★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ SWEEK END 3D (c) LMC/MICROMAG ★

MICROMAG


Goûter au plaisir de repeindre à cloche-pied soixante tableaux de dalles ensorcelées.

Le but de ce jeu est très simple... en apparence. Evoluant sur un damier en trois dimensions de 49 cases maximum, un podocéphale piloté par le joueur doit repeindre celles-ci en bleu afin d'accéder au tableau suivant. Pour son malheur, quelques-unes d'entre elles sont particulières (glissantes, à sens unique, fêlées et qui disparaissent après passage, etc.). D'autre part, certains tableaux hébergent un monstre dont il possible de se débarrasser un court instant par une rafale de laser, à condition de fixer l'intrus dans les yeux à une case d'intervalle. Après le premier jeu, une option permet de démarrer en tableau 1, 16, 31 ou 46.

Création de tableaux

Si les soixante tableaux présents ne suffisent pas, le joueur masochiste a tout loisir d'en créer de nouveaux. Figure en fin de listing une longue liste de datas à raison d'une ligne data par tableau. Le jeu se déroule dans une matrice de 9x9 avec, dans celle-ci, une seconde matrice de 7x7 représentant le damier visible à l'écran. Dans une ligne de datas figurent tout d'abord sept groupes de sept chiffres pour les dalles où chacune a sa valeur propre.

  1. : dalle bleue (déjà peinte),
  2. : dalle fléchée vers la droite,
  3. : dalle brillante (glacée et glissante),
  4. : dalle fléchée vers la gauche,
  5. : dalle fléchée, vers le bas,
  6. : dalle tramée (se transforme aléatoirement),
  7. : dalle fêlée (disparaît après passage),
  8. : dalle grise (R.A.S),
  9. : dalle inexistante. Apparaissent ensuite trois ou cinq chiffres:

- trois chiffres. Le premier est un zéro et signale l'absence du monstre. Les deux suivants sont l'abscisse et l'ordonnée du joueur mais calculées dans la matrice 9x9. Ainsi, les chiffres 2, 2 précisent que le joueur est situé dans le coin supérieur gauche.
- cinq chiffres. Le premier est un 1 et signale la présence du monstre, Suivent ensuite l'abscisse et ordonnée du monstre et celles du joueur.

Sauvegarde des listings

Sauvez sous un nom de votre choix (SWEEK, par exemple) le listing Basic principal. Entrez ensuite par Amsaisie V. 2 (Micro-Mag N°4) les deux listings de codes hexadécimaux.

 
Nom Adr. déb Long
SPRITE &8000 &7C0
ROUTINES  &9D40  &4C3


La longueur est ici précisée à l'attention de ceux qui envisagent raisonnablement de morceler leur travail en plusieurs fichiers qui devront ultérieurement être réunis en deux fichiers définitifs.

Claude Le Moullec, MICROMAG

SWEEK END 3D
(c) LMC , MICROMAG

AUTEUR: CLAUDE LE MOULLEC

★ ANNÉE: 1989
★ LANGAGE:
★ GENRE: ARCADE , 3D ISOMETRIC

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Type-in/Listing:
» Sweek  End  3D    FRENCHDATE: 2013-08-30
DL: 61 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 52Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 117 millisecondes et consultée 763 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.