★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ ULTIMA RATIO (c) FIREBIRD ★

A100%

Salut les p'tits sous ! Vous savez, c'est vraiment parce que je vous aime bien (et un peu parce qu'on me paie pour ça) que tous les mois j'effectue le travail considérable de rassembler les souvenirs de ma budget de vie. Mais le plus dur, dans tout ça, est bien de trouver un titre pour chacun de ces articles !

LE TELEPHONE SONNE TOUJOURS DEUX FOIS...

Depuis que je possédais ce nouveau téléphone, les sonneries, et donc les missions, se succédaient. Cette fois-ci, il y en avait deux en même temps : la première, nom de code GUNSTAR, consistait à repousser l'envahisseur de l'espace qui, périodiquement, se souvenait qu'il devait tenter d'exterminer la troisième planète du système solaire. Je me préparais à un classique tchactchac-poumpoum. lorsque je relevai quelques détails intéressants : succession de tableaux différents (premier tableau, tir sur les hordes ennemies, ensuite passage à travers les météorites, puis destruction de la station spatiale, puis... je ne suis pas allé plus loin) ; de plus, le tir à outrance était déconseillé puisque, lorsque l'indicateur de température du laser (à droite sur l'écran) atteignait le rouge, le vaisseau explosait tout simplement. Enfin, une touche d'humour dans la présentation parachevait agréablement le tout. Pendant que je me trouvais dans l'espace, je décidai d'accomplir ma seconde mission.

ULTIMA RATIO, et d'aller m'occuper de cette base spatiale que je m'étais promis de détruire il y a quelque temps. Un superbe scrolling vertical dans les deux sens me permettait de découvrir la première plateforme, dont je devais détruire toutes les défenses avant de passer à la suivante. Les graphismes superbes des structures métalliques, l'animation et les bruitages sans faille promettaient de longues heures de combats acharnés contre les vaisseaux robots qui parcouraient en tout sens les plateformes à détruire.

Test par Inspecteur Budget , A100%

ULTIMA RATIO
(c) FIREBIRD

AUTHORS: TONY WARRINER & ADAM WARING

★ ANNÉE: 1987
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 1 , ARCADE , FUTURISTIC , SHOOT-EM-UP

★ PROTECTION: BLEEPLOAD (TAPE)
★ COLLECTION: SILVER 199 RANGE (BUDGET)


Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (2). 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Cover:
» Ultima  Ratio    (Release  TAPE-FIREBIRD-SILVER  199  RANGE)    ENGLISH-GERMAN-ITALIAN-FRENCH-DUTCH-SPANISH-DANISHDATE: 2016-09-07
DL: 95 fois
TYPE: image
SIZE: 415Ko
NOTE: w2421*h1180
 

Dump disk:
» Ultima-Ratio    NICHDATE: 2013-08-30
DL: 75 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 64Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI
 

Dump cassette (version commerciale):
» Ultima  Ratio    ENGLISHDATE: 2010-03-29
DL: 88 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 39Ko
NOTE: Bleepload Protection

Media/Support:
» Ultima  Ratio    (Release  TAPE)    ENGLISHDATE: 2017-12-08
DL: 41 fois
TYPE: image
SIZE: 209Ko
NOTE: Scan by Pinace ; w1205*h756

Notices d'utilisation:
» Ultima  Ratio    ENGLISHDATE: 2010-03-29
DL: 41 fois
TYPE: PDF
SIZE: 131Ko
NOTE: 1 page/PDFlib v1.6

» Ultima  Ratio    ENGLISHDATE: 2010-03-29
DL: 17 fois
TYPE: PDF
SIZE: 131Ko

» Ultima  Ratio    ENGLISHDATE: 2010-03-29
DL: 20 fois
TYPE: PDF
SIZE: 131Ko

Sur le forum:
» Topic: Cheats, pokes ou solution pour "ULTIMA RATIO"
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 106 millisecondes et consultée 1191 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.