★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ LES AVENTURIERS DES ANNÉES 50 (c) APHAIA ★

AMSTAR&CPCAMSTAR&CPC n°48

Bon on se calme, pas la peine de sortir les fouets, les chapeaux et autres accessoires de l'aventurier commun, puisqu'il ne s'agit pas d'une nouvelle aventure du célèbre Indiana. Et puis de toutes façons, le titre est : les Aventuriers, donc il n'y a pas de doute possible : c'est une équipe entière qui va affronter les dangers. Nous voici en présence d'un jeu de rôle pur et dur. Ne vous attendez pas à découvrir de vastes descriptions sur l'animalion et les sprites de l'écran. Pas de musiques non plus ou bruitages délirants sur ces deux disquettes. Non, pour les néophytes en la matière, voici en gros les éléments d'un jeu de rôle. Il y a tout d'abord le Maître de jeu ( MJ pour les intimes ) qui coordonne le jeu et qui dirige les joueurs. C'est lui qui a connaissance du scénario dans son intégralité et qui décrit les événements et les lieux rencontrés par les joueurs. Justement ces derniers vont devoir, suivant les indications du MJ, endosser un rôle (d'ou le nom «jeu de rôle»). Ils vont définir un personnage à l'aide de différentes caractéristiques. Certains événements vont se régler à coup de dés. C'est ici qu'entrent en scène les fameux dés à 8,10 ou 20 faces. Grâce à un ou plusieurs jets, on déterminera la force des coups pendant un combat ou bien une certaine perception pour les objets cachés. Puisque le logiciel propose des scénarii ayant pour cadre les années 50, les personnages rencontrés ne risquent pas d'être cosmonautes ou chevaliers. Donc si je me suis bien fait comprendre, il s'agit d'utiliser l'ordinateur comme support technique mais en aucun cas comme un partenaire de jeu. Ceci permet de découvrir des situations plus riches mais qui demandent un certain effort d'imagination. Je ne vais pas passer en revue les diverses options présentes sur les deux disquettes mais vous devez passez par les étapes de création du personnage en définissant ses points de caractéristiques et ses points de compétence. Vous trouverez également un mini guide des années cinquante comprenant quelques véhicules et quelques armes de l'époque. Dommage : je n'ai pas trouvé de rappels historiques ou économiques sur ces années mais le Maître de jeu pourra toujours consulter des ouvrages sur cette période. L'autre partie importante de ce logiciel est la présence de deux scénarii. Le premier intitulé : le vase, vous lance à la poursuite d'un vase de jade contenant des inscriptions mystérieuses. Le deuxième scénario semble être moins fouillé et moins passionnant.

Ce logiciel même s'il ne bénéficie pas d'une présentation extraordinaire a le mérite d'être quasiment le seul dans son domaine. Et même le kicouyou moyen (comme moi) pourra aborder ce type de jeu grâce aux nombreux exemples et explications parsemant les menus.

Notre avis :
Les aventuriers vont certainement dérouter les joueurs d'arcade (ça c'est sûr !) et vont intriguer les aventuriers classiques. En revanche les passionnés de jeu de rôle vont retrouver un univers bien connu d'eux. Certes on peut se demander quels sont les avantages d'une version informatique puisque la base du jeu est l'imagination. Vous trouverez peut-être un Intérêt lors de la création des personnages et pour le tirage des dés.

AMSTAR n°42

LES AVENTURIERS DES ANNÉES 50
(c) APHAIA

AUTEUR(S): ???

★ ANNÉE: 1989
★ LANGAGE:
★ GENRE: ROLE-PLAYING GAME , UNRELEASED , MISSING

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 071 millisecondes et consultée 1051 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.