★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ SDAW: LE GUERRIER DU FUTUR (c) LANKHOR ★

A100%TILT

Décembre 1990. Vous vous rendez compte ? Nous sommes au mois de décembre de l'an de grâce 1990. Mai 1990. Incroyable mais vrai. C'était en mai, dans le numéro 26 de Cent Pour Cent que je testais pour vous, mon dernier jeu d'aventure. Depuis, rien, niet, que dalle, cela fait sept mois. Vous vous rendez compte ? Sept mois, hallucinant non ?

Heureusement que vous étiez ta pour m'envoyer vos peiits jeux réalisés à partir de la méthode Poum pour faire de l'aventure à la portée de tous. Parmi ceux-là, il y en avait deux qui se détachaient particulièrement des autres. Le second était Freddy, vous vous souvenez ?
Les frères Caillaud (ce sont les auteurs) ne se sont pas arrêtés en si bon chemin, il fallait absolument faire autre chose, encore plus beau et surtout plus poussé. C'était la naissance de Sdaw.

STEVE HUWKER
EST MORT, VIVE SDAW

26 Janvier 2194. La ville de Chicago vient de subir la pire des catastrophes imaginables. Une explosion nucléaire a décimé 76 % de la population. 3 % de rescapés. Le reste ? Des mutants. Ils sont partout, dans les rues, les immeubles (les quelques habitants de la ville n'osent même plus ouvrir au facteur, c'est vous dire) et surtout, dans les égouts. C'est là. dans les labyrinthes en place depuis des siècles qu'ils trouveront le plus de sécurité. Lieux inaccessibles dans lesquels personne ne voudra s'aventurer. C'est également dans les égouts qu'ils ont créé et gardent l'arme absolue, celle qui terrorise les pauvres survivants. La minorité oppressée ne pouvant rester inactive devant une telle menace décide de créer à partir des restes de Steve Huwker. valeureux gerrier mort au combat, Sdaw. Un androïde destructeur, ne craignant ni homme, ni mutant, et encore moins la mort. C'est lui qui pénétrera dans les égouts pour mettre fin aux menaces pesantes sur la planète bleue.
C'est étrange, mais le personnage de Sdaw m'interpelle au niveau de mon vécu auprès de mes cassettes vidéo. Mais di-diou pourquoi ?

LES PYRAMIDES ? UN JEU D'ENFANT

Votre but. vous l'avez compris, est de diriger un androïde dans les égouts de la ville. Le problème est le suivant (car il y a un problème) : rien ne ressemble plus à un égout qu'un autre égout ? On peut se perdre le plus facilement du monde dans ce labyrinthe, pour peu que l'on se laisse distraire par le petit frère qui vous demande de repasser la présentation du jeu (voir plus loin).
Alors un bon conseil, faites le plan des lieux, car sans lui vous ne finirez jamais cette aventure (j'ai dénombré plus d'une centaine de cases, et j'étais loin d'en voir la fin). La deuxième grosse difficulté est de trouver sa route. On avance durant de longs moments pour constater que le chemin mène à un cul-de-sac. une grille, voire à un éboulement. ("est frustrant, mais ça fait partie de notre rôle d'aventurier de trouver la solution après  de longues nuits d'acharné.

DES PAS BEAUX DE PREMIERE

Les égouts sont infestés de mutants plus vilains les uns que les autres (mais tellement bien dessinés). Il est vrai que vu la grandeur de l'aire du jeu on n'en croise pas à chaque carrefour ; par contre, sachez les éviter car certains ne vous laisseront pas le loisir de faire demi-tour. Pour cela, un indicateur de danger vous préviendra en cas d'approche d'une zone à risque. En étant curieux, vous trouverez des tas d'objets utiles à votre mission, comme de la nourriture, des clefs et d'autres gadgets qui trouveront leur utilité au moment opportun, comme ce pistolet laser trouvé dans les salles d'entrepôt, qui permet de dégommer certains de ces vilains qui vous barrent la route. Alors, ne soyez pas timides, et surtout pas de quartier (d'orange).

UNE GESTION SIMPLE

Diriger Sdaw est la simplicité même. La gestion est faite à l'aide d'icônes.
Vous pouvez emprunter les quatre directions cardinales, prendre ou poser un objet, examiner les lieux et votre inventaire ainsi qu'utiliser les objets en votre possession sans oublier les opérations indispensables de sauvegarde et chargement du jeu en cour.
Une boussole vous aidera à ne jamais perdre le Nord, encore que l'on eût aimé pouvoir se repérer d'une façon ou d'une autre clans les salles du jeu à l'aide d'éléments un peu plus nombreux que les quelques placards et intersections rencontrés. Dernier problème pour le joueur, c'est le temps. L'androïde possède six réserves de 50 unités (300 en tout) lui permettant son ravitaillement en énergie. Cela paraît beaucoup mais peu sur le terrain (« sous » si vous préférez). Tous ces éléments font de Sdaw un jeu difficile et long. La mort guette notre héros à chaque coin d'égout. Si elle ne lui est pas donnée par un mutant de derrière les plaques, elle viendra des cages d'ascenseurs, voire des salles crématoires ou des plafonds qui s'écroulent si vous appuyez sur le mauvais bouton.
Heureusement, les graphismes (en MODE 0. 16 couleurs) sont d'une beauté rare pour faire oublier au joueur l'odeur malsaine émanant des sous-sols « Chicagotois » (toi-même).

C'EST POSSIBLE

Il faut noter un fait plus qu'original sur nos machines. En laissant la présentation du jeu, on constate une musique bien rythmée utilisant par intermittence des voies digitalisées. Le rendu ? Ecoutez vous-même, vous m'en direz des nouvelles. C'est une technique assez rare pour être signalée.
Notons au passage le prix de Sdaw (le jeu , pas le personnage, car lui à dû coûter un bon paquet de billets verts). C'est une initiative de ta part de l'éditeur qui ravira les consommateurs d'aventure que nous sommes. Si vous êtes de vrais aventuriers et que des jeux comme Donjon's Master et autre Bloodwylch vous font craquer : si vous n'êtes pas claustrophobe et que la patience est votre arme favorite, sachez que Sdaw est fait pour vous.

Poum qui va se laver

SDAW de LANKHOR
D7 : 149 F

Testé par POUM , ACPC n°32 DEC90, p36-37

SDAW: LE GUERRIER DU FUTUR
(c) LANKHOR

Auteurs: Lionel CAILLAUD , Fabrice CAILLAUD , Arnaud DEWILDE
Illustration pochette: Stéphane POLARD

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1990
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , AVENTURE TEXT , AVENTURE GRAPHIQUE , ICONS , FUTURISTIC , VOICE , DISK

★ PROTECTION: KBI


Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (2). 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Bonus:
» Lankhor  Catalogue    FRENCHDATE: 2015-02-04
DL: 465 fois
TYPE: PDF
SIZE: 2333Ko

Cover:
» SDAW    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2017-06-11
DL: 16 fois
TYPE: image
SIZE: 505Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; w2689*h1678
 

Dumps disks:
  » SDAW    FRENCH    CHANY-NPSDATE: 2018-05-20
DL: 3 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 196Ko
NOTE: Dump/upload by McSpe ; 42 Cyls
.HFE: OUI
 
» SDAW    FRENCH    CRACKPONXDATE: 2013-08-30
DL: 101 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 250Ko
NOTE: Trainer +1: infinite energy ; 41 Cyls
.HFE: OUI
 

Dumps disquettes (version commerciale):
» SDAW    FRENCHDATE: 2010-03-29
DL: 83 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 115Ko
NOTE: Dump by Dlfrsilver ; KBI-19 Disk protect/42 Cyls
.HFE: NON

» SDAW    FRENCHDATE: 2014-08-27
DL: 41 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 361Ko
NOTE: Dump by DLFRSILVER ; KBI-19 Disk protect/42 Cyls/CT-RAW
.HFE: NON
 

Media/Support:
» SDAW    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2017-04-03
DL: 33 fois
TYPE: image
SIZE: 194Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w2008*h1220

Sur le forum:
» Topic: Cheats, pokes ou solution pour "SDAW"
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 784 millisecondes et consultée 1493 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.