APPLICATIONSPAO/PRESSE ★ AMX PAGEMAKER ★

AMX Pagemaker (AM-MAG)AMX Pagemaker (Amstrad Accion)AMX Pagemaker (Amstrad Action)AMX Pagemaker (The Amstrad User)AMX Pagemaker (CPC Amstrad International)AMX Pagemaker (ASM)AMX PAGEMAKER (Tilt)
UNE SOURIS A LA PAGE
AMX PAGEMAKER


C'est le mariage d'une souris (AMX) et d'un logiciel qui reprend un grand nom de la PAO ; PageMaker d'Aldus ( l'apparentement s'arrête là ). Bien que destiné à une souris, AMX PageMaker fonctionne parfaitement avec un simple joystick, voire même avec le seul clavier. Polyvalent, il autorise les mises en page les plus échevelées... à condition de l'avoir apprivoisé.

AMX PageMaker tourne sur le CPC 6128 ou le CPC 664 équipé d'une extension mémoire de 64 ko. Conçu en Grande-Bretagne par Advanced Memory Systems et distribué en France par Wings Micro Distribution, il a du mal à se défaire de ses origines britanniques car. si le manuel a été traduit en FRANÇAIS, le logiciel en revanche n'a pas été francisé : toutes les directives et les messages sont en anglais et l'accentuation est inexistante. Le manuel souffre des mêmes maux. Le texte inclus dans les exemples (repiqués dans la version originale) échappera à tous ceux qui ne connaissent pas les rudiments de la langue de William S. Une annexe propose à leur intention un glossaire des termes anglais les plus couramment utilisés dans le mode d'emploi et leur traduction. Ce n'est certes pas la panacée, mais cela peut dépanner le néophyte.

Beaux débuts !

Osons le dire, le manuel d'AMX PageMaker n'est pas d'un abord facile ; il diverge souvent avec les dures réalités de la disquette. Fort heureusement, une fois la prise en main du logiciel effectuée, le recours à la chose écrite devient superflu. Afin de vous éviter des affres qui vous éloigneraient du bel outil que voilà, mettons sans plus larder les choses au point : Pour commencer (c'est le titre d'un chapitre du manuel), eh bien ça commence plutôt mai ! Le manuel propose en effet de configurer le logiciel (couleurs à l'écran et fontes par défaut) en créant un fichier Setup.Dat grâce au programme PMINST. Or, il se trouve que Pminst.Bas est introuvable. En fait, il figure sur la disquette sous le doux nom de Cust.Bas (de l'anglais To Customize , remanier, personnaliser, of course ). C'est donc un RUN"CUST qu'il vous faudra taper, AMX PageMaker redéfinit le pavé numérique. Les touches f4, f5 et f6 correspondes aux trois touches de la souris AMX, à savoir, de gauche à droite. Exécute, Move et Cancel. Le bouton Fire du joystick est un équivalent de Exécute En cours de travail, un message demandant d'appuyer sur [RETurn] renverra soit à Execute. soit vraiment à [RETurn], ce n'est pas simple, je vous l'accorde, mais avec un peu de pratique, toutes ces petites misères sont passagères.

J comme joystick,
K comme klavier !

Avant de se mettre à l'ouvrage, il est impératif de signaler à AMX PageMaker l'usage d'un joystick [ALT + J] ou du clavier [Alt + K]. La vitesse du curseur est réglable : en position Fast (rapide), le travail relève plus du jeu d'arcade que de la typographie ! La touche [SHIFT] appuyée simultanément accélère encore le mouvement. n'importe quel point de l'écran est ainsi accessible en un clin d'œil. Comme pour la plupart des outils de PAO. une page n'est jamais entièrement représentée ; une lucarne couvrant environ 1/6e de la feuille se promène sur sa surface ; l'appel à la fonction Preview visualise à tout moment la page en réduction afin de se rendre compte de l'équilibre de l'ensemble.


Police francisée: faites-la vous-même

La page se divise en fenêtres graphiques ou en fenêtres de texte ; elle peut aussi ne contenir aucune fenêtre. Dans ce dernier cas, le texte se justitiera en fonction de l'espace dont il dispose entre les illustrations, ce qui permettra de créer des effets très spectaculaires : colonnes inclinées ou irrégulières, texte inscrit dans un cadre (cercle, dessin...), habillage (le texte épouse le contour d'une ou de plusieurs illustrations), effets de transparence privilégiant le noir ou le blanc... Le travail sans fenêtre suppose une bonne maîtrise de la mise en page et du logiciel car la moindre suppression d'une zone par Delete entraînera la perte du document entier Raison de plus pour - nous ne le répéterons jamais assez ! - procéder à une sauvegarde à chaque étape importante de la création.

La fenêtre de texte permet de délimiter une ou plusieurs colonnes dont la largeur et le nombre peuvent varier au sein de la même page, ce qui ouvre d'intéressantes perspectives. Le passage d'une colonne à l'autre, géré par le logiciel, décharge le metteur en page des problèmes de calibrage souvent assez délicats.

Gare à la correction !

Les fenêtres de texte & AMX PageMaker s'accommodent de n'importe quel fichier ASCII issu d'un traitement de texte tel que Wordstar, Tasword. MOP-MBP et d'autres encore. L'exemple qui illustre l'article a été rédigé sur Locoscript, le traitement de texte des PCW, sauvegardé directement sur une disquette formatée en Data ! Mais attention aux corrections de dernière minute : une fois le texte placé, il est impossible d'y apporter la moindre modification, sauf en effaçant la fenêtre de texte, en sauvegardan , la page, puis en relançant votre traitement de texte favori, après quoi il faudra revenir sur AMX PageMaker, se remettre en place, recharger le nouveau texte à

Soit beaucoup de manipulations pour une correction souvent mineure ; et souvent, on découvre par la suite d'autres erreurs à rectifier ! L'absence d'un éditeur de texte - même rudimentaire - est une très grande lacune d'AMX PageMaker. Le manuel fait allusion à la création prochaine d'un module traitement de texte mais sans préciser si la version actuelle pourra intégrer cet indispensable perfectionnement. Trois fontes peuvent être mémorisées simultanément au cours d'une session de travail. La hauteur des caractères et leur espacement sont ajustables au pixel près et l'option Effects permet la mise en gras, en italique ou en relief. Le chevauchement des lettres est prévu car il suffit de donner aux caractères un espacement négatif !

Pour donner un look professionnel à son travail, le concepteur d'une page a souvent recours à. la justification bilatérale. Très efficace dans une fenêtre de texte, cette option tronque malheureusement un mot sans aucun souci de césure lorsqu'elle est utilisée dans une fenêtre graphique : l'option Word Wrap (qui empêche la coupure d'un mot) est alors recommandée. mais cela implique l'abandon de la justification bilatérale. Dur, dur dilemme...

Le FRANÇAIS sans accent

Seize fontes différentes sont livrées avec AMX PageMaker La dix-septième, Patterns, est un catalogue de trames variées. Aucun échantillon de ces polices de caractère ne figure dans le manuel; c'est à l usage que le typographe en herbe apprendra ce qu'est du Baby, du Flowing ou du Lightit. une fois sélectionnée, il suffit de cliquer sur le cadre droit de la surface de travail pour voir s'afficher l'intégralité des caractères de la police choisie. Signalons aux possesseurs de clavier Azerty que leurs touches ne seront pas affectées par AMX PageMaker, mais que les fontes ignoreront toujours l'accentuation Pour contourner ce handicap, la seule solution consiste à dessiner soi-même les lettre accentuées grâce au redéfinisseur de caractères puis à sauvegarder le jeu francisé. L'exercice est certes fastidieux mais par la suite la bibliothèque de caractères bien-de-chez-nous rendra d'inestimables services.


Chargement d'une page déjà sauvegardée: est-ce bien celle-ci?

AMX PageMaker propose plusieurs fonctions de dessin. Pour un travail précis, l'option Coords (Coordonnées) positionne le curseur au pixel près en x et en y. Certaines des fonctions de dessin sont des plus classiques, telles Lines, Triangle ou BO X. L'option Lines ne trace les traits ( continus ou discontinus) que dans une seule épaisseur ; il est relativement aisé de tracer des filets en utilisant Box et en traçant une boîte très longue et très mince que l'on remplira par la suite. La fonction Circle est particulièrement rapide et facile à employer, un modèle du genre. Après avoir cliqué sur le centre, le cercle à dessiner grossit ou rétrécit à vue d'œil suivant que le curseur est éloigné ou rapproché, ce qui permet une parfaite visualisation du résultat. La répétition d'une figure est évidemment possible ainsi que son remplissage par une trame ou à l'aérographe.


Le choix des trames : géant !

Perdus corps et biens

La fonction Ellipse, en revanche, fait cruellement défaut. Présente dans le manuel, le croquis d'une sorte de cylindre de moteur illustre cette fonction, Ellipse reste introuvable dans le menu. Une ellipse peut éventuellement être bricolée à partir d'un cercle que l'on aura déformé avec la fonction Stretch Variable, mais la chose n'est ni toujours possible (le rectangle dans lequel s'inscrit l'ellipse peut effacer une portion d'image existante), ni aisée...

Deux autres options brillent elles aussi par leur absence : Arc et 3D-Aid non mentionnées dans le mode d'emploi ; leur existence est attestée par une hardcopy d'écran reproduite aussi bien dans le manuel en FRANÇAIS que dans l'original en anglais. Que sont ces outils devenus ? En quel gouffre se sont-ils perdus ? Le mystère reste entier... Une implémentation future n'est peut être pas a exclure. Le dessin à la main n'a jamais été envisagé. Est-ce un oubli ou bien le concepteur du logiciel estime-t-il qu une succession de petits segments tracés avec Lines saurait remplacer un mouvement de souris ou de joystick bien délié ?

Les imperfections d'un dessin, les ébarbures d'un tracé se reprennent à la loupe A elle seule, la loupe constitue une sorte de mini -able a dessin tant elle est facile à utiliser et à positionner. AMX PageMaker, comme la plupart des logiciels de ce type, est livré avec une collection de clip-arts, ces peins dessins prêts à être utilisés. Bien sûr, on peut créer soi-même vignettes et autres logos et se constituer une bibliothèque personnalisée.

Diverses fonctions permettent de dupliquer une zone de l'écran, de l'étirer dans tous les sens, de l'agrandir ou de la réduire, de lui imprimer des rotations (par pas de 90°), de l'inverser... Bref, une panoplie de possibilités dont sauront tirer parti les esprits fertiles. Certaines images digitalisées peuvent être inclues dans le travail.

Du côté des rotatives

La page terminée, peaufinée, vérifiée à l'aide de Preview, il ne reste plus qu'à la sauvegarder sur disquette avant de l'imprimer.

Une disquette reçoit deux pages, chacune occupant 68 ko environ. Le nom d'une page peut comporter jusqu'à seize caractères ( de quoi conserver un titre à rallonge ! ) suivi d'une date. Si la disquette contient déjà des pages, AMX PageMaker présentera les deux en réduction et demandera de désigner laquelle doit être sacrifiée.

Vient enfin le moment de l'impression. AMX PageMaker propose trois qualités : NTQ, Standart ou Draft NTQ est la qualité maximale : l'imprimante matricielle tricote ses lignes au petit point et c'est long, incroyablement long. Le temps se calcule en dizaines de minutes, voire une bonne heure. Mais le noir est d'une rare profondeur ! Plus rapide, mais néanmoins d'une très bonne tenue, l'option Standart permet de gagner du temps ; enfin, relativement, car l'impression prend au bas mot une demi-heure. Si vous connaissez le nombre de pages que comportera votre journal, vous pourrez déterminer le temps que vous pas serez au marbre. Avec un bon ruban, la copie est moins dense qu'en NTQ, mais plus aérée : les trames serrées, notamment, sont mieux rendues. Draft, plus grossier, ne sert qu'à visualiser la page en vraie grandeur. L'impression terminée, nous avons constaté un défaut : la page au format A4 (21 x 29,7) a été comprimée en largeur, le ratio de déformation atteignant près de 10%, ce qui entraîne une ovalisation des cercles et un resserrement des caractères typographiques, nuisible à la lisibilité souhaitée. Ce défaut tient à la conception des imprimantes : les pixels de l'écran ne sont pas traduits à l'identique par les aiguilles de la tète d'impression. L'Epson FX-80 et la Citizen 120-D, utilisées toutes deux pour ce test ont rendu le même résultat. Le manuel d'AMX PageMaker recommande l'utilisation d'une Canon BJ-80, une imprimante à jet d'encre assez coûteuse...

En conclusion , AMX PageMaker fait partie de ces logiciels dont on voudrait dire du bien, beaucoup de bien, mais que des imperfections entachent de quelques réserves. Elles sont mineures, certes, souvent contournables, mais tout de même... Reconnaissons toutefois qu'une fois la prise en main assurée, AMX PageMaker est très agréable à utiliser même avec une manette de jeu bon marché. Il tire du CPC ce dont on ne le croyait pas capable, l'utilise à sa pleine puissance. Alors, si vous envisagez de faire votre journal bien à vous, bourré de trouvailles de mise en page, complètement délirant . quant à la présentation, AMX PageMaker s'impose.

Affichettes, menus, carte de voeux, et mille autres applications sont envisageables : il ne vous reste plus qu'à vous atteler à la tâche.

Bernard Jolivalt , AM-MAG

★ PUBLISHER: AMX System
★ ANNÉE: 1987
★ CONFIG: 128K (6128 or 664+64k or 464+64k+disk) + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ LiCENCE: COMMERCIALE
★ AUTHORS: Gary Allen ( Cygnet Computer Consultants), Alex Blok

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Files:
» AMX  Pagemaker  v1.01BDATE: 2007-04-10
DL: 370 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 127Ko
NOTE: Extended DSK/43 Cyls
.HFE: NON

» AMX  Software-AMX  Mouse  Support  v2.10    (Include  AMX  Art)    ENGLISHDATE: 2013-05-04
DL: 684 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 29Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; 40 Cyls
.HFE: NON

» AMX  Stop  PressDATE: 2007-08-31
DL: 378 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 167Ko
NOTE: Extended DSK/40 Cyls/43 Cyls
.HFE: NON

Adverts/Publicités:
» AMX  Pagemaker    ENGLISHDATE: 2015-01-08
DL: 471 fois
TYPE: image
SIZE: 427Ko
NOTE: w888*h1261
 
» AMX  Pagemaker    FRENCHDATE: 2015-01-08
DL: 332 fois
TYPE: image
SIZE: 320Ko
NOTE: w1060*h1419

» AMX  Software-Amx  Mouse-Max  Desktop    ADVERT    ENGLISHDATE: 2014-05-05
DL: 559 fois
TYPE: image
SIZE: 290Ko
NOTE: w967*h1367

» AMX  Software-AMX  Mouse  MK3    ENGLISHDATE: 2017-06-13
DL: 121 fois
TYPE: image
SIZE: 552Ko
NOTE: w1185*h1747
 
» AMX  Software-Desktop  Publishing-Max  Desktop-Amx  Mouse  Package    ADVERT    ENGLISHDATE: 2014-05-05
DL: 718 fois
TYPE: image
SIZE: 361Ko
NOTE: w967*h1367

Cover:
» AMX  Software-Amx  Mouse-Desktop  Publishing    (Release  DISC)    ENGLISHDATE: 2018-12-21
DL: 112 fois
TYPE: image
SIZE: 93Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w732*h912

Media/Support:
» AMX  Software-Amx  Mouse-Desktop  Publishing    (Release  DISC)    ENGLISHDATE: 2018-12-21
DL: 121 fois
TYPE: image
SIZE: 254Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w722*h903

Dump disquette (version commerciale):
» AMX  Pagemaker    ENGLISHDATE: 2019-03-04
DL: 170 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 121Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; Extended DSK/42 Cyls
.HFE: NON

Je participe au site:
» Vous avez des infos personnel, des fichiers que nous ne possédons pas concernent ce programme ?
» Vous avez remarqué une erreur dans ce texte ?
» Aidez-nous à améliorer cette page : en nous contactant via le forum ou par email.
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Miracopy (Amstrad Computer User)
» Applications » MicroDesign 2 Utilities Disc
» Applications » Fleet Street Editor
» Applications » Hisoft Hardcopy (Schneider Aktiv)
» Hardware » AMX Mouse mk3
» Applications » Star LC10 Colour Dump (Amstrad Action)

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/c
Page créée en 100 millisecondes et consultée 6064 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.