APPLICATIONS ★ SAVE, LOAD, RUN & CO par G. DUBUS ★

Edito Save Load Run And Co 34 - Resurrection des Morts

RESURRECTION DES MORTS

Dans un moment de distraction, au lieu de ùERA,"*.BAK", vous avez exécuté la commande ùERA,"*.*. La disquette ne présente plus qu'un catalogue vide à vos regards affolés. Qjue faire pour récupérer un fichier hyper-important?

Certains utilitaires de gestion de disquettes réalisent des merveilles, si une sauvegarde ultérieure n'a pas écrasé les secteurs du fichier à récupérer. Discology ne convient pas, mais vous pouvez entre autres vous servir d'Odd Job, ou de l'éditeur de catalogue publié dans AMSTAR & CPC n° 46 du mois de juin 1990 (CATEDIT). Les opérations sont simples et clairement expliquées à l'écran. L'utilitaire remplace simplement le n° d'USER 229 par le n° 0. Sinon, utilisez l'astuce suivante, pour récupérer MACHIN.BAS, par exemple :

POKE &A701,229:ùREN,"0:MACHIN.BAS","MACHIN.BAS" :POKE &A701,0

qui effectue la même opération.

A Suivre

Page précédente : Edito Save Load Run And Co 33 - Jouons Nos Jokers

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 107 millisecondes et consultée 1044 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.