APPLICATIONS ★ Le sérieux de Digital Research pour Amstrad ★

Le Serieux de Digital Research|Cahier de l'Amstrad)

Digital Research Angleterre vient d'éditer quatre logiciels pour AMSTRAD. Cette sortie concrétise
le professionnalisme voulu par Alan Sugar pour ses machines. En effet, ces logiciels sont remarquables à plus d'un titre.

Tout d'abord, ils utilisent tous GSX pour remploi des possibilités graphiques du matériel. D'autre part, ils assurent une compatibilité montante avec les systèmes 16 bits. Ils sont bien adaptés au CP/M, et pour cause, puisque Digital Research est le créateur de ce système d'exploitation universellement connu. Enfin, les prix annoncés en Angleterre, 49.95 livres, sont au niveau des prix pratiqués par AMSTRAD pour le matériel. En ce qui concerne la disponibilité en France nous ne possédons pas encore de précisions sur les modalités de diffusion, ni sur les prix prévus, mais à notre avis cela ne saurait tarder.

Nous vous donnons un résumé des caractéristiques de chacun de ces logiciels.
Il y a deux langages de haut niveau pour le développement d'applications : compilateur CBASIC, PASCAL/MT + et deux logiciels de graphique interactif DR DRAW et DR GRAPH.

Compilateur CBASIC version 2

CBASIC initialement développé par SOFTWARE SYSTEMS, puis repris par Digital Research est un vrai compilateur qui génère directement un code objet exécutable avec une opération d'édition de liens qui permet éventuellement de fusionner des tronçons de programmes issus des différents langages de Digital Research (FORTRAN, C, assembleur, etc.). Ce Basic, avec une syntaxe très proche du Basic Microsoft, a une orientation nettement gestion, car il opère en décimale flottante avec une précision de quatorze chiffres significatifs. Les calculs étant décimaux avec les mêmes arrondis que ceux obtenus à la main. Plus de problème pour les applications de comptabilité. Le type entier existe également. La numérotation des lignes n'est pas obligatoire, les branchements étant effectués par ETIQUETTES alpha-numériques.   (Exemple : GOSUB CALCUL au lieu de GOSUB 2000 : c'est plus clair).

Les fonctions utilisateurs peuvent être multilignes, appelées par CALL avec ou sans paramètre. Chaque .fonction peut être un bloc indépendant avec variables locales, constituant un module de programme indépendant relié à l'ensemble au moment de l'édition de liens (technique Fortran, Pascal, ...). Nous pouvons noter également un accès facile au système d'exploitation, et le chaînage entre programmes. Nous trouvons des instructions graphiques très puissantes qui nécessitent la présence de GSX. Notons que les instructions graphiques sont identiques à celles existantes dans la version 16 bits de CBASIC, d'où la compatibilité montante. Rappelons rapidement que la sortie du graphique peut être indifféremment l'écran, l'imprimante ou le traceur de courbe, sans modification de programmation. Les instructions graphiques sont :

* Pour les sorties :
GRAPHIC PRINT, MAT-FILL, MAT MARKER, MAT PLOT, PLOT.

* Les formats :
CHARACTER HEIGHT, COLOR, COLOR COUNT, JUSTIFY, LINE STYLE, MARKER HEIGHT, MARKER TYPE STYLE COUNT, TEXT ANGLE.

* Zone affichage :
BOUNDS,   DEVICE,   VIEW-PORT, WINDOW.

* Entrée :
GRAPHIC INPUT

* Contrôle :
BEAM, CLEAR, CLIP, GRAPHIC CLOSE, GRAPHIC OPEN, POSITION.

CBASIC fonctionne sans graphique sur CPC 464 avec lecteur de disque DD1, et CPC 664, et avec la possibilité graphique sur CPC 6128 et PCW 8256. En conclusion, les avantages de ce langage sont : protection de la source (compilation), vitesse d'exécution, précision des calculs effectués en mode décimal, traitements de chaines de caractères sophistiquées, fonctions multilignes avec appel par CALL, instructions graphiques compatibles avec GSX (8 bits -16 bits).

PASCAL/MT+ version 5.6.1.

PASCAL/MT+ a été développé initialement par MT Microsystem en Californie puis repris par Digital Research, ce qui a permis à ce langage d'être parfaitement intégré dans la ligne des langages compilés. Cette version de Pascal comprend un compilateur, un éditeur de liens, un désassembleur, un metteur au point (debugger), une librairie de sous-programmes nécessaires à l'exécution. Le compilateur génère un code relogeable optimisé en Z80 (ou 8080 si désiré). La syntaxe des instructions est conforme au standard ISO, avec des extensions pour les applications de gestion, techniques et d'enseignement. Les calculs sont effectués soit en binaire codé décimal (BCD) sur 18 chiffres

pour les applications de gestion, soit en virgule flottante pour applications scientifiques sur 8 octets soit 10-17 à IO17. Il est possible de placer le code généré en ROM (mémoire morte). PASCAL/MT+ permet : l'interfaçage aux fonctions du BIOS, d'incorporer des instructions langage machine en cours de liste du programme, des appels de modules avec recouvrements, la gestion d'interruptions, les accès disques séquentiels et directs. La gestion des chaînes de caractères est assurée. En conclusion, les avantages de ce langage sont : surensemble de la norme ISO, compilation par modules séparés, code généré optimisé et ROMABLE (écriture d'une mémoire morte), outils de mise au point, nombreux types de données, et de fonctions incorporées, enchaînement de modules avec recouvrements (overlay), recursivité accès aux routines du BIOS.

DR DRAW

Il s'agit ici d'un logiciel de Dessin Assisté par Ordinateur (DAO) spécialisé dans la production de diagrammes, affiches et tableaux divers. Très rapidement, vous créez en interactif un document de qualité, soit sur imprimante (en qualité relative), ou sur traceur de courbes au format A4, sur papier ou sur transparent pour rétro-projection. Les services rendus par ce type de logiciel sont immenses dans la vie professionnelle pour présenter des rapports, des notices, des schémas d'organisation. On dispose pour cela de primitives . graphiques telles que : lignes, polygones, cercles, arcs de cercles et d'attributs de remplissages et de couleurs. Vous pouvez positionner un texte à un endroit quelconque, avec un choix de douze polices de caractères, la taille étant définie suivant vos besoins. Les possibilités de mise en page et de modifications sont nombreuses : zoom, panoramique, copie, ajout, changement d'échelle.

Vous pouvez évidemment sauvegarder votre dessin et l'imprimer, sur l'imprimante ou sur le traceur de courbes. L'utilisation est très facile. Vous êtes guidé par des menus dynamiques qui vous indiquent à tout moment la séquence de travail en cours. En résumé, nous dirons simplement que DR DRAW est un logiciel indispensable à toute activité ayant un problème* de communication : commerçant, industriel, profession libérale, étudiant et même particulier. DR DRAW est utilisable sous CP/M + avec CPC 6128 et PCW 8256.

DR GRAPH

DR GRAPH est un logiciel de création de graphiques pour statistiques, c'est-à-dire représentant une synthèse graphique de tableaux de valeurs numériques. DR GRAPH transforme facilement une suite de chiffres résultant d'un traitement de gestion ou d'un traitement scientifique, en graphiques couleurs clairement compréhensibles. L'entrée des données peut être effectuée à partir de tableurs type Super-cale, Visicalc ou autres. Les graphiques peuvent être réalisés sous forme de lignes brisées (courbes), simples ou multiples avec différenciation, de barres, de « camemberts » avec mise en évidence de secteurs. Il est possible de mélanger différents modes de représentation et d'habiller celle-ci avec du texte réalisé à partir de plusieurs polices de caractères, ou de grilles de fond.

La confection de ces graphiques est très simple, entièrement interactive guidée par menu. Ce logiciel constitue le complément indispensable à l'utilisateur d'un tableur, au scientifique maîtrisant des phénomènes produisant des flots de valeurs, dont on désire obtenir rapidement une analyse synthétique. Vous pouvez évidemment sauvegarder votre travail.

La production des documents est possible sur l'imprimante ou mieux, en couleur, sur traceur de courbes au standard HPGL. L'interfaçage étant réalisé avec GSX DR GRAPH est utilisable sous CP/M + avec CPC 6128 et PCW 8256.

Pierre Squelart , Cahiers de l'Amstrad °3 , Avril/Mai 1986

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Files:
» CPM-DR  Logo  v1.1DATE: 2013-09-03
DL: 849 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 135Ko
NOTE: Include CPM 2.2 bootloader/40 Cyls
.HFE: OUI

» CPM-DR  Logo  v2.0DATE: 2013-09-03
DL: 811 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 173Ko
NOTE: 41 Cyls
.HFE: OUI

» CPM-DR  Logo  v3.0DATE: 2013-09-03
DL: 875 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 166Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

» CPMPlus  v1.0DATE: 2013-09-03
DL: 817 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 803Ko
NOTE: Include CPM bootloader/40 Cyls; Include CPM 2.2 bootloader/40 Cyls
.HFE: OUI

» CPM  v2.2DATE: 2013-09-03
DL: 934 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 636Ko
NOTE: Include CPM 2.2 bootloader/40 Cyls
.HFE: OUI

Advert/Publicité:
» Microbyte-Microsoft-Digital  Research    ADVERT    SPANISHDATE: 2014-10-27
DL: 25 fois
TYPE: image
SIZE: 398Ko
 

Dumps disquettes (version commerciale):
» CPM  v2.2    ENGLISHDATE: 2017-05-09
DL: 353 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 96Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; Include CPM 2.2 bootloader/42 Cyls
.HFE: NON

» CPM  v3.0    (FRENCH  RETAIL-CPC  PLUS)    ENGLISHDATE: 2019-06-07
DL: 250 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 155Ko
NOTE: Include CPM bootloader/40 Cyls
.HFE: NON

» CPM  v3.0    (Release  SCHNEIDER)    ENGLISHDATE: 2019-03-13
DL: 237 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 322Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; 40 Cyls
.HFE: NON

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » CPM Starter
» Coding » Clefs2 10 - Cpm22 Octets Page 0
» Applications » Initiation à CP/M: CP/M et le CPC devient PRO (Amstrad Magazine)
» Coding » Initiations à CP/M
» Applications » Les Utilitaires de CP/M (Microstrad)
» Applications » Cpm - Ibm Transfer (CPC Amstrad International)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 077 millisecondes et consultée 1175 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.