APPLICATIONS ★ INTRODUCTION À G.S.X|CPC REVUE) ★

Introduction à G.S.X (CPC Revue)

Tous les possesseurs d'Amstrad CPC 6128 ou PCW 8256 ou 8512 ont déjà dû entendre parler de G.S.X. qui d'après les notices des machines ci-dessus est une extension graphique implantée sur des micros utilisant CPM comme système d'exploitation. Pour de plus amples renseignements, le manuel du PCW conseille de se tourner vers un ouvrage intitulé SOFT 971.

Les personnes intéressées par cet ouvrage et qui sont aussi nulles que moi en anglais n'ont plus que trois solutions :

  • apprendre l'anglais “en catastrophe” ;
  • balancer la disquette inutile ;
  • archiver cette disquette (au cas où...).

Pour ceux qui ont eu la bonne idée de se démunir de la disquette précitée,, il est inutile d'en lire plus,leur cas est à jamais irrécupérable. Pour les autres, ils peuvent enfin dire "ouf!". Mais trêve de bavardage, entrons dans le vif du sujet.

QU'EST-CE QUE GSX ?

GSX est une extension graphique du système CPM3 (ce qui explique sa présence sur CPC 6128 et sur PCW). Les graphiques créés par GSX sur une machine peuvent être transposés sur une autre machine et sur tout périphérique de sortie équipant cette machine pourvu que les données propres à l'organe de sortie considéré soient connues de GSX. Ces données se trouvent également sur disquette et portent l'extension .PRL. Sur CPC, on trouve entre autres DDMODEO. PRL, DDMODE1 .PRL, DDMODE2.PRL... Alors que sur PCW, le gestionnaire d'écran s'appelle DDSCREEN.PRL et que l'imprimante associée peut être pilotée par DDFLXLR8.PRL ou par DDFX-HR8.PRL qui correspondent au mode haute ou basse résolution.

Si la portabilité des données est assurée, les résultats ne sont pas forcément identiques sur un écran et sur une imprimante ; par exemple, il est possible d'écrire un texte sur imprimante avec des caractères de différentes tailles alors que sur écran, une seule taille est disponible. GSX étant une extension système n'est aucunement liée à un langage de programmation type ; il est possible de travailler en BASIC sur le PCW ou en Turbo Pascal sur CPC ou PCW ou même en assembleur.

GSX peut donc intéresser aussi bien les possesseurs de CPC que ceux de PCW, puisque le Turbo de base ne contient pas d'instructions graphiques tout comme le BASIC du PCW.

CONFIGURATION D'UNE DISQUETTE GSX

Que vous désiriez utiliser GSX en Turbo Pascal ou en BASIC ou dans tout autre langage (existant sur disquette), il vous faudra dans tous les cas créer une disquette contenant tous les fichiers utiles à GSX pour un langage donné. Dans la mesure du possible, si votre machine est équipée de deux lecteurs de disquettes, il est intéressant de regrouper sur la disquette "A" tous les fichiers utilitaires et de mettre en "B" vos propres fichiers de données, mais avec un seul lecteur, l'utilisation de GSX est possible avec un peu moins de commodité.

1) Avec un seul lecteur de disquettes, il faut copier :

  • GSX.SYS Extension GSX
  • ASSIGN.SYS Assignation des différents périphériques
  • ??????.PRL Fichiers contenant les caractéristiques de chaque périphérique (un par fichier).
  • GENGRAF.COM Permet de transformer le langage de programmation en langage compatible GSX.
  • BASIC.COM ou TURBO.COM ou...

2) Avec deux lecteurs, il est bon d'ajouter :

  • CPM???.EMS Programme de démarrage.
  • SUBMIT.SUB Qui permettra un lancement automatique
  • PAPER.COM De façon à pouvoir configurer l'imprimante PCW.

La création d'un fichier PROFILE.SUB, qui n'est pas indispensable, assurera le lancement automatique du langage ; ce n'est pas obligatoire mais c'est tellement pratique.

La copie de ces fichiers peut se faire par PIP.COM avec deux lecteurs (ou avec le disque "M" sur PCW) ou dans le cas du CPC avec FILECOPY.COM sous CPM 2.2.

Lorsque tous ces fichiers sont copiés, il faut entrer la commande GENGRAF BASIC (ou GENGRAF TURBO), ce qui aura pour effet d'associer le langage utilisé à GSX. Une fois l'opération terminée, le lancement du BASIC se fera
comme avant par BASIC (ou TURBO). Si tout s'est bien déroulé, le message de bienvenue doit porter l'indication de la présence de GSX sinon il faut recommencer l'opération. Une fois toutes ces manipulations terminées, il est permis d'effacer GENGRAF.COM (pas sur l'original bien sûr). Vous êtes maintenant en présence d'une disquette GSX prête à l'utilisation (voir figure 1).

UTILISATION DE GSX

Les commandes GSX se présentent sous la forme d'un nombre indiquant la commande à exécuter suivi d'un ou plusieurs paramètres. Seules les principales commandes seront traitées dans cet article.

PASSAGE DES PARAMETRES

Toutes les données sont transférées à GSX sous forme de nombres entiers. Dans le programme, ces nombres seront stockés dans des tableaux à une dimension (pour une meilleure compatibilité entre BASIC et TURBO). GSX dont le code de commande CPM correspond à 115 en décimal demande au moment de l'appel où se trouvent les paramètres. Cette information est une adresse à placer dans le registre DE. Ce registre double contient donc l'adresse d'un bloc de dix octets contenant les adresses de début des tableaux de paramètres à transmettre (c'est fou ce que c'est clair). La page 362 du BASIC Mallard nous indique la procédure de lancement des sous-programmes lancés par CALL, c'est le registre BC qui contient les renseignements qui nous intéressent ; une simple petite routine de sept octets permet de remédier au problème et de lancer le sous-programme GSX. Cette routine apparaît à la ligne 20060 du programme BASIC et se loge à l'adresse 30. Elle assure le transfert de BC vers DE ainsi que le chargement du code 115 dans le registre C et le lancement de GSX par le BDOS à l'adresse 0005.

En Turbo Pascal, c'est le tableau nommé ADRESSES qui contient les cinq adresses de début des tableaux contenant les paramètres nécessaires au fonctionnement de GSX. L'appel du BDOS se fait

[INCOMPLET?]

CPC n°33

★ ANNÉE: 1988
★ AUTEUR: Jean-Marie SCAYA

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Files:
» CPM-DR  Logo  v1.1DATE: 2013-09-03
DL: 975 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 135Ko
NOTE: Include CPM 2.2 bootloader/40 Cyls
.HFE: OUI

» CPM-DR  Logo  v2.0DATE: 2013-09-03
DL: 940 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 173Ko
NOTE: 41 Cyls
.HFE: OUI

» CPM-DR  Logo  v3.0DATE: 2013-09-03
DL: 1003 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 166Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

» CPMPlus  v1.0DATE: 2013-09-03
DL: 941 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 803Ko
NOTE: Include CPM bootloader/40 Cyls; Include CPM 2.2 bootloader/40 Cyls
.HFE: OUI

» CPM  v2.2DATE: 2013-09-03
DL: 1095 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 636Ko
NOTE: Include CPM 2.2 bootloader/40 Cyls
.HFE: OUI

Dumps disquettes (version commerciale):
» CPM  v2.2    ENGLISHDATE: 2017-05-09
DL: 491 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 96Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; Include CPM 2.2 bootloader/42 Cyls
.HFE: NON

» CPM  v3.0    (FRENCH  RETAIL-CPC  PLUS)    ENGLISHDATE: 2019-06-07
DL: 430 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 155Ko
NOTE: Include CPM bootloader/40 Cyls
.HFE: NON

» CPM  v3.0    (Release  SCHNEIDER)    ENGLISHDATE: 2019-03-13
DL: 382 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 322Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; 40 Cyls
.HFE: NON

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Format 1.1 (CPC Magazin)
» Applications » CP/M Dump (CPC Magazin)
» Applications » CPM Bootstrap Converter
» Applications » CP/M Plus System Utilities Disc for the 6128 plus
» Applications » Farbtools Fur Cpm (CPC Amstrad International)
» Applications » Le Serieux de Digital Research (Cahier de l'Amstrad)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 070 millisecondes et consultée 1353 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.