRIMER ? La réponse ne peut être que 0 ou N, pour Oui ou Non. Dans le cas d'une réponse Non, alors le DOCUMENT suivant de la 

REVUE est affiché. Dans le cas d'une réponse Oui, le DOCUMENT affiché est totalement supprimé du système d'information, sans possibilité de le retrouver. La réponse à la question doit donc être faite avec le plus grand soin, car elle peut entraîner des pertes d'informations très rapides.

Le DOCUMENT suivant de la REVUE est ensuite affiché et lorsque la fin de la REVUE est atteinte, une fenêtre REVUE est à nouveau proposée pour poursuivre dans l'option suppression, ou revenir au menu principal dans le cas de la frappe de RETURN.

Suppression d'une REVUE

Le nom de la REVUE est demandé afin de supprimer tous les DOCUMENTS qui la constituent. Compte tenu de la puissance de cette option, le système demande une confirmation du nom de la REVUE saisi, avant d'effectuer l'opération. Le message CONFIRMEZ-VOUS OUI ou NON ? permet de réaliser la suppression par la réponse OUI ou de redemander le nom de la REUVE par la réponse NON.

Dans le cas d'une réponse OUI, alors tous les DOCUMENTS de la REVUE sont successivement supprimés et pour chacun d'eux, le titre est affiché. Après la suppression du dernier DOCUMENT de la REVUE, un message donne le nombre de DOCUMENTS supprimés et le système attend la frappe d'un caractère quelconque pour afficher une nouvelle fenêtre REVUE. Il est à noter que lorsque l'opération de suppression est déclenchée après la réponse OUI, elle s'effectue en totalité sur toute la REVUE sans possibilité de l'interrompre. Son utilisation doit donc être faite avec le plus grand soin car elle peut provoquer des pertes importantes d'informations.

RECHERCHE SUR MOTS CLES

La fenêtre CLES est affichée et permet la saisie des MOTS CLES (maximum 4) sur lesquels va être effectuée la recherche. La frappe du mot réservé "SOS" provoque la réinitialisation de l'écran. Le système effectue sa recherche dès que la touche [RETURN] est frappée à la place d'un MOT CLE, ou dès que le quatrième est saisi. Il sélectionne les DOCUMENTS qui sont au moins liés à tous les MOTS CLES cités (ils peuvent être en relation avec d'autres MOTS CLES). Dans le cas où aucun DOCUMENT ne satisfait à la recherche, un message PAS DE DOCUMENTS POUR CES CLES est envoyé et la frappe d'une touche quelconque permet de réafficher une fenêtre CLES vide.

Si un ensemble de DOCUMENTS sont sélectionnés, le premier de la liste est affiché. Une flèche — signale que d'autres DOCUMENTS ont été retenus. 3 possibilités sont offertes à ce niveau :

  • la frappe de la touche "E" édite le DOCUMENT affiché sur l'imprimante, si elle est connectée, et le passage au DOCUMENT suivant dans la liste ;
  • la frappe de la touche "F" interrompt la présentation de la liste et réaffiche une fenêtre CLES vide ;
  • la frappe de toute autre touche provoque le passage au DOCUMENT suivant dans la liste sélectionnée. Lorsque tous les DOCUMENTS ont été affichés, une fenêtre CLES vide est à nouveau proposée, ce qui permet d'effectuer une autre recherche, ou de revenir au menu principal par [RETURN].

Remarques

Le traitement de la recherche sera d'autant plus rapide, que le premier MOT CLE cité sera rattaché à un petit nombre de DOCUMENTS. Dans le cas où plus de 100 DOCUMENTS sont rattachés au premier MOT CLE, le système ne débute pas la recherche ; il est alors nécessaire de saisir ce MOT CLE au moins en deuxième position.

LES LISTES

Liste des DOCUMENTS d'une REVUE

La fenêtre REVUE permet de saisir le nom de la REVUE à afficher. Tous les DOCUMENTS de la REVUE sont successivement présentés. Pour chacun d'entre eux, il est possible de l'éditer sur l'imprimante par la frappe de la touche "E". De même, la touche "F" arrête la liste et provoque l'envoi d'une fenêtre REVUE vide. Toute autre touche conduit à l'affichage du DOCUMENT suivant de la REVUE. Si aucun DOCUMENT n'a été trouvé pour la REVUE demandée, le message REVUE INCONNUE est envoyé et la frappe d'une touche quelconque réinitialise l'écran.

Liste des MOTS CLES

Cette option fournit un tableau représen tant la liste des MOTS CLES connus du système d'information et pour chacun d'entre eux, le nombre de DOCUMENTS qu'ils référencent. Le logiciel effectue donc une charge importante de travail avant de débuter l'affichage. Pendant ce temps d'attente, le message CONSTITUTION DE LA LISTE DES MOTS CLES apparaît. Puis les MOTS CLES apparaissent triés alphanumérique croissant avec arrêt en fin d'écran. La frappe de la touche "F" permet, à cet endroit, d'arrêter la liste, et toute autre touche la poursuit.

Liste des REVUES

Cette option fournit un tableau donnant la liste des noms des REVUES répertoriées dans le système d'information, triés alphanumérique croissant. Pour chaque REVUE, est également indiqué le nombre de DOCUMENTS qui la constituent. L'élaboration d'une telle liste nécessite la lecture de l'ensemble du fichier de données et représente un temps supérieur aux autres options. Pendant cette attente, le message CONSTITUTION DE LA LISTE DES REVUES est émis. Les mêmes options sont disponibles en fin d'écran de la liste :

  • F : fin de liste et retour au menu principal ;
  • toute autre touche continue la liste.

LES EDITIONS

Une édition standard d'un DOCUMENT a été retenue. Elle permet d'imprimer toutes les informations de celui-ci sous la forme :

En plus les éditions "à la volée" possibles dans les options "rechercher par mots clés" et "éditer une revue", une option du menu principal permet d'imprimer des listes de DOCUMENTS sans affichage. Un sous-menu présente les options :

  1. retour au menu principal
  2. documents d'une revue
  3. documents par mots clés
  4. liste des revues
  5. liste des mots clés

L'option 1 permet de revenir au menu principal.

L'option 2 remplit la même fonctionnalité que "lister une revue" du menu principal mais les DOCUMENTS sont automatiquement envoyés sur l'imprimante (le nom de la revue n'est pas édité pour chaque DOCUMENT). Le nombre de 

DOCUMENTS contenus dans la REVUE est calculé et imprimé en fin de liste. L'option 3 est identique à l'option "rechercher par mots clés" du menu principal avec impression automatique de chaque DOCUMENT. En tête de liste, les critères de sélection sont rappelés et le nombre de DOCUMENTS extraits est édité en fin de liste. L'option 4 fournit les mêmes informations que l'option "lister les revues" du menu principal.

L'option 5 donne les renseignements identiques à l'option "lister les mots clés" du menu principal. Pendant l'édition, il est toujours possible d'interrompre une liste par la frappe de la touche "F".

STATISTIQUES

Afin de connaître l'état du système d'information, une fonction statistique est proposée. Elle s'applique successivement à l'ensemble des DOCUMENTS puis à l'ensemble des MOTS CLES.

Sur les DOCUMENTS

2 tableaux successifs sont donnés :

  • le premier s'intéresse aux DOCUMENTS seuls en donnant les nombres réels, annulés et totaux dans le système d'information (voir le chapitre organisation du logiciel pour la définition de ces termes). Un comptage du nombre de MOTS CLES par DOCUMENT est aussi effectué et les nombres de DOCUMENTS ayant 1, 2, 3 ou 4 MOTS CLES sont affichés ;
  • le deuxième évalue la répartition des DOCUMENTS par REVUE. Sont fournis : le nombre total de REVUES et le nombre de REVUES possédant de 1 à 1 5, ou plus de 15 DOCUMENTS.

Sur les MOTS CLES

Un tableau donne les nombres réels, annulés et totaux de MOTS CLES dans le système, ainsi que le nombre de MOTS CLES liés de 1 à 15, et + 15 DOCUMENTS.

La constitution de ces tableaux statistiques par le système peut représenter un temps non négligeable puisqu'elle impose un parcours de la totalité des informations. Pendant ce temps, les messages CALCUL DES STATISTIQUES SUR DOCUMENTS puis CALCUL DES STATISTIQUES SUR MOTS CLES sont affichés. Entre chaque tableau, la frappe de la lettre "F" provoque l'arrêt de l'option statistiques et le retour au menu principal. Enfin, si des mises à jour des données du système ont été effectuées avant la demande de l'option statistiques, une sauvegarde des données modifiées (sauf les index) est automatiquement exécutée avant le début de l'option.

REORGANISATION

Cette fonction est un utilitaire système et est induite par l'organisation interne des données (voir le chapitre qui y est

consacré). Elle est à déclencher périodiquement (après plusieurs sessions de modification ou suppression de DOCUMENTS), lorsque les nombres de DOCU MENTS annulés ou MOTS CLES annu lés donnés par les statistiques sont importants. Elle entraîne une diminution de la place occupée par les fichiers sur la disquette et un recalcul de la totalité de l'INDEX et des liens entre les fichiers DATA et INDEX. Son temps d'exécution peut être relativement long. 2 messages sont affichés pendant l'exécution : NB INDEX SUPPRIMES : n ND DATA SUPPRIMES : p Il n'est pas possible d'interrompre cette option lorsqu'elle est en cours. La frappe d'un caractère quelconque à la fin de l'option entraîne le retour au menu principal. Enfin, cette option provoque une sauvegarde automatique des mises à jour éventuelles faites avant son exécution.

FIN DE PROGRAMME

Cette option est la seule qui permette à l'utilisateur de sortir du logiciel. Elle assure une écriture sur les fichiers, des données éventuellement mises à jour au cours de toute la session. 2 messages informent l'utilisateur : SAUVEGARDE DES INDEX, SAUVEGARDE DES DATAS.

Dans tous les cas, l'écran final donne le nombre total de DOCUMENTS et d'IN-DEX dans les fichiers.

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU LOGICIEL

Ce chapitre présente les principes fondamentaux du fonctionnement du logiciel. Il n'est bien sûr pas possible d'entrer dans la logique de chaque opération, mais il est nécessaire de décrire la technique générale afin de comprendre la structure des fichiers et des zones mémoire. La structure des fichiers peut être mise à profit par les utilisateurs pour développer des compléments d'application sur ces fichiers. Cependant, des opérations de mises à jour de ceux-ci doivent respecter leur structuration, faute de quoi leur utilisation ultérieure par le logiciel de Recherche Documentaire devient impossible.

Structure des fichiers

2 fichiers sont présents sur la disquette de données, le fichier DATA et le fichier INDEX.

  • DATA : il contient tous les DOCUMENTS avec la totalité de leurs informations : la REVUE et le TITRE, chaînes de caractères ASCII, les MOTS CLES, sous forme de numéros d'enregistrement INDEX, le RESUME, chaîne de caractères ASCII. Le premier enregistrement du fichier est spécial et indique le nombre de DOCUMENTS contenus dans le fichier. Pour chaque DOCUMENT, les numéros d'enregistrements INDEX sont précédés du nombre de MOTS CLES du DOCUMENT. Un DOCUMENT annulé par l'application n'est pas supprimé. Il possède une seule information : REVUE =

Apparaît ici l'explication des statistiques : le nombre de DOCUMENT total est celui qui apparaît sur le premier enregistrement du fichier DATA. Le nombre de DOCUMENTS annulés représente les DOCUMENTS avec REVUE = " ", qui ont été supprimés logiquement par l'application. Le nombre de DOCUMENTS réels est la différence entre les deux précédents, donc le nombre de ceux qui possèdent des données dans le fichier. • INDEX : il contient tous les MOTS CLES du système d'information et les références aux DOCUMENTS qui les citent. Il est structuré en enregistrement de longueur fixe (44 caractères) de la forme :

  • zone clé 20 caractères
  • zone références 5x4 caractères
  • zone débordement 4 caractères En fait, 3 types d'articles existent :
  • une entrée dans le dictionnaire possède une zone clé différente de blanc ;
  • un débordement possède une zone clé égale à 20 caractères blanc, mais a au moins une référence renseignée ;
  • un article annulé est un débordement qui n'a aucunes références renseignées. Une référence est un numéro de DOCUMENT dans le fichier DATA. Elle est représentée par 4 caractères ASCII. Une référence non renseignée contient "0000".

La zone débordement possède la même structure, mais représente un numéro d'enregistrement INDEX qui fait suite à l'enregistrement considéré. En effet, dès que plus de 5 DOCUMENTS citent le même MOT CLE, il y a lieu d'ouvrir un nouvel enregistrement appelé débordement pour celui-ci. Son numéro est mémorisé dans la zone débordement de l'enregistrement précédent. Ainsi un MOT CLE peut être représenté par une liste d'enregistrement INDEX dont la figure 3 donne un exemple.

Les statistiques donnent le nombre d'enregistrements total du fichier INDEX, le nombre d'INDEX réels ou entrés dans le dictionnaire donc MOTS CLES, le nombre d'enregistrements annulés : débordements ne contenant que des 0. Le premier enregistrement du fichier INDEX contient le nombre total d'enregistrements dans le fichier.

Fonctionnement

Les options de consultation ne font qu'exploiter les structures de données précédemment définies et ne méritent pas une explication détaillée. Par contre, les opérations de création et de suppression de DOCUMENT justifient un développement particulier. La création de DOCUMENT consiste à rajouter un nouveau DOCUMENT à la fin du fichier DATA. Il portera donc comme numéro dans le système, le nombre total de DOCUMENT + 1, qui lui-même progresse de 1. Ses MOTS CLES sont recherchés dans le fichier INDEX. Si un MOT CLE est trouvé, il suffit de rajouter le numéro de DOCUMENT à la fin des références de ce MOT CLE, en créant peut-être un débordement. La liste des références de DOCUMENTS pour ce MOT CLE reste nécessairement triée puisque le numéro attribué au DOCUMENT est le plus grand du système, et il n'est pas nécessaire d'envisager une insertion dans la liste des références pour conserver le tri. Dans le cas où un mot clé n'est pas trouvé, une entrée pour celui-ci est créée dans le fichier INDEX, à la fin de celui-ci. Le nombre de MOTS CLES et les numéros d'entrée dans l'INDEX correspondants, sont mémorisés dans le DOCUMENT. La suppression de DOCUMENT utilise un algorithme très simple. Le DOCUMENT est réécri sur DATA avec l'information REVUE = " ". Sa référence est supprimée de toutes les entrées dans l'INDEX qui pointaient sur le DOCUMENT. Les listes de références correspondantes sont "tassées" et de ce fait, peuvent libérer des débordements. Ceux-ci sont alors détachés de la liste, mais leur place n'est pas récupérée, pour ne pas décaler de 1 les enregistrements suivants dans INDEX. Ce principe est identique dans le fichier DATA. L'opération de réorganisation permet de récupérer la totalité de ces emplacements logiquement libres, mais nécessite un recalcul complet des références dans INDEX et des numéros d'INDEX dans DATA.

Enfin, notons que l'opération de modification est en fait traitée comme une suppression suivie d'une création. Elle change le DOCUMENT de place et de numéro dans DATA.

Organisation mémoire du logiciel

Afin d'améliorer les performances, un maximum d'informations résident en mémoire centrale. Plus généralement, nous pouvons dire que pendant son exécution, le logiciel traite des fichiers logiques qui se répartissent entre des zones mémoires et des fichiers physiques sur la disquette. Il est donc impératif de conserver la disquette de données en place pendant toute une session, faute de quoi, un plantage paraît quasi certain. La totalité du fichier INDEX est chargée en début de session. Toutes les modifications qu'il subit pendant la session ne sont pas sauvegardées sur la disquette, ce qui justifie les recommandations d'utilisation (voir le paragraphe correspondant).

De la même manière, les créations et modifications de DOCUMENTS sont conservées dans des buffers mémoire résidents (30 pour le CPC 6128, 1 5 pour les autres CPC). Ce procédé optimise très largement l'efficacité de ces options car il évite de recopier immédiatement les nouvelles données sur la disquette. Par contre, il impose de purger ces buffers sn cours de fonctionnement lorsqu'ils sont saturés ou pour libérer de la place mémoire centrale. Toutes les options contrôlent ce point et déclenchent l'opération de sauvegarde des DATA si nécessaire.

CE QUI PEUT ETRE MODIFIE

Disons tout de suite qu'il n'est pas recommandé de modifier la plupart des algorithmes qui composent chaque option. Il faut admettre que ce logiciel représente un tel niveau de complexité qu'il n'est pas possible de toucher à tout (même l'auteur...). Par contre, il est envisageable d'adapter 3 points particuliers :

  • le standard d'édition d'un DOCUMENT. Cette édition est totalement regroupée entre la ligne 5210 et la ligne 5320. Elle se décompose en 2 sous-programmes : DOCUMENT sans sa REVUE et REVUE seule. Le BASIC y est d'une grande simplicité, et les codes fonctions d'imprimante adaptés à la DMP 2000 y sont volontairement laissés en clair. Vous pouvez donc intervenir ici selon vos besoins. A noter que les titres des listes et les listes de MOTS CLES et de REVUES se situent dans les programmes particuliers à chaque option. Le test de la variable choix = 11 permet de les repérer très facilement ;
  • les longueurs des données REVUE, TITRE ET RESUME. Les variables globales lgrev, lgtit et lgres contiennent ces longueurs. Il faut donc modifier leur initialisation et également adapter les WIN-DOW 1, 2 et 4 qui correspondent à chacune de ces données ;
  • les couleurs d'écriture et de fond. Elles sont toutes définies à la ligne 320 et affectées aux différentes fenêtres qui suivent. Là, vous pouvez tout essayer ; il n'y a vraiment aucun risques, sinon de faire pas très joli.

RECOMMANDATIONS ET LIMITATIONS

Tout d'abord, rappelons qu'une phase d'analyse détaillée du sujet à documenter doit précéder l'utilisation de ce logiciel. "L'oubli" de celle-ci amènerait le logiciel de Recherche Documentaire à rendre des services peu appréciables. Ceci admis, la préoccupation principale devient le souci de sécurité. En effet, compte tenu de la complexité d'un tel outil, en particulier la structure des fichiers, il faut se garantir contre des phénomènes tels que fausses manipulations de disquettes ou coupure d'alimentation. Il est prudent, lors de mises à jour ou de manipulations importantes, de sauvegarder au préalable les versions des fichiers DATA et INDEX sur un autre support. Ceci peut être effectué par des utilitaires systèmes standard (tels que FILECOPY...).

Ainsi, si une difficulté majeure survient, il est toujours possible de restaurer les versions sauvegardées, et refaire les manipulations exécutées depuis leur sauvegarde. Bien que cette procédure paraisse contraignante, elle doit être systématique. Il faut être conscient qu'un simple déphasage entre les versions de DATA et INDEX suffit pour entraîner la perte de la totalité des informations, peut-être des semaines de travail.

Les limitations introduites sont soit théoriques (dues au logiciel) sont induites par les possibilités de la machine : taille mémoire centrale et volume disponible sur la disquette.

Le nombre maximum théorique de DOCUMENTS dans le système est de 9999 (sa référence est toujours représentée par 4 caractères dans le fichier INDEX). Cependant, la capacité de la disquette et la taille mémoire qui serait nécessaire pour exécuter les options statistiques et réorganisation, rendent cette limite impossible à atteindre. En fait, quelques milliers (2 à 3) semblent possibles, mais aucune valeur ne peut être fournie car le volume disquette nécessaire dépend de la quantité moyenne d'informations rattachées à un DOCUMENT. Les limitations du fichier INDEX sont les suivantes :

  • nombre total d'enregistrements <1489 sur 6128, <200 sinon
  • nombre de références à des DOCUMENTS <7445 sur 6128, 1000 sinon
  • taille maximum occupée sur disquette pour INDEX 65 k octets pour le 6128, 9 k pour le 464 et 664. Compte tenu de ces limitations, il paraît judicieux de restreindre chaque domaine documenté, et de définir plusieurs domaines (donc plusieurs disquettes) pour couvrir un sujet trop vaste.

Bonne documentation


CPC n°22

★ EDITEUR: CPC Revue
★ ANNÉE: 1987
★ CONFIG: ???
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: Daniel LEBARBIER

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

File:
» Recherche  Documentaire    FRENCHDATE: 2013-09-03
DL: 39 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 40Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Mini Calculator 1988 (CPC Amstrad International)
» Applications » Titreur (CPC Revue)
» Applications » Context Addon (CPC Amstrad International)
» Applications » Haushaltsbuch
» Applications » Amsmots (Hebdogiciel)
» Applications » Textverarbeitung Unter Cpm Plus (CPC Amstrad International)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 083 millisecondes et consultée 869 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.