APPLICATIONSBUREAUTIQUE ★ A-EDIT ★

A - Edit|Cahiers de l'Amstrad)Applications Bureautique

Ce logiciel est inspiré d'un éditeur de textes fonctionnant sur les gros systèmes IBM (30XX-43XX). Il offre des possibilités de manipulation de lignes et de chaînes de caractères qui vous étaient, jusqu'alors, inconnues.

Les explications de fonctionnement sont contenues dans le logiciel et peuvent être appelées à tout moment (commande H). En tapant un numéro de ligne sur la ligne de commande, ce numéro devient la première ligne de l'écran courant. Les commandes peuvent être entrées indifféremment en majuscules ou minuscules. Les fichiers créés par A-Edit peuvent être manipulés comme n'importe quel fichier AMSDOS (Basic). Ils peuvent donc être chargés par LOAD “NOMFICH.AED” ou RUN “NOMFICH.AED” (ne pas oublier le “.AED”).

Lors de l'utilisation des commandes de sauvegarde et de chargement, le nom du fichier ne doit pas comporter de suffixe, avoir huit lettres et chiffres au maximum et seul le tiret, à l'exception de tous les autres signes de ponctuation, peut apparaître. Il est inutile de faire des sauvegardes de sécurité lors de la saisie d'un fichier, le logiciel s'en charge automatiquement. Vous devrez donc toujours avoir une disquette, dans le lecteur, prête à recevoir les sauvegardes de sécurité.

Le programme occupant 16 Ko, la mémoire disponible, après son chargement n'est plus que de 24 KO ; on ne peut charger, dans l'espace de travail, des fichiers de plus de 20 Ko, afin de garder une marge de sécurité. Les fichiers plus grands devront être scindés et chaque partie manipulée à part. Le dimensionne-ment du tableau de l'espace de travail est généreux: les 1000 lignes ne seront sans doute jamais atteintes, à moins de saisir des lignes de dix ou vingt caractères - ce qui est rare -. Les cases des tableaux n'ont pas été calibrées à la taille d'une ligne d'écran, car certains programmes comportent des lignes de plus de soixante quinze caractères difficilement modifiables (IF... THEN... ELSE imbriqués, par exemple).

De ce fait, il se peut que la mémoire soit saturée avant que le programme que vous saissisez soit entièrement terminé. Dans ce cas, il vous suffit de suivre les indications données par le programme. Si, malgré les conseils de l'ordinateur, la sauvegarde ne se fait toujours pas, tapez [F] puis les lignes suivantes :

DELETE 100-1050 DELETE 1110-3500 F$ = “NOMFICH”:

L% =L%-10:GOTO 2060 En espérant que cet utilitaire vous facilitera, le travail de saisie de vos programmes, n'oubliez pas de lire très attentivement les instructions incluses et de vous familiariser avec le fonctionnement.

LES CAHIERS D'AMSTRAD MAGAZINE n°5

★ ÉDITEUR: Les cahiers d'Amstrad Magazine
★ LICENCE: LISTING
★ ANNÉE: 1986
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ TYPE: LISTING
★ AUTEUR: J.M. Grelaud

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

File:
» A-Edit    FRENCHDATE: 2015-07-01
DL: 11 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 30Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Deluxe Word Print - Word Procsser (Amstrad Action)
» Applications » Tentext (Amstrad Computer User)
» Applications » Accounts (Amstrad Action)
» Applications » Statistiques (Franck Betton)
» Applications » Mini Spreadsheet (CPC Amstrad International)
» Applications » Program Annuaire

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/cache
Page créée en 328 millisecondes et consultée 647 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.