★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ SRAM 2 (c) ERE INFORMATIQUE ★

AMSTRAD MAGAZINECPC REVUEAMSTAR&CPCTILT

Cela se termine toujours comme cela... On se décarcasse, on risque même sa vie (et ses nuits) à délivrer un opprimé pour que celui-ci, une fois libéré, devienne à son tour oppresseur. Telle est parfois la dure réalité de l'Histoire et la leçon à retenir de SRAM...

Comme les meilleurs films (parfois aussi les moins bons) au cinéma, un best-seller est toujours suivi d'un "II", parfois d'un "III"... Stallone étant au moins au "IV" avec son Rocky, les fanatiques de Sram I ont encore de belles heures devant eux (et les programmeurs de belles nuits blanches et du pain sur la planche...). Mode, quand tu nous tiens! Etant au numéro deux, SRAM ne fait pas exception à la règle et c'est – pour nous – tant mieux !

Sram ? Qu'est-ce que c'est ?

Tout d'abord, c'est un jeu d'aventure (qu'on est même invité à acheter et à résoudre si l'on ne le connaît pas encore). Rassurez-vous, point n'est besoin d'avoir résolu la première aventure pour jouer et apprécier la seconde. Quelques rappels pourtant, sont utiles pour situer l'action. Dans Sram (ou Sram I, si vous préférez), votre mission consistait à retrouver et délivrer le bon roi Egrès IV, honteusement et arbitrairement emprisonné par un tyran qui prenait un malin plaisir à asservir le bon peuple. Tâche difficile, certes, dans laquelle nombreux sont les aventuriers qui ont laissé une partie d'eux-mêmes. Mais comme il existe toujours, par la grâce des programmeurs, une justice en ce bas monde, vengeance fut – par de nombreux fidèles – accomplie et le roi Egrès IV libéré. Seulement voilà... La détention arbitraire n'adoucit pas les moeurs et ne rend pas philanthrope. Foin de bons sentiments ; charité bien ordonnée commençant par soi-même, le bon roi alla s'asseoir sur son trône, s'y conforta, finit par s'y complaire et finalement par s'asseoir sur le bon peuple qui – ce fut son lourd fardeau – passa rapidement d'un tyran à un despote.

En ce début de Sram II, c'est donc un roi aigri (sans mauvais jeu de mots), intolérant voire malfaisant qui règne sur la cité. De mauvaises fréquentations sans doute, ou de puissantes rancoeurs et Egrès IV devient symbole de sorcellerie, veulerie et oppression. Cinomeh, qui veut à son tour le pouvoir, vous manipule mais n'écoutant que vos bons sentiments, vous décidez – et c'est la tâche qui vous est confiée – de "faire un peu de ménage". D'ailleurs, c'est un peu à cause de vous si l'on en est arrivé là, non ?

La suite

Dans cette atmosphère troublée et troublante – puisqu'il s'agit d'une chasse à l'homme qui risque fort de se transformer en épuration – trahir ses amis est quotidien. Votre tâche première sera donc d'être clairvoyant afin de trouver et reconnaître vos éventuels alliés. Bien entendu, Egrès mis au courant de votre mission a commencé à vous lancer quelques sorts et surtout à mettre à vos trousses une armée de gardes puissants, malins (?) et surtout bien entraînés. A se demander qui est le chasseur du chassé...
Contrairement à la précédente histoire qui était plus une quête qu'une poursuite, dans Sram II, votre vie est constamment menacée. Par des pièges, bien sûr (comme les douves d'acides qui vous liquéfient...) mais surtout par des personnages appartenant à l'aventure. Le paysage autour de vous cesse d'être passif, il vous menace sans cesse et vous devrez courir, courir... Un poignard dans le dos est si vite arrivé !

Une aventure menée tambour battant

Dans Sram II, vous pourrez également trouver quelques différence par rapport à Sram I, dans le principe de jeu. Désormais, le temps a son importance, dans le coin supérieur gauche de l'écran, vous remarquerez la présence de deux pendules : l'une vous donne le temps écoulé, l'autre la durée de vos actions. Mieux vaut faire vite, parfois pas trop vite quand même. Par ailleurs, dans Sram II, vous disposez de deux vies : comme quoi vous n'avez pas que des ennemis, un bon mage ayant eu la précaution de vous donner une truelle qui a le pouvoir de vous reconstituer une fois avant de définitivement admirer le spectre de la Mort (en grande tenue : squelette, faux et tout et tout...). Ne tentez pas le diable (il est plus malin que vous !) et ne forcez pas le hasard : la truelle vous permet de repartir là où vous en étiez resté avant de succomber mais elle doit avoir une autre utilité pour que le programmeur vous en ait nanti... Par ailleurs, la sauvegarde en cours de partie vous permet d'éviter l'irréparable.

Très classique, ce jeu reprend le "look" de Sram I. Avec des graphismes encore plus beaux, encore plus finis et très colorés grâce à l'utilisation de trames diverses. Les déplacements se font toujours par les touches fléchées et les ordres (actions) au clavier. L'analyseur syntaxique est de la même veine que Sram et n'a pas perdu son humour charmant...

Par ailleurs, classique et efficace, la possibilité de sauvegarder une partie en cours pour la reprendre ultérieurement vous est offerte. Bien utile cette option, si vous pressentez un danger !

Après chargement de l'écran de présentation lequel dans son animation reprend à la fois le style et la musique de Sram I, l'ordinateur vous propose de partir à l'aventure depuis le début ou de recharger l'une des deux parties que vous aurez préalablement sauvegardées. (Un choix entre DEUX parties sauvegardées ? On n'arrête pas le progrès !) Petit reproche, présentation et situation de l'histoire sont un peu longues quand il faut à chaque fois reprendre le jeu au début...

Un coup de fard, Sram et ça repart !

Saurez-vous jouer convenablement les justiciers vengeurs, faire un "ménage" salutaire à la cité de Sram, trouver et tuer Egrès IV (en évitant les génocides qui font mauvais effet) et cela sans perdre vos vies ? En tout cas, Sram II, est un jeu à part entière, bien construit, bien réalisé et plein de son intérêt premier. Les amateurs vont apprécier, les autres pourront se laisser tenter...

FPN , AMSTRAD MAGAZINE n°19 (Fev 87)

SRAM 2 [Sram II]
(c) ERE INFORMATIQUE

Scénario et graphisme: Serge Hauduc
Program: Jacques Hemonic
Graphics tools: Ludovic Hauduc
Loading screen: Michel Rho
Music: Jean-Philippe Ulrich
Product manager: Emmanuel Viau

★ ANNÉE: 1986
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 1 , AVENTURE TEXT , AVENTURE GRAPHIQUE , HIT , DISK

★ PROTECTION: REMI HERBULOT


Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (2). 

Page précédente : Sram 1
★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» ERE  Informatique-Sram  2-1001  BC-Harry  et  Harry  1-La  boite  de  RajmahalDATE: 2010-06-02
DL: 419 fois
TYPE: image
SIZE: 71Ko
NOTE: w503*h662

» ERE  Informatique-Sram  2-Le  passager  du  Temps-Scott  Winder  ReporterDATE: 2010-06-02
DL: 514 fois
TYPE: image
SIZE: 170Ko
NOTE: w790*h1061

Covers:
» SRAM  2    (Release  DISK)    ENGLISH-FRENCH-GERMANDATE: 2016-09-07
DL: 204 fois
TYPE: image
SIZE: 371Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; w2163*h1225

» SRAM  2    (Release  DISK)    FRENCHDATE: 2016-09-07
DL: 327 fois
TYPE: image
SIZE: 93Ko
NOTE: w620*h798

» SRAM  2    (Release  DISK)    FRENCHDATE: 2016-09-07
DL: 131 fois
TYPE: image
SIZE: 93Ko

Dumps disks:
» Sram  2    FRENCHDATE: 2013-08-30
DL: 319 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 323Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

» Sram  2    FRENCH    CHANY-NPSDATE: 2013-08-30
DL: 523 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 375Ko
NOTE: 60 Cyls
.HFE: OUI
 

Dumps disquettes (version commerciale):
» Sram  2    FRENCHDATE: 2016-07-25
DL: 347 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 173Ko
NOTE: Remi Herbulot Disk protection v2.1/42 Cyls
.HFE: NON

» Sram  2    FRENCHDATE: 2015-08-31
DL: 70 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 1861Ko
NOTE: Dumped by DLFRSILVER for LOIC DANEELS ; Remi Herbulot Disk protection v2.1/42 Cyls/CT-RAW
.HFE: NON
 
» Sram  2      FRENCHDATE: 2018-05-05
DL: 9 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 1299Ko
NOTE: Dumped by DLFRSILVER for MOONBEAM ; Remi Herbulot Disk protection v2.1/42 Cyls/CT-RAW
.HFE: NON
 

Media/Support:
» SRAM  2    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2016-09-07
DL: 126 fois
TYPE: image
SIZE: 65Ko
NOTE: Scan by Loic Daneels ; w928*h584

Sur le forum:
» Topic: Cheats, pokes ou solution pour "SRAM 2"
YM!Rulez:
» Play the soundtrack  (Powered by YouTube)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 043 millisecondes et consultée 4863 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.