★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ TRAFALGAR (CPC REVUE) (c) CPC REVUE ★

CPC REVUE

Un jeu de bataille navale pas comme les autres : le hasard y a fort peu de place et la stratégie son importance.

TRAFALGAR est une bataille navale, durant laquelle deux joueurs s'opposent. Le premier joueur commande la flotte française (navires verts) ; le second joueur, la flotte anglaise (navires jaunes). Les deux flottes possèdent chacune 13 navires. Le jeu apparaît à l'écran de la manière suivante :

—  en haut à gauche, la carte maritime où se déroule la bataille,
—  en haut à droite, la rose des vents qui indique la direction du vent,
—  en bas à gauche, la prise des instructions,
—  en bas à droite, l'indicateur de tours.

Chaque partie se joue en 100 tours, qui se décomposent comme suit :

—  L'ordinateur choisit au hasard la direction du vent.
—  Le premier joueur indique les coordonnées (horizontale et verticale) du navire qu'il désire déplacer.
—  Il indique ensuite la direction (mouvement) de son choix (Nord, Sud, Ouest ou Est). C'est à cette fin que chaque navire dispose d'un potentiel de déplacement théoriquement constant et égal à 5. Il se déplace donc de 5 "cases" à chaque tour. Cependant, le vent influe provisoirement sur ce potentiel.

Le potentiel de déplacement d'un navire se trouve réduit de 2 si le vent est contraire au mouvement, et de 1 si le vent souffle dans une direction perpendiculaire ad mouvement. Enfin, si la direction du vent correspond au mouvement, le potentiel de déplacement reste de 5.

—  Après s'être déplacé, le navire tire automatiquement dans la même direction que le mouvement, et dans elle seule. Intervient alors le potentiel de tir (il varie de 1 à 6, c'est-à-dire que la longueur du tir varie de 1 à 6 "cases"). Le potentiel de tir est repérable au symbole affiché (il existe 6 types de navires — cf. programme "SYMBOL"). Chaque navire touché par un tir adverse perd un point de potentiel de tir. Si ce potentiel est inférieur à 1, le navire est considéré détruit et disparaît de la carte.
—  Le tir du navire du premier joueur terminé, c'est au second joueur de jouer et de suivre le même schéma que ci-dessus, puis le tour se termine et le suivant commence.
Si, avant le 100e tour, un joueur a réussi à détruire la flotte adverse, il est déclaré vainqueur. Dans le cas contraire, au 100e tour, l'ordinateur arrête la partie, additionne les potentiels de tir des navires restants, et ceci pour chaque joueur, et déclare vainqueur le joueur ayant le potentiel de tir le plus élevé.

CPC n°6

TRAFALGAR (CPC REVUE)
(c) CPC REVUE

AUTHOR: Laurent Piasentin

BUG: A correction was published in CPC n°7 (Janvier 1986).

★ ANNÉE: 1985
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 1 , STRATEGY GAME , WAR GAME , BASIC

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Type-in/Listings:
» Trafalgar    (CPC  Revue)    BUGFIXED    FRENCHDATE: 2015-11-20
DL: 34 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 29Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

» Trafalgar    (CPC  Revue)    FRENCHDATE: 2015-11-20
DL: 67 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 33Ko
NOTE: 42 Cyls
.HFE: OUI

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 055 millisecondes et consultée 1056 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.