APPLICATIONSDISQUE ★ CATALOGUE DISQUETTE AMELIORE ★

SuperCAT (CPC Revue)Applications Disque
Vous en avez assez de jongler avec les |ERA ou arrobas et autres symboles cabalistiques pour faire le ménage sur vos disquettes ? SUPERCAT est l'utilitaire qu'il vous faut. Lisez donc ce qui suit.

Pour faire appel directement à l'un des nombreux programmes qui peuplent vos meilleures disquettes, vous avez l'utilitaire de "Menu”, que nous avons déjà décrit dans CPC. Quand une disquette est très chargée, avec plusieurs versions incomplètes d'un logiciel en cours d'écriture, il est bon de pouvoir la "nettoyer" de temps en temps. De même, si l'on veut changer le nom d'un fichier, il faut jongler avec la syntaxe assez particulière d'AMSDOS, surtout si l'on possède un 464 où il faut faire entrer en jeu le pointeur de variables @ . De là à écrire un bout de programme qui se charge de tout cela, il n'y avait qu'un pas que nous avons franchi en quelques lignes de Basic.

SUPERCAT sera à mettre sur toutes vos disquettes (ou simplement à charger en mémoire avant d'analyser le contenu d'une disquette). Après l'avoir lancé, il affiche le catalogue de la disquette et un mode d'emploi simplifié. Une flèche pointe sur le premier programme du catalogue. On peut la déplacer au moyen des touches de gestion du curseur. Si l'on cherche à sortir du catalogue, un bip se fait entendre.

Pour sélectionner un fichier, il suffit d'appuyer sur la touche COPY. Son nom apparaît alors en vidéo inverse, dans le bas de l'écran. Si vous avez fait une erreur, il suffit de redéplacer la flèche au bon endroit et d'appuyer à nouveau sur COPY.

Il ne reste plus qu'à choisir l'une des trois options :

CHARGER LE FICHIER

Sans commentaire... Il sera mis en mémoire et, s'il est en Basic, écrasera SUPERCAT. Pour les programmes en LM (.BIN), il faudrait ajuster le MEMORY en ligne 220, sinon vous obtiendrez un MEMORY FULL. Remplacez-le, par exemple, par MEMORY &1FFF. Si vous n'envisagez pas de charger des programmes en binaire, ceci est inutile.

EFFACER LE FICHIER

Si vous choisissez cette option, on vous demandera de la confirmer, ses conséquences pouvant être fâcheuses. Le fichier pointé disparaît alors du catalogue.

RENOMMER LE FICHIER

SUPERCAT vous demande le nouveau nom que vous désirez attribuer au fichier désigné. N'oubliez pas d'entrer le nom complet avec son extension... On aurait pu, à cet endroit, compliquer un peu le programme pour filtrer d'éventuelles erreurs (noms trop longs).

SUPERCAT appelle quelques commentaires. Pour qu'il soit compatible 464, 664 et 6128, nous n'avons pas utilisé COPYCHR$ mais un petit sous-programme en LM, faisant appel à une routine système permettant de lire le caractère situé sous le curseur. On positionne donc le curseur dans le catalogue ; on vérifie qu'il est à un endroit où se trouve un nom de fichier (évite de sortir de la page) en détectant la présence de la lettre K, à gauche de la flèche, sinon un bip retentit.

On lit le caractère situé sous le curseur (CALL &A400) et on le transfère dans C$. Les caractères lus sont concaténés pour former le nom du fichier dans fi$. Le nom du fichier est affiché au bas de l'écran. C'est le rôle des lignes 600-670. Les lignes 290-380 testent le clavier pour effectuer la lecture des différentes touches : curseur, copy, options. Les autres ne sont pas acceptées. Rappelons que le CALL &BB18 attend la frappe d'une touche.

La routine en langage machine, simulant le COPYCHR$, est on ne peut plus simple : elle tient en 8 octets. Le code du caractère situé sous le curseur est transmis au Basic par l'intermédiaire de la position mémoire &A408.

LD HL ,&A408 pointe sur la mémoire caractère.

CALL &BB60 lit le caractère situé sous le curseur.

LD (HL),A le range en mémoire.

RET revient au Basic.

SUPERCAT occupera 3 kilo-octets sur vos disquettes, mais vous rendra la vie plus facile.

CPC n°14

★ EDITEUR: CPC Revue
★ ANNÉE: 1986
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: Denis BONOMO

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Type-in/Listing:
» Supercat    (CPC  Revue)    FRENCHDATE: 2020-04-22
DL: 93 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 5Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: NON

★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Disc-Sorter (RSE Software)
» Applications » Compact (Amstrad Magazine)
» Applications » Xmonkey (CPC Magazin)
» Applications » Venus v5
» Applications » DWerk
» Applications » Home Computer - Backpack

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/c
Page créée en 079 millisecondes et consultée 1018 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.