APPLICATIONSBUREAUTIQUE ★ GESTION PLUS ★

Gestion Plus (c) Arkenciel (Amstrad Magazine)Gestion Plus (c) Arkenciel (CPC Revue)

Gestion Plus est difficile à classer. Ce n'est pas un logiciel de gestion familiale, ni un simple gestionnaire de fichiers, encore moins une comptabilité. Il permet de gérer différents fichiers prédéfinis ou définissables par l'utilisateur : articles, factures, adresses, comptes bancaires, bloc notes, calculs etc. L'utilisateur peut réunir plusieurs fichiers sur un « livre de compte » (9 fichiers par livre), facilitant ainsi sa gestion. La comptabilité mensuelle peut-être arrêtée n'importe quel jour dans le mois. Cette partie semble la plus délicate à manipuler. Ainsi, le premier jour de chaque nouveau mois, une « balance » est exécutée automatiquement sans conservation des écritures. Seuls seront conservés le solde et les cellules de report. De plus, chaque fichier (compte) ventilé sur le grand livre devra être mis à zéro, sinon le solde du livre et celui du fichier seront automatiquement cumulés, faussant ainsi tous les calculs. A la fin de l'exercice (31/12 de l'année), une balance annuelle (grand livre) est proposée. Vous pourrez conserver vos données sur la disquette ou la réinitialiser. Une option du menu vous permettra toutefois de consulter les soldes de vos livres, une autre de changer la date de fin d'exercice.

Plus facile à utiliser lorsque l'on n'est pas gestionnaire reste la partie fichiers. Au départ, une dizaine de fichiers prédéfinis sont offerts à l'utilisateur ; fichier factures avec calculs de la TVA, fichier articles avec TVA, fichier banque, fichier bourse, adresse et bloc-note. On peut aussi créer ses propres fichiers suivant ses besoins avec possibilité d'effectuer des calculs ou non. Les fichiers adresses et bloc-notes ne sont pas reportables (heureusement) sur un grand livre, tous ces fichiers s'utilisent très facilement. Pour la bourse, on dispose de deux fichiers (obligations et actions). On pourra facilement paramétrer des fichiers de ventes, d'achats d'actions ou d'obligations. Les fichiers banque offrent sur cinq colonnes les désignations classiques : date, libellé, crédit et solde. Les fichiers factures et articles permettent d'enregistrer la date, le libellé, le prix unitaire hors taxes, le taux de TVA, la valeur de TVA, le prix TTC. Les articles possèdent, en plus, une colonne de quantité. Les calculs, seront alors faits en tenant compte du nombre d'articles indiqué. « Adresse » est des plus simples : nom, prénom, adresse, téléphone. Le « bloc-notes » n'a pas besoin d'être explicité. Gestion Plus offre aussi un carnet de position bancaire, qui permet à l'utilisateur de suivre des comptes personnels.

Ce logiciel d'Arkenciel n'a rien de vraiment révolutionnaire, mais apporte un léger « plus » à ceux qui veulent gérer leurs affaires sans être pour autant des comptables confirmés. On peut contrôler sa situation financière, mais avouons qu'il est préférable de laisser sa comptabilité d'entreprise à un expert. Inclassable il pourrait pourtant rendre de bons services aux professions libérales, aux artisans et travailleurs indépendants. On regrettera une documentation parfois un peur floue (faites des essais, c'est plus facile) et remplie de fautes de français.

Amstrad Magazine n°16

★ EDITEUR: ARKENCIEL (61200 Argentan)
★ ANNÉE: 1986
★ CONFIG: 128K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LICENCE: COMMERCIALE
★ AUTEUR(S): ???

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Advert/Publicité:
» Arkenciel-Gestion  Plus    ADVERT    FRENCHDATE: 2014-05-05
DL: 83 fois
TYPE: image
SIZE: 87Ko

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Micro - Bureautique 92 - Gestion de Stock (CPC Revue)
» Applications » Budgest (Les Cahier de l'Amstrad Magazine)
» Applications » Pack Gestion 6128
» Applications » Micro-Bureautique '92 - La Gestion Bancaire
» Applications » Richelieu Gestion
» Applications » Gestion de Stock

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 143 millisecondes et consultée 1209 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.