APPLICATIONSBUREAUTIQUE ★ AMSTUS ★

Amstus|CPC Revue)Applications Bureautique

Amstus est un tableur pour AMSTRAD inspiré de son grand cousin américain LOTUS 1.2.3. a cependant l'avantage sur ce dernier d'être écrit en français et en Basic, ce qui le rend accessibles à tous.

La vitesse d'exécution n'est pas trop lente en elle-même du fait de la rapidité du Basic Amstrad,mais vue l'importance de l'occupation mémoire, elle est souvent ralentie par les pauses que fait l'ordinateur pour réaménager son espace mémoire, ce qui réduit la taille du tableau à des limites inférieures à ce qui serait théoriquement possible. Un compromis a été choisi en prenant 1 5 lignes et 38 colonnes, ce qui permet, par exemple, de loger facilement un budget familial ou tout tableau devant comporter les douze mois de l'année. Pour modifier la capacité du tableau, il suffit de changer la variable FIN pour les colonnes et FINI pour les lignes.

En ce qui concerne le fonctionnement, les habitués de Lotus ne seront pas dépaysés, car la présentation de l'écran est sensiblement la même :

  • affichage des lignes sous forme numérique (1 ... 38) ;
  • affichage des colonnes sous forme alphabétique (A ... Z, AA... AZ ...) ;
  • curseur déplacé d'une case avec les flèches ou d'une page avec les flèches shiftées ;
  • indication en haut à gauche de la ligne et de la colonne sur laquelle se trouve le curseur ;
  • indication du contenu (formule) de la case sous le curseur avec indication entre parenthèses du format en cours pour l'impression des nombres.Les saisies de données se font en tapant les caractères au clavier. Elles commencent par s'inscrire en ligne 2, au-dessus du tableau et ne sont prises en compte qu'après validation par appui sur la touche "ENTER" ou sur une flèche, ce qui provoquera alors un déplacement du curseur consécutivement à la validation. Avant validation, la touche "DEL" peut être utilisée pour les corrections à l'exception du premier caractère qui est susceptible d'être un caractère de formatage. Le nombre des fonctions a été volontairement réduit car, compte tenu du peu de place mémoire, il est préférable de laisser à chacun la possibilité d'implanter les fonctions dont il peut avoir besoin, ainsi qu'il est expliqué plus loin. C'est ainsi que, dans la version proposée, on ne trouve que les quatre opérations de base et une fonction de totalisation.

Dans le cas d'opérations isolées, il est nécessaire de faire précéder la première donnée d'un opérateur (généralement le signe + ), sinon le programme considérera qu'il s'agit d'un caractère. Les fonctions sont de la forme SUM (A1.X1),où est le signe indispensable pour indiquer qu'il s'agit d'une fonction. SUM est le nom de la fonction (ici, somme des colonnes). A1 et X1 sont la première et la dernière cellule sur
lesquelles doit être appliquée la fonction (obligatoirement séparées par un point). Attention de ne pas inclure la cellule comprenant la fonction dans son champ d'application car le programme risquerait de ne pas s'en remettre.

En ce qui concerne les chaînes de caractères, il est possible de les cadrer dans les cellules en les faisant précéder des préfixes suivants :

"<"  - aligne à gauche dans la cellule,
" = " - centre au milieu de la colonne,
" > " - aligne à droite dans la cellule.

Ces caractères doivent précéder immédiatement la chaîne et ne seront pas pris en compte sur le tableau, si ce n'est pour provoquer l'alignement souhaité. L'appui sur la touche "/" provoque l'affichage d'un menu déroulant avec explication des options sur la ligne suivante. Le passage à l'option suivante se fait avec la flèche à droite " -> " qui revient en début de ligne après la dernière option. Le choix d'une option se fait avec la touche "COPY". Enfin, dans le cas où cela est nécessaire, la remontée dans les choix du menu peut se faire avec la touche "DEL".

DESCRIPTION DES OPTIONS

Option feuille

GLOBAL

Format - permet de redéfinir pour l'ensemble du tableau le format d'édition des nombres état, étant précisé que les cellules pour lesquelles un format particulier a été précédemment spécifié ne seront pas modifiées. Largeur - Colonnes - permet de redéfinir de toutes les colonnes du tableau la limite de 1 à 77 caractères par colonne.

INSERT

Ligne - crée une nouvelle ligne au-dessus de celle occupée par le curseur.
Colonne - crée  une  nouvelle colonne avant celle occupée par le curseur.

EFFACE

Ligne - efface   la   ligne   sur laquelle se trouve le curseur.
Colonne - efface la colonne sur laquelle se trouve le curseur.
LARGEUR COLONNE - Permet de modifier la largeur de la colonne sur laquelle se trouve le curseur.

TITRE

Ligne - permet de préserver une ou plusieurs lignes de titre en haut du tableau, qui ne seront pas effacées lors des mouvements verticaux. Ce sont toutes les lignes au-dessus du curseur lorsque l'option est choisie qui sont préservées.
Colonne - même chose avec les colonnes à gauche du curseur. Les deux - même chose à la fois pour les lignes et les colonnes.
Efface - annule toutes les zones préservées pour des titres par les options précédentes.

Fonction Bloc

Un bloc est un ensemble de cellules juxtaposées constituant une forme rectangulaire. Lorsqu'un bloc doit être sélectionné, les coordonnées de son point de départ sont affichées. Elles peuvent être modifiées en déplaçant le curseur avec les flèches. Ces coordonnées sont alors fixées en tapant sur le point ".". Il est ensuite possible de définir un bloc en fixant les coordonnées de l'angle opposé du rectangle. Ces coordonnées peuvent être fixées, soit en utilisant les flèches et en appuyant sur "ENTER", lorsque le point choisi est atteint, soit en les tapant au clavier et en appuyant ensuite sur "ENTER".

FORMAT

Cette commande permet de définir le format d'édition des nombres compris dans un bloc selon les modes suivants : Général - la donné est conservée telle qu'elle a été choisie. C'est le format pris par défaut à la mise en route du programme. La zone entre parenthèses est vide. Fixe - permet de fixer le nombre
de décimales figurant à l'affichage entre 0 et 9. Entre parenthèses, on trouve la lettre "F" suivie d'un chiffre indiquant le nombre de décimales choisies.

EFFACEMENT

Cette fonction permet de blanchir complètement un bloc du tableau, et par conséquent de récupérer de la place mémoire.

Option Copie

Il s'agit de l'une des fonctions les plus intéressantes de ce programme. Avec elle, il est en effet possible de copier une cellule vers un bloc. Si la cellule d'origine est une donnée, elle sera recopiée telle quelle dans toutes les cellules du bloc, ce qui, dans la plupart des cas, présente peu d'intérêt ; mais s'il s'agit d'une fonction, la formule sera recopiée en tenant compte de la translation, ce qui évite de réécrire des séries de fonctions ayant la même structure (exemple : totalisation de lignes ou de colonnes). L'emploi est similaire à celui des blocs. Une fois l'option sélectio-née, il faut se placer sur la cellule à copier au moyen des flèches, puis appuyer sur "ENTER" sans définir de seconde coordonnée puisqu'il ne peut être fait la copie que d'une seule cellule. Le programme demande ensuite les coordonnées d'arrivée qui sont sélectionnées comme pour un bloc.

Option fichier

Cette option permet de sauvegarder la totalité du tableau sur cassette ou sur disquette après avoir indiqué le nom sous lequel il doit être enregistré.
Il est possible ensuite de le relire dans les mêmes conditions.

Option Impression

Cette option permet d'envoyer la totalité du tableau sur imprimante.

TITRE

Permet de choisir un titre qui sera imprimé en tête du tableau.

CONFIGURATION

Cp/lignes - permet de déterminer le nombre de caractères par ligne en fonction de l'option qui sera prise sur l'imprimante. De cette manière, un tableau qui ne tient pas sur une seule page pourra être édité sur plusieurs.

Codes - permet d'envoyer à l'imprimante des caractères de contrôle pour effectuer sa configuration. Ils devront être spécifiés sous forme décimale comprenant obligatoirement 3 chiffres et chaque code étant séparé par un tiret (exemple : 027-091-052-119).

Exécution - lance l'impression lorsque tous les paramètres sont fixés.
Tous les paramètres fixés pour l'impression (titre-configuration) sont mémorisés dans le tableau, et seront conservés pour les éditions ultérieures, même après une sauvegarde.

Compte tenu de la relative lenteur du Basic, il n'a bien entendu pas été possible d'envisager un balayage systématique du tableau pour remettre à jour les formules après chaque saisie. La mise à jour n'est donc effectuée que lorsque le curseur passe sur la cellule, ou lors d'un changement de page, ce qui actualise toute la page.

Il est à noter que la touche "CLR' permet de ramener le curseur en position home (A1). La modification ou l'introduction de nouvelles fonctions peut se faire en insérant, après la ligne 21 90 ou à sa place, un nouveau test conditionnel avec le nom de la foncttion (3 caractères obligatoirement), envoyant sur les lignes à créer qui traiteront cette fonction.

CPC n°6

★ EDITEUR: CPC Revue
★ ANNÉE: 1985
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: Marie-Pierre BILLIOUD

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Type-in/Listing:
» Amstus    FRENCHDATE: 2018-05-17
DL: 7 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 29Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; 40 Cyls
.HFE: OUI

★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Laufer-Textes (Cahier de l'Amstrad)
» Applications » Amstus (CPC Revue)
» Applications » Calculador CPC 464
» Applications » Newcastle Database
» Applications » Mailing (Cahier de l'Amstrad)
» Applications » Zeichensatz International (CPC Amstrad International)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 916 millisecondes et consultée 841 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.