★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ J'APPRENDS À LIRE (c) NATHAN ★

A100%

APPRENTISSAGE DE LA LECTURE

L'apprentissage de la lecture est l'une des fonctions les plus importantes des classes du primaire, de la maternelle et du CP en particulier. Si un enfant n'arrive pas à apprendre à lire ou s'il prend trop de retard, toute sa scolarité risque d'en être perturbée, et même sa vie d'adulte risque de s'en ressentir.

APPRENTISSAGE AVEC LE CPC

Si les enseignemenfs pédagogiques et le soutien des parents sont indispensables à un bon apprentissage de la lecture, il est certain qu'un bon didacticiel pourrait avoir un rôle important pour le travail à la maison. Mais attention. Il faut que le logiciel soit conçu de manière à ne pas donner à l'enfant de mauvaises habitudes, qui risqueraient d'être en contradiction avec ce qu'il apprend à ['école. C'est pour cela que avons examiné J'APPRENDS A LIRE, de Nathan, avec toute l'attention qu'il mérite. Il est vrai cependant que le label "Nathan", s'il ne s'est pas toujours révélé excellent par le passé en matière d'informatique "pure", est en tout cas une sérieuse garantie sur le plan pédagogique. Le chargement du programme nous a démontré que, cette fois, Nathan pourra également servir de référence pour la qualité du programme. Les programmeurs maison ont en effet visiblement fait un effort sur la mise en forme du logiciel, son ergonomie (normal, pour un produit destiné aux tout petits) et surtout son graphisme. L'ensemble du soft est construit autour de représentations graphiques variées, bien faites et amusantes. De nombreux symboles apparaissent, facilement identifiables par des jeunes enfants : une maison, un arbre, un oiseau, un kangourou, une banane, un chat, etc. Le programme est axé autour de six activités, liées par une dynamique progressive. Chacune de ces activités a une réalisation différente et des objectifs pédagogiques complémentaires.

La première activité a pour but de faire comprendre aux enfants que chaque écrit est porteur d'un sens ou représente un concept Un mot s'inscrit sur l'écran. Si l'enfant réussit à le recopier à l'aide du clavier, le dessin correspondant au script s'affiche. Un exercice fort bien réalisé. Certains experts ont parfois rejeté ce type de travail, insistant sur le fait qu'il donne aux enfants une idée trop aristotélicienne du monde, mais cette méthode semble être universellement appliquée. Deuxième étape, un dessin plus riche apparaît, composé de huit éléments. Huit mots sont également affichés sur l'écran. L'enfant doit, bien sûr, réussir là aussi à associer le script à la graphie. La progression par rapport à la première activité est bien dosée. La troisième étape marque elle aussi une subtile progression dans l'objectif pédagogique. Un dessin s'affiche avec quatre mots parmi lesquels l'enfant doit identifier le bon. Lors de la quatrième étape, le dessin est toujours là, mais il n'y a plus aucun guide pour l'élève qui doit entrer la bonne écriture de lui-même.

Les deux dernières étapes, qui sont axées sur de courtes phrases, me semblent un peu trop difficiles par rapport aux étapes précédentes. Mais il est vrai que ce logiciel pourra être acheté pour des enfants ayant déjà abordé l'apprentissage de la lecture. Dans ce cas, les premières phrases ne lui font guère découvrir de notions nouvelles et il pourra s attaquer à la deuxième partie, à condition toutefois qu'un adulte se trouve à proximité pour le soutenir. Les premières étapes peuvent, elles, être accomplies par l'enfant tout seul. Ce n'est pas la moindre qualité de ce programme, bien fait et pédagogiquement très riche. Soulignons une fois de plus le côté soigné et enluminé de la représentation graphique. Il semble que Nathan ait maintenant bien assimilé le théorème de base des logiciels éducatifs, à savoir qu'il faut absolument faire beau si l'on veut avoir une chance de faire passer le contenu pédagogique d'un didacticiel. N oublions pas en effet que les enfants ont l'habitude de jouer sur un ordinateur. S'ils se retrouvent devant un écran terne ou sans graphismes, ils en seront immédiatement lassés.

Un programme de très grande qualité, que l'on peut recommander pour tous les enfants entre cinq et huit ans.

Disk :250 F

Olivier FONTENAY , A100% n°3 ( Avril 1988 )

J'APPRENDS À LIRE
(c) NATHAN

AUTEURS: CLAUDE DESCHAMP , XAVIER CADOR , ANTOINE MAHIEU , DOMINIQUE CARARRA

★ ANNÉE: 19xx
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 1 , EDUCATIF , QUIZ GAME

★ PROTECTION: Y SARTON LOCK
★ COLLECTION: NATHAN-MICRO ECOLE

Page précédente : J'apprends à Écrire
★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Dumps disks:
» J  Apprends  a  Lire    FRENCHDATE: 2013-10-19
DL: 54 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 179Ko
NOTE: Y.Staron lock Protection/42 Cyls
.HFE: OUI

» J  Apprends  a  Lire    FRENCH    PHGDATE: 2015-07-15
DL: 24 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 106Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI
 

Dump disquette (version commerciale):
» J  Apprends  a  Lire    FRENCHDATE: 2017-04-26
DL: 12 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 68Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; Y.Staron lock Protection/42 Cyls
.HFE: NON

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 080 millisecondes et consultée 1165 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.