★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ SABOTEUR 1 (c) DURELL ★

AMSTAR&CPCHEBDOGICIELAMSTRAD ACTIONCPC REVUE

Je suis le descendant d'une lignée de NINJA, vous savez, ces assassins japonais qui sont un peu les ancêtres des mercenaires. Ils se sont rendus célèbres grâce à leur tenue noire et leurs Shurikens (étoiles métalliques aux pointes acérées). Leur redoutable efficacité est devenue légendaire. Il est donc normal que l'on fasse appel à mes services pour voler un disque contenant le nom des principaux rebeller. Seulement, il est caché dans un entrepôt aux apparences anodines, qui est en fait un immeuble à haute sécurité.

La nuit est noire, et je m'approche de la côte dans mon dinghy jaune (Gasp !). Avant d'atteindre la côte, je me sépare du canot et nage quelques mètres. Doucement, je grimpe le long du ponton, me sèche un peu et repars. Une silhouette basse et sombre arrive déjà sur moi, m.... un chien. Avant qu'il n'aboie, j'empoigne mon Shurikens et vise. Le chien s'écroule sans un bruit, une marre de sang à ses pieds, et en plus cela ne rapporte aucune prime ! Deux passages se présentent à moi, un descendant, l'autre semblant pénétrer directement dans l'entrepôt. Après mûre réflexion, constatant mon désarmement, je décide de descendre dans la trappe. Quelques mètres, et je découvre un tas de briques restant de la construction du bunker. J'en prends une en pensant que cela peut toujours servir. Me ravisant, je décide de remonter. Après tout, ma réaction était prévisible . Ils doivent m'attendre au bout de ce couloir. Arrivé dans le hall, j'aperçois une sorte de caméra au plafond, mais, en un éclair , je réalise que c'est plus qu'une simple caméra ; c'est également une arme anti-personnel.

A peine aï-je compris le danger que représentait pour mol un tel équipement que déjà une boule de feu jaillit dans ma direction. Par pur réflex, je grimpe sur l'échelle et évite le dangereux projectile. Puisque je suis sur une échelle, autant y grimper. La salle du dessus est vide, mais l'échelle monte toujours. Je décide donc de continuer. Je découvre alors une nouvelle pièce, plus grande que celle du dessous et pleine de barriques. Je les inspecte mais elles sont vides ; une seule solution possible : aller vers la droite. Surprise, un fossé se présente devant moi. De l'autre côté, il y a des caisses. Peut-être que dans Tune d'elles se cache cette fameuse dynamite tant promise par mes commanditaires, et qui, selon eux, se trouverait déjà sur place. Je saute l'obstacle. Cruelle déception : en fait de TNT, je ne trouve qu'une grenade. Je laisse ma brique et repars avec la grenade. Une échelle traverse la pièce : ma folie des grandeurs me pousse à monter. Arrivé en haut, j'entraperçois, entre les caisses, un de ces sales cabots, bête et méchant.

Quel gâchis ! Pour m'en débarrasser , j'ai dû me séparer de ma grenade. Heureusement, j'ai gardé ta goupille comme souvenir. Un nouveau couloir s'ouvre à moi où il n'y a que des caisses et des barriques, une nouvelle fosse et une grue au plafond. Bref ! Pas grand chose. La salle suivante est, elle aussi, pleine de tonneaux, mais il y a également un gardien qui m'a vu et qui s'apprête a tirer. Ouf ! Rien de mortel mais juste des balles en plastique pour m'affaiblir et pouvoir ainsi me capturer. Dommage pour lui, mon coup est déjà parti et le craquement aigu de sa colonne vertébrale me fait comprendre qu'il est mort. Je grimpe a l'échelle, située au bout de la pièce, et pénètre dans une nouvelle salle. Tout en décidant de poursuivre mon investigation vers la droite, je constate avec stupeur qu'il y a encore une caméra au plafond.

Ce coup-ci, rien à faire, le projectile brûlant m'atteint . Mon énergie baisse d'un trait. Je me réfugie dans la première salle venue : manque de chance, elle est gardée. J'encaisse les coups sans pouvoir y répondre. Trop faible, je ne réalise pas le danger de ma situation. Dans un dernier souffle, je pense que, malgré tout, ce jeu est excellent. J'aurai pu trouver tant de choses : un hélicoptère pour m'enfuir, une bombe pour tout faire sauter, deux métros pour traverser les .souterrains, des ordinateurs comme celui du hall que je n'avais pas su activer ! Il y avait aussi des centres d'ordinateurs, des égouts... Bref, plein de choses qu'il me restait à découvrir, sans oublier le gain d'un magistral magot en récompense de mes sévices (et aussi services !). Je n'ai pas trouvé le disque, j'ai échoué et déjà je revois défiler devant mes yeux cette animation merveilleuse et ce graphisme digne des meilleurs.

Ma dernière pensée fut sans doute pour l'auteur auquel il fallait adresser de vives félicitations. Je vois un gardien se pencher sur moi et dire que de toute façon je n'aurai jamais réussi dans le temps qui m'était imparti. J'aurai tant voulu le démentir. Mon coeur cessa de me battre dans l'ambulance qui m'emmenait à l'hôpital le plus proche tandis que l'écran marquait inlassablement : "SABOTEUR DEAD, MISSION FAILURE".

AMSTAR n°1 Septembre 1986, p10

SABOTEUR 1
(c) DURELL

AUTEUR: CLIVE TOWNSEND

★ ANNÉE: 1986
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 1 , ARCADE , MAZE EXPLORATION , BEAT-EM-UP , ZX , HIT , TAPE , DISK

★ RERELEASES: ENCORE (BUDGET) , ERBE SOFTWARE (SPAIN)


Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (4). 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» Durell-Combat  Lynx-Turbo  Esprit-Critical  Mass-Saboteur  1    FRENCHDATE: 2010-06-02
DL: 579 fois
TYPE: image
SIZE: 824Ko
NOTE: w2478*h1650
 
» ERBE  Software-Battle  of  the  Planets-Saboteur  1-Three  Weeks  in  Paradise    SPANISHDATE: 2014-05-03
DL: 261 fois
TYPE: image
SIZE: 476Ko
NOTE: w1527*h1062
 
» Saboteur  1DATE: 2010-06-02
DL: 225 fois
TYPE: image
SIZE: 130Ko
NOTE: w606*h824

» Saboteur    (Erbe  Software)    SPANISHDATE: 2014-08-04
DL: 181 fois
TYPE: image
SIZE: 237Ko
NOTE: w761*h1054

» Saboteur    ENGLISHDATE: 2012-07-27
DL: 231 fois
TYPE: image
SIZE: 198Ko
NOTE: w934*h1332

Covers:
» Saboteur  1DATE: 2016-09-07
DL: 309 fois
TYPE: image
SIZE: 37Ko
NOTE: w442*h600

» Saboteur  1    (Release  ERBE)    SPANISHDATE: 2016-09-07
DL: 363 fois
TYPE: image
SIZE: 438Ko
NOTE: w1986*h1317
 
» Saboteur  1    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 332 fois
TYPE: image
SIZE: 64Ko
NOTE: w587*h787

Dumps disks:
» Saboteur  1    (2015-07-27)    CNGSOFTDATE: 2015-08-01
DL: 128 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 64Ko
NOTE: 7 Cyls
.HFE: OUI
 
» Saboteur  1    CHANYDATE: 2013-08-30
DL: 373 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 84Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI
 
» Saboteur  1    XORDATE: 2013-08-30
DL: 168 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 98Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI
 

Dump cassette (version commerciale):
» Saboteur    ENGLISHDATE: 2017-05-31
DL: 68 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 31Ko
NOTE: Dumped by DLFRSILVER for Loic DANEELS ; CSW2CDT-20170409
.LOG: OUI

Dumps disquettes (version commerciale):
» Saboteur  1    (Release  ERBE)    ENGLISHDATE: 2017-04-27
DL: 33 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 31Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; 41 Cyls
.HFE: NON

» Saboteur  1    ENGLISHDATE: 2015-12-14
DL: 74 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 36Ko
NOTE: Dump par DLFRSILVER ; Include CPM 2.2 bootloader/42 Cyls
.HFE: NON

» Saboteur  1    ENGLISHDATE: 2015-12-12
DL: 44 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 173Ko
NOTE: Dump par DLFRSILVER ; Include CPM 2.2 bootloader/42 Cyls/CT-RAW
.HFE: NON
 

Medias/Supports:
» Saboteur  1    (Release  DISC)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 148 fois
TYPE: image
SIZE: 67Ko
NOTE: Scan by Loic Daneels ; w932*h583

» Saboteur  1    (Release  TAPE)    ENGLISHDATE: 2016-09-06
DL: 129 fois
TYPE: image
SIZE: 40Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w598*h400

» Saboteur  1    (Release  TAPE-ERBE)    SPANISHDATE: 2016-09-06
DL: 76 fois
TYPE: image
SIZE: 138Ko
NOTE: w1600*h1200

» Saboteur  1    (Rerelease  TAPE-ENCORE)    ENGLISHDATE: 2016-09-06
DL: 85 fois
TYPE: image
SIZE: 80Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w1015*h671

Notices d'utilisation:
» Saboteur  1    ENGLISHDATE: 2005-01-22
DL: 245 fois
TYPE: text
SIZE: 9Ko

» Saboteur  1    FRENCHDATE: 2011-09-25
DL: 278 fois
TYPE: text
SIZE: 7Ko
NOTE: Retyped by hERMOL

Sur le forum:
» Topic: Cheats, pokes ou solution pour "SABOTEUR 1"
Video:
» Saboteur 1 Longplay by Metr81 (Powered by YouTube)
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 756 millisecondes et consultée 5476 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.