★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ SLIDERS (c) MICROIDS ★

A100%

Attention, jeu fun ! Disponible pour les fêtes de fin d'année (celle qui vient de passer), Sliders est le nouveau sport préféré de Robby sur CPC. Il s'agit carrément, à son avis, d'un des meilleurs jeux de la cuvée 1991.

Sliders se situe dans un genre assez peu fourni sur CPC : on pourrait le classer parmi les Room Ten - un jeu de tennis futuriste en 3 dimensions, vieux maintenant de cinq ans - et autres Speedball, un football délirant joué dans une arène par des footballeurs-gladiateurs, créé par les célèbres Bitmap Brothers, qui ne se sont malheureusement jamais intéréssés au CPC.
Microïds vous propose là de jouer un dérivé du football dans un décor à la« Marble Madness ».
D'un concept original s'il en est, le jeu se rapprochant le plus de ce Sliders de Microïds était un budget software (un jeu à trente francs sur cassette), il s'agissait de Vector Bali de Mastertronic que l'histoire n'a pas retenu.

PERDS PAS LA BOULE

Donc, le but de Sliders est des plus simples. Vous devez diriger une boule bleue, à l'aide du joystick ou du clavier, dans un terrain accidenté avec tous les avantages et surtout les inconvénients de maniabilité que l'on rencontrait dans le célèbre Marble Madness. Derrière vous, une surface bleue et carrée marquée au sol représente votre en-but. En face, à l'autre extrémité du terrain, la même surface de couleur rouge représente l'en-but de votre adversaire qui, lui, dirige une boule rouge. Cette dernière est gérée par votre meilleur ami, votre pire ennemi, votre petite soeur ou par l'ordinateur. Chacun des deux joueurs va essayer de pousser dans l'en-but de son adversaire le troisième élément sphéroïdal du jeu, une bille de moindre grosseur et de couleur grise.

PERDS PAS LE NORD

Je vous connais: alléchés par la critique élogieuse d'AMSTRAD 100%, votre ferez votre première partie de Siiders sans même avoir pris le soin de lire la notice du jeu, tant son but vous semblera simple et accessible au premier oein des collines venu. Il faut savoir qu'un nain des collines est à peu près aussi intelligent et vif d'esprit qu'un ver de terre lobotomisé. 
Aussi, je vous recommande de lire mes précieuses indications quant au principe de ce jeu.
Vous remarquerez, par qemple, qu'une flèche blanche est affichée en permanence au-dessus de votre boule. L'écran n'affichant qu'une partie du terrain sur lequel vous jouez, cette flèche vous indique dans quelle direction se trouve la bille grise. Ça, c'est quand même bigrement pratique. Ensuite, le bouton de feu active l'aimant électromagnétique de votre boule pour attirer la bille grise vers vous lorsque vous serez à sa proximité. La bille viendra à vous après avoir décrit une série de cercles concentriques. Vous pourrez alors tenter un tir dans la direction, la hauteur et la puissance que vous voulez... Le but étant bien sûr de faire rouler la bille dans l'en-but adverse.
Sne joueur adverse réussit à aimanter la bille avant vous, il vous restera le coup dit « du billard» qui consiste à projeter violemment votre boule vers la sienne afin de lui faire perdre le contrôle de la bille... Je vous laisse le plaisir de découvrir les particularités de certains terrains qui occasionneront moult désagréments.

DES OPTIONS DE FOUE

Je vous gardais le meilleur pour la fin. Effectivement, le nombre important des options paramétrables de Sliders et ses douzes terrains différents viennent augmenter considérablement la durée de vie du jeu. Il vous sera ainsi possible de jouer sur une surface plus au moins accidentée mais aussi d'enchaîner plusieurs matchs en sélectionnant 3 ou 4 terrains. Le vainqueur sera alors celui ayant marqué le. plus de points sur l'ensemble des matchs joués. Plus fou encore, vous remarquerez sans doute qu'il est possible lors de la sélection des joueurs de choisir pour votre boule un mode de déplacement vertical (classique) ou diagonal (à la Marble Madness), mais il vous sera également proposé de définir le type de scrolling durant la partie.
Celui-ci centrera toujours la balle au milieu de l'écran ou la suivra avec un petit effet de travelling retardé... Et c'est pas fini: si par défaut la vision du jeu est toujours centrée sur la bille grise, vous pourrez également décider que celle-ci suive plutôt l'une des deux boules. Le plus génial est sans doute le mode « split-screen » ou chacun des joueurs pourra suivre l'évolution de sa boule dans une fenêtre différente. Là encore, les jeux de caméra sont possibles et vous suivrez votre boule bleue dans une fenêtre et la bille grise dans une autre (histoire de mettre un maximum d'atouts de votre côté).

Allez, je vous achève avec les options qui permettront de réduire ou d'augmenter des paramètres tels que l'attraction, la vitesse, la friction, l'accélération ou la gravité pour l'ensemble boules et bille ou indépendamment les unes des autres.
Enfin, nous demandons une ovation pour Microïds qui a pris le temps de convertir correctement (ce qui n'était pas évident vu la qualité du jeu original sur Amiga) ce jeu sur CPC et qui vient rejoindre le rang de ses excellents produits sur cette machine aux côtés de Superski et Swap.

Robby

Graphisme : 91%
Son : 52%
Animation : 89%
Ergonomie: 86%
Global : 92%

Test par Robby ACPC n°42

SLIDERS
(c) MICROIDS

AUTEUR: Jean-Paul Mari

★ ANNÉE: 1991
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , ARCADE , FUTURISTIC , SPORT , DISK

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» SlidersDATE: 2010-04-07
DL: 139 fois
TYPE: image
SIZE: 125Ko
NOTE: w1158*h411

» Sliders    (Nouveaute  Microids)    FRENCHDATE: 2015-01-28
DL: 115 fois
TYPE: image
SIZE: 277Ko
NOTE: w1184*h437

Dump disk:
» Sliders    TWO-MAGDATE: 2013-08-30
DL: 109 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 130Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI
 

Dumps disquettes (version commerciale):
» SlidersDATE: 2017-04-27
DL: 16 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 57Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; 42 Cyls
.HFE: NON

» Sliders    ENGLISHDATE: 2015-02-05
DL: 48 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 278Ko
NOTE: Dump by DLFRSILVER ; 42 Cyls/CT-RAW
.HFE: NON
 

Media/Support:
  » Sliders    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2019-11-24
DL: 0 fois
TYPE: image
SIZE: 221Ko
NOTE: Scan by Loic DANEELS ; w1860*h1168

Notice d'utilisation:
» Sliders    FRENCHDATE: 2011-07-25
DL: 59 fois
TYPE: PDF
SIZE: 789Ko
NOTE: 9 pages/PDFlib v1.5

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 064 millisecondes et consultée 1412 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.