★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ STRIP POKER (LOGIPRESSE) (c) LOGIPRESSE ★

STRIP POKER (LOGIPRESSE)

Développé et édité par Logipresse sur Amstrad CPC uniquement, 1987.

Allez retestons l'un des 6 jeux de Strip Poker pour Amstrad.
Bizarrement, lors de la première version de mon test, j'avais d'abord déversé un ruisseau de prose fielleuse sur ce soft. Le terme qui m'apparaissait le plus approprié pour le désigner était NUL.

Pourtant, avec un peu de recul, je suis aujourd'hui beaucoup plus nuancé. Le jeu est bien réalisé, a même été élu second jeu le plus sexy de la plate-forme, après le remarquable Teenage Queen, mais c'est l'aspect technique du poker proposé qui est à revoir. Et qui m'a tant horripilé sur le moment.

Vous jouez au poker fermé contre une dame dont vous ne connaissez même pas le nom, elle se désigne par « MOI » et vous appelle « VOUS ». Merveilleux. C'est en effet Elle qui mène la danse.
Elle vous apparaît couchée sur le côté sur la largeur de l'écran. Elle est brune et mince. On n'arrive pas à deviner la longueur de ses cheveux. Elle porte un T-shirt rose, une jupe bleue, des sous-vêtements (soutif, culotte plus jarretelles) rouges. Détail notable : parmi tous les jeux de Strip sur Amstrad, c'est la seule femme avec la reine des ados dont la peau soit colorisée (ça apporte pas mal quand même). Sur le papier Elle est sexy, avec mention pour sa poitrine (sauf qu'on ne voit qu'un seul sein, bam le point en plus est retiré aussi sec). Je dirais qu'elle est jolie tout en manquant de charme.

Vous démarrez tous 2 avec 250$ de tapis. Si vous lui prenez tout, et même plus (si elle passe en négatif), elle devra ôter un vêtement. Ensuite elle se recavera (en remettant 500$ devant elle) et bis repetita pour les autres habits. Mais si elle repasse au-delà du montant de sa recave (500$) elle va remettre son vêtement. Ex. : en gagnant un coup elle remonte à 510$, elle va repasser à 10$ devant elle + son vêtement.

Jouons donc. Alors c'est bien beau de vouloir se la jouer pro en incluant différents types de mises, mais si c'est pour faire n'importe quoi c'est pas la peine.
Elle vous demande de miser avant même de voir vos cartes, de 1 à 10$. Soit. Elle paiera tout le temps. Elle vous donne ensuite votre main de 5 cartes et vous demande de miser à nouveau, de 1 à 100$ cette fois-ci. Elle pourra se coucher, continuer (payer sec) ou relancer. Sa relance éventuelle sera dans tous les cas fantaisiste, tant au niveau du montant (ex. 10 fois votre mise) que de sa représentation (Elle ne relance que quand Elle n'a rien, pour bluffer donc, jamais ô grand jamais Elle ne relancera un carré). Et là je n'ai toujours pas compris : comment ne faire que payer sa relance ? Car le jeu ne vous propose pas une action encadrée comme payer, passer, relancer de, non il ne fait que vous demander combien vous voulez miser. Si vous cliquez sur 0$, c'est comme si vous payiez la relance ; si vous relancez de 10$ par exemple, j'imagine que cela équivaut à une sur-relance de 10$ supérieure à la sienne. Ce qui donne des mains aberrantes telles que : Vous misez 20$, elle relance de 122$, vous relancez de 50 (car le jeu vous dit que plus de 90 c'est trop élevé), elle relance de 307 (?? et ça c'est pas trop élevé ?), vous relancez de 10 et bam elle se couche. Elle se couchera plutôt que de rajouter 10 alors qu'elle a déjà investi 450 environ...

Bon, toujours est-il que si une mise est égalisée, vous avez la possibilité de changer de 1 à 4 cartes de votre main. Puis on vous demande de miser à nouveau. Au moins 1$ parce que miser 0 équivaut à passer… Elle pourra passer, payer ou relancer n'importe comment. Si elle paie, on dévoile les jeux. Dévoile ? ELLE vous dit ce qu'elle a sans même vous le montrer !! Genre vous montrez une paire Elle vous dit « j'ai un carré, j'ai gagné !! ». Tsss. Et si vous avez le même jeu c'est systématiquement Elle qui gagne d'après ce que j'ai compris.

Pas très sérieux tout ça. Heureusement, on gagne la partie super facilement en peu de temps, puisqu'Elle a la merveilleuse technique de miser son tapis à chaque fois qu'Elle a un jeu blanc. Après 4 rounds victorieux, on la voit nue. Ouais, la vision est sympa. On voit bien que des moyens ont été apportés à sa modélisation, pour la rendre la plus réaliste et la plus sexy possible, même si je la trouve pas vraiment attirante. Enfin la capture vous permettra de vous faire une meilleure opinion. Personnellement, je lui préfère de loin la charmante, délicieuse et joueuse Sylvia de Strip Poker Animé, qui est moins bien modélisée mais compense par une fraîcheur, une élégance et une dose d'humour qui la rendent très agréable à côtoyer (et déshabiller). En plus, ce jeu ne propose aucune animation.

Ultime lacune, la miss vous demande si vous avez envie de rejouer. On clique rapidement sur N, et paf c'est le bug. En réfléchissant, elle ne précise pas ce qui se passe si on ne rejoue pas. Vu sous cet angle...

Bon j'avoue, du positif quand même
Je ne sais pas pourquoi ce jeu m'a autant déplu, parce que si je réfléchis objectivement, je dois bien lui reconnaître des qualités. L'interface très claire en est la principale. On distingue nettement les cartes sous la donzelle, le montant des tapis est clairement affiché, tout comme les intentions de Elle (« je continue ! », « je passe ! »). Décisions ponctuées d'effets sonores pas mal trouvés. Non, question réalisation technique, tout ça n'est pas mal voire plutôt bon.

RÉSUMÉ

Quelques lacunes et même des aberrations dans ce jeu, surtout au niveau poker. Concernant les graphismes et l'interface, mention très honorable.
Côtés négatifs : adversaire fade, impersonnelle, jolie mais trop énervante pour rester attirante passé 1 minute de jeu, actions insuffisamment encadrées, système et hauteur des mises à deviner soi-même, cartes adverses jamais dévoilées.

Côtés positifs : outre la réalisation, on citera le fait que le jeu soit en français et la possibilité de voir la donzelle à oualp en moins de 2, et de passer à autre chose 10 minutes après.
Je me dois de rajouter qu'après avoir testé Samantha Fox Strip Poker, ce jeu semble relativement agréable. Au moins on comprend à quoi on joue, comment jouer, et on voit les cartes, c'est pas rien finalement...

6/10 (j'avais mis 2 au départ...)

STRIP POKER (LOGIPRESSE)
(c) LOGIPRESSE

AUTEUR(S): ???

★ ANNÉE: 1987
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 3 , BOARD , STRIP POKER , CARD GAME , XXX

★ COLLECTIONS: LOGISTRAD , LOGISTRAD 09

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 085 millisecondes et consultée 1888 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.