★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ THE SENTINEL (c) FIREBIRD ★

AMSTRAD MAGAZINEAmstrad AccionAMSTAR&CPCTILTGEN4

Là, il faut bien avouer que les gens de chez Firebird ont fait très, très fort avec ce jeu venu d'un autre monde. Un scénario des plus originaux et un graphisme d'enfer — bien que légèrement stylisé sur les bords — en feront vite un "must" de la logithèque de tout Amstradiste qui se respecte.
En des temps futuristes, une "Sentinelle" régissait tyranique-ment les parcs spatiaux, lieux où les rigelliens et autres races extraterrestres aimaient à aller pique-niquer dans la joie, la bonne humeur et les crottes de chien. Dès l'arrivée de ces gardiens célestes, ces lieux enchanteurs devinrent rapidement des quartiers à éviter, sous peine de se voir désintégrer lamentablement. Heureusement, par un beau jour de printemps, un valeureux robot décida de mettre fin aux agissements criminels des sempiternelles sentinelles du ciel, et le hasard — et la redoutable et machiavélique imagination des programmeurs — décida que ce robot, ben ce serait vous !

Votre but est donc d'absorber la Sentinelle, et pourquoi pas, de la remplacer dans son rôle de régisseur du parc. Lorsque ce but est atteint, vous êtes alors projetés dans l'espace infini jusque dans un nouveau monde, où vous recommencerez votre éternel combat contre un autre de ces vilains. Las ! C'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Dès le chargement du jeu fini, une jolie page de présentation s'affiche, qui représente un oeil, symbole parmi les symboles de la vue et de la surveillance. Ensuite, le jeu vous demandera de rentrer un chiffre compris entre 0 et 9999, qui ne représente rien d'autre que le numéro du parc dans lequel vous désirez vous rendre. Pas bêtes et sadiques, les programmeurs ont prévu un code d'accès à chacun des parcs, délivré seulement en cas de victoire, ce qui vous oblige à commencer par le premier. Il "bas de soie" (!) que le premier parc, le numéro 0, ne nécessite pas de code d'accès.

Une fois ce code entré, on a d'abord une vue aérienne du parc où on arrive, avec la position plus ou moins approximative de la sentinelle, et, éventuellement, des Sentry (méchantes bébêtes entièrement dévouées aux Sentinelles). Puis, on entre vraiment dans le parc, qui est décomposé en centaines de carrés bicolores, comme un damier. Afin de vous permettre de préparer votre attaque, il a été prévu que ni la Sentinelle ni les Sentry, ne bougeront le petit doigt les premiers. Chacun de vos mouvements vous fait dépenser de l'énergie, denrée d'autant plus précieuse qu'elle vous est comptée. Vous pouvez cependant absorber des objets du parc (arbres, rochers) pour recharger vos batteries. Si la Sentinelle ou les Sentry peuvent vous voir clairement, ils absorberont peu à peu votre énergie. Vous disposez alors de cinq secondes pour vous dégager de son champ de vision, sans quoi vous passeriez de l'état de robot à celui, moins enviable, d'arbre, puis de rocher. Il est de plus loisible de créer certains de ces objets, qui serviront, en cas de défaite contre la Sentinelle, à continuer quand même le combat.  Pour ce faire, il faut d'abord en absorber un, car la quantité d'énergie du parc doit absolument rester constante, sous peine de destruction immédiate.

Une fois à portée de la Sentinelle, mais toujours hors de sa vue, il vous faudra absorber son énergie pour la détruire, et passer au parc suivant. Rhââââââ... Je suis désolé d'avoir passé autant de temps à expliquer le principe de ce jeu, mais avouez quand même qu'il en valait la peine, non ? Hélas, la place qui m'était impartie en est par la même écoulée, je vais donc devoir rendre l'antenne. Non sans vous avoir auparavant vivement et chaudement conseillé, et même recommandé, de vous ruer sur ce jeu, superbe il faut bien le dire. Nous vous rappelons que nous maintenons, durant la vie de ce magazine c'est-à-dire jusqu'au 25 juin, notre concours des meilleurs scores sur ce jeu. Envoyez-nous vos scores, avec photo d'écran prouvant vos dires. Les dix premiers — et plus hauts scores — d'entre vous recevront le prochain jeu d'arcade de Firebird et les vingt suivants un badge "The Sentinel".

Stéphane Schreiber , AMSTRAD MAGAZINE

THE SENTINEL
(c) FIREBIRD

Author: Geoff Crammond
Loading screen: Bob Stevenson
Cover art: David John Rowe

★ ANNÉE: 1987
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , ARCADE , 3D GRAPHICS , FUTURISTIC

★ PROTECTIONS: BLEEPLOAD (TAPE) , ARMOURLOC (DISK)
★ COLLECTION: GOLD EDITION

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» The  SentinelDATE: 2010-06-02
DL: 345 fois
TYPE: image
SIZE: 39Ko
NOTE: w540*h725

» The  Sentinel    (Schachmatt  dem  Machtwachter)    GERMANDATE: 2017-06-19
DL: 61 fois
TYPE: image
SIZE: 277Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w1009*h1373

» The  Sentinel    ENGLISHDATE: 2010-06-02
DL: 211 fois
TYPE: image
SIZE: 176Ko
NOTE: w967*h1367

» The  Sentinel    GERMANDATE: 2017-01-20
DL: 110 fois
TYPE: image
SIZE: 182Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w793*h1122

Covers:
» The  Sentinel    (Release  DISC-GOLDEDITION)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 110 fois
TYPE: image
SIZE: 178Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; w1692*h1000

» The  Sentinel    (Release  TAPE-DROSOFT)    SPANISHDATE: 2018-03-06
DL: 114 fois
TYPE: image
SIZE: 158Ko
NOTE: Scan by Abraxas ; w1219*h1153

» The  Sentinel    (Release  TAPE-GOLDEDITION)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 191 fois
TYPE: image
SIZE: 170Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; w1701*h1012

Dumps disks:
» The  Sentinel    (2004-12-04)    ENGLISH    CNGSOFTDATE: 2014-02-14
DL: 146 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 66Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI
 
» The  Sentinel    (2013-10-13)    ENGLISH    CNGSOFTDATE: 2014-02-14
DL: 146 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 49Ko
NOTE: Title screen palette fix ; 6 Cyls
.HFE: OUI
 
» The  Sentinel    ENGLISH    EBDATE: 2019-01-10
DL: 6 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 24Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: NON

» The  Sentinel    ENGLISH    TWO-MAGDATE: 2013-08-30
DL: 102 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 84Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI
 

Dumps cassettes (version commerciale):
» The  Sentinel    (Release  DROSOFT)    ENGLISHDATE: 2017-12-18
DL: 104 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 39Ko
NOTE: Dump by Abraxas ; Bleepload Protection

» The  Sentinel    ENGLISHDATE: 2018-09-14
DL: 116 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 41Ko
NOTE: Dumped by DLFRSILVER for Loic DANEELS ; Bleepload Protection v2; CSW2CDT-20170630
.LOG: OUI

Dumps disquettes (version commerciale):
» The  Sentinel    ENGLISHDATE: 2017-02-02
DL: 103 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 24Ko
NOTE: Dump by Pinace ; Disc protected by ARMOURLOC/42 Cyls
.HFE: NON

» The  Sentinel    FRENCHDATE: 2017-02-02
DL: 35 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 25Ko
NOTE: Dump by Pinace ; Disc protected by ARMOURLOC/42 Cyls
.HFE: NON

» The  Sentinel    ENGLISHDATE: 2014-07-20
DL: 59 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 108Ko
NOTE: Dump by DLFRSILVER ; Disc protected by ARMOURLOC/42 Cyls/CT-RAW
.HFE: NON
 

Medias/Supports:
» The  Sentinel    (Release  DISC-GOLDEDITION)    ENGLISHDATE: 2017-12-08
DL: 110 fois
TYPE: image
SIZE: 349Ko
NOTE: Scan by Pinace ; w1890*h1181

» The  Sentinel    (Release  TAPE-DROSOFT)    SPANISHDATE: 2017-12-19
DL: 118 fois
TYPE: image
SIZE: 76Ko
NOTE: Scan by Abraxas ; w1277*h812

» The  Sentinel    (Release  TAPE-GOLDEDITION)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 68 fois
TYPE: image
SIZE: 60Ko
NOTE: Scan by Loic Daneels ; w597*h732

Notices d'utilisation:
» The  Sentinel    (Release  TAPE-DROSOFT)    SPANISHDATE: 2019-01-31
DL: 10 fois
TYPE: PDF
SIZE: 425Ko
NOTE: Scan by Abraxas ; 2 pages/PDFlib v1.6

» The  Sentinel    ENGLISHDATE: 2011-08-22
DL: 74 fois
TYPE: PDF
SIZE: 1076Ko
NOTE: 10 pages/PDFlib v1.6

» The  Sentinel    ENGLISHDATE: 2011-03-08
DL: 109 fois
TYPE: text
SIZE: 5Ko

» The  Sentinel    SPANISHDATE: 2010-11-27
DL: 130 fois
TYPE: text
SIZE: 5Ko

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 923 millisecondes et consultée 4480 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.