★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ SEXY MACHINE (c) LOGIPRESSE ★

LOGISTRAD
Quand l'ambiance de la soirée commence à tomber, entraînez vos amis dans cette loterie un peu spéciale...

Qu'est-ce qu'on fait?

La soirée s'est bien déroulée, sympathique et chaleureuse, vous avez bien bu, bien dansé, bien chanté. Qu'est-ce qu'on pourrait faire pour finir en beauté cette party?

"Des tas de choses..." vous souffle votre voisine, et elle vous entraîne avec quelques ami(e)s devant un appareil que vous connaissez bien, puisqu'il s'agit d'un C.P.C.! "Ah?, vous aussi, vous vous intéressez à l'inf ..." commencez-vous, mais aussitôt la
charmante personne vous coupe pour vous dire: "Dès que je vous ai vu, j'ai remarqué votre décontraction et votre façon de vous mouvoir. Je suis sûre que vous devez être aussi à l'aise quand vous êtes sans vêtements?". "Omphhhh...! Pfff...!", faites-vous en éternuant votre whisky sur votre alpaga tout neuf, "Ça dépend de la saison../', arrivez-vous péniblement à articuler dans une tentative désespérée d'humour décontractée.

"Vous savez", reprend la délicieuse, "je fais 105-60-85, ce qui est assez proche des mensurations de la sœur d'Ornella Muti, et bien, des tas de gens ne veulent pas à y croire!".

"C'est à désespérer de dire la vérité...", soupirez-vous en regardant droit dans les profonds yeux verts de cette charmante ingénue, tout en sentant que si jamais votre regard se posait quelques centimètres plus bas, vous ne pourriez vous empêcher de vous jeter sur elle, tant son aérodynamisme agressif est un appel urgent à jouer à d'autre jeux qu'aux petits avions en papier!

"La nudité ne m'a jamais gênée, reprend-elle, mais par contre il fait un drôle d'effet à tous ceux qui m'approchent. D'ailleurs, j'ai décidé de ne plus faire du naturisme sauvage. C'est vrai, à chaque fois que je trouve un coin discret, quelques heures après, je ne sais pas pourquoi, il y a une foule de gens, surtout des messieurs, qui s'agglutinent autour de l'endroit que j'ai choisi. Et je vais dire, les plus collants sont encore les gendarmes qui viennent voir si je ne dissimule pas des armes sur moi! Ils me font lever les bras et n'arrêtent pas de me palper! Comme si j'avais caché un 357 magnum sous la peau! Vraiment y en a des qui en tienne une, de couche! Cacher un 357 magnum quand on a plus rien sur soi, faut vraiment être crétin pour croire ça !"."

Quand je vois les deux obus qu'elle me balance sous le nez, je me dis que les gendarmes n'ont peut-être pas tout à fait tort, et que la seule tactique efficace, si la gamine attaque, serait de s'enterrer dans un abri anti-atomique!


On joue?

"Alors vous comprenez, comme je déteste les vêtements, si j'arrive à trouver des gens suffisamment cools que ça ne gêne pas, je profite de l'occasion et je me mets à l'aise. Vous me suivez?".

Je crois que j'ai répondu: "oui, monsieur...", mais elle n'a pas entendu, car elle avait déjà appuyé sur le bouton du moniteur.

Sur l'écran, une question était posée: Quel est le nombre ae joueurs (maximimum 6). Ça tombait bien, nous n'étions que quatre, Miss OBUS, 2 autres frangines: Miss Canon, Miss Bazooka et... moi! Je validai les 4 réponses par < ENTER>. Puis nous entrâmes chacun nos noms (les 13 premières lettres seulement sont prises en compte). Enfin le programme afficha le message suivant: Combien de vêtements voulez-vous mettre en jeu? (9 maximum), puis il demanda le nom de chacun d'eux. La
réponse de Miss OBUS fut assez brève: chaussures, mini-robe, string. Elle ajouta qu'elle ne voyait aucun intérêt à porter un soutien quelque chose, étant donné que tout tenait bien tout seul! Moi, j'indiquai chaussures, chaussettes, pantalons, veste, chemise, nœud-pap, montre, caleçon (13 lettres maximum), soit 8 habits en tout, de quoi voir venir...

On démarre pour de bon

Une fois ceci fait, l'image d'une machine à sous s'afficha, divisée en 4 bandeaux, laissant suffisamment de place à un message pour défiler dans le bas de l'écran. Le nom de celui qui doit se dévêtir est tiré au sort et apparaît dans le 1er bandeau, en l'occurence ce fut le mien qui sortit en premier. Le euxième tirage indique

quel est le vêtement qu'on oit ôter, pour moi ce furent les chaussettes. (Hum! Un peu difficile quand on a encore ses pompes!). A la question: D'accord (O/N), je répondis quand même [O] et validai par [ENTER]. La deuxième fois ce fut le string de Miss BAZOOKA qui s'envola, et la troisième fois, Miss CANON, refusant d'ôter ses boucles d'oreilles ("C'est indécent" murmura-t-elle), joua le 1er de ses 3 JOKERS. Aussitôt dans le 3e bandeau s'afficha, après tirage au sort, le gage de Miss CANON (DIRE, FAIRE ou EMBRASSER) et dans le 4e, toujours par tirage au sort, "QUI" devrait décider CE qu'elle devait DIRE, FAIRE ou EMBRASSER et "A QUI" cela s'adresserait. C'est Miss OBUS qui décida: Miss BAZOOKA devait me dire ce qu'elle me ferait, si elle était coincée avec moi, pendant une heure dans un ascenceur.

Je ne peux pas vous raconter tout ce qu'elle m'a dit en 1 minute. D'abord, il y a des trucs que, même avec 2 cours accélérés de yoga et de stretching par semaine pendant un an, je crois encore impossible à exécuter, et puis des trucs tellement surprenants et osés que rien que d'y penser je me mets à rougir! J'étais tellement estomaqué que j'ai pas vraiment fait attention aux 9 tours suivants et je me suis retrouvé en "godasses", ayant utilisé mes 3 jokers à des choses pas possibles, avec les 3 nénettes en train de se fendre la pêche en contemplant, euh..., mon air ahuri! (La prochaine fois, je penserai à apporter un chapeau!).

C'est déjà fini?

Le tour suivant fut catastrophique! (Si vous voyez ce que je veux dire!) Je dois ajouter pourtant que si elles ont profité de mon inattention momentanée, elles ont su, ensuite, avec beaucoup d'habilité et de persévérance, me redonner courage, ardeur et consistance, ce dont elles ont tiré, toutes trois, une grande satisfaction. Du moins c'est ce qu'elles m'ont affirmé le lendemain, parce que je ne me souviens plus très bien de la fin, sauf que j'avais la tête un peu lourde et qu'elles ont décidé qu'un grand repos me ferait le plus grand bien. Comme j'avais, les pieds froids, elles sont même rentrées dans mon lit pour me réchauffer. La dernière phrase que j'ai dite a dû être: "C'EST PAS LES PIEDS!!!...", mais personne, pas même moi, ne se souciait vraiment que quelqu'un répondit à cette importante question!!!

LOGISTRAD

SEXY MACHINE
(c) LOGIPRESSE

AUTEUR(S): ???

★ NOTE : Deux versions avec deux pages de présentation différente ??

★ ANNÉE: 1987
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , BOARD , OTHER GAME , FRUIT MACHINE , MULTIPLAYER
★ LiCENCE: COMMERCIALE

★ COLLECTIONS: LOGISTRAD , LOGISTRAD 09

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Dump disk:
» Sexy  Machine    FRENCHDATE: 2016-12-15
DL: 77 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 20Ko
NOTE: Extended DSK/40 Cyls
.HFE: NON

Je participe au site:
» Vous avez des infos personnel, des fichiers que nous ne possédons pas concernent ce jeu ?
» Vous avez remarqué une erreur dans ce texte ?
» Aidez-nous à améliorer cette page : en nous contactant via le forum ou par email.

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/c
Page créée en 783 millisecondes et consultée 942 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.