APPLICATIONSPROGRAMMATION ★ ANALYSE: AIDE A L'ANALYSE DE PROGRAMME BASIC|CPC REVUE) ★

ANALYSE: AIDE A L'ANALYSE DE PROGRAMME BASIC (CPC REVUE)ADDITIF AU PROGRAMME ANALYSE (CPC Revue n°13)

Un lecteur a signalé un fonctionnement étrange du programme ANALYSE (CPC n° 10, page 32) dans la fonction “Sous-programmes”. La recherche s'effectue normalement sauf dans un cas très particulier : si la dernière lettre du nom d'une variable à l'intérieur du sous-programme est un "I” majuscule !

Cette possibilité ne m'était pas venue à l'esprit lors de la conception du programme, mais l'explication est très simple : lorsqu'ANALYSE a trouvé un sous-programme, il part à la recherche des ordres RETURN qui le concernent. Cette instruction est codée par le TOKEN 201 (utilisez la fonction "scanner" pour le vérifier... ).

Or il se trouve que la dernière lettre du nom d'une variable est codée en mémoire par son code ASCII, augmenté de 128 (pour signaler à l'ordinateur la fin du nom de la variable). Normalement, pas de problème, sauf pour I : ASC ("I") + 128 = 201... D'où la confusion du programme qui trouve un RETURN là où il n'y en a pas !

Le remède est simple : il suffit d'ajouter à ANALYSE un petit sous-programme qui va vérifier si le code trouvé se rapporte bien à une instruction.

Il convient donc d'ajouter la ligne 64683 et les lignes 65130 à 65155.

Un problème analogue peut également se poser lors de l'exécution de la ligne 64660 (recherche et impression du nom d'un sous-programme) si la dernière lettre du nom d'une variable se trouvant sur la première ligne d'un sous-programme est un "E" majuscule. ANALYSE confond alors le code de l'instruction REM (197) avec ASC("E") + 128. Il peut alors se passer des choses très bizarres sur l'écran...

Il faut donc remplacer la ligne 64660 par les lignes 64657 à 64663 qui font appel au même sous-programme de vérification.

Avec mes humbles excuses...

CPC

★ EDITEUR: CPC Revue
★ ANNÉE: 1986
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: LISTING
★ AUTEUR: Alain Beaussant
 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Type-in/Listings:
» Aide  a  l  analyse  de  programme  Basic-Additif    (CPC  Revue)    LISTING    FRENCHDATE: 2021-02-08
DL: 10 fois
TYPE: PDF
SIZE: 31Ko
NOTE: 1 page/PDFlib v1.6

» Aide  a  l  analyse  de  programme  BASIC    (CPC  Revue)    FRENCHDATE: 2020-04-22
DL: 116 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 7Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: NON

» Aide  a  l  analyse  de  programme  Basic    (CPC  Revue)    LISTING    FRENCHDATE: 2015-10-12
DL: 102 fois
TYPE: text
SIZE: 10Ko

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Interrupt Driven Scroller (Computing with the Amstrad)
» Applications » Siren Software - X-Basic
» Applications » Micropower - Sideways Rom (Amstrad Computer User)
» Applications » Lokview
» Applications » Star Mon/Starmon
» Applications » Lister (Schneider Magazin)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop
Page créée en 452 millisecondes et consultée 1048 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.