★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ INDIANA JONES 4: THE FATE OF ATLANTIS (c) USGOLD/LUCASFILM ★

A100%

Le re-voilà, armé de son éternel fouet, et comme toujours, accompagné d'une charmante jeune femme, Indiana Jones est de retour.

Eh oui ! il revient, mais, chose bizarre et inattendue, le soft sort avant le film (film qui, d'ailleurs, ne doit pas voir le jour sur les écrans). M'enfin. ce n'est là qu'un détail, car la version action d'Indy IV, après son succès sur les autres machines, se devait de sortir sur nos bons vieux CPC chéris. Montez au grenier récupérer votre fouet et votre vieux feutre, une aventure pleine d'embûches vous attend.

L'HISTOIRE

L'action se situe en 1938, le Dr Jones revient tout juste de sa dernière aventure avec deux objets, ô combien étranges, puisqu'il s'agit d'une petite statuette représentant un minotaure et une perle scintillante nommée Orichalque. Ces deux objets d'apparence inutile sont non seulement la preuve que la mystérieuse cité d'Atlantis a réellement existé, mais ils permettent d'envisager qu'il est encore possible de la retrouver. Tout ceci formerait une quête bien simple et bien banale aux yeux de notre archéologue zoophobe préféré, si les nazis n'avaient pas décidé, eux aussi, de retrouver Atlantis.


On vous présente l'histoire.

MAIS POURQUOI LES NAZIS ?

Chose étrange, une fois de plus les nazis viennent fourrer leur gros nez dans les affaires d'Indy. Mais cette fois-ci, l'enjeu est énorme, puisque ces gros vilains pourraient trouver, avec Atlantis. une mine quasi inépuisable d'Orichalque, billes extrêmement précieuses puisqu'elles dégagent une énergie hors du commun. Imaginez un peu les armes destructrices que ces méchants nazis utiliseraient sans vergogne. De plus d'après le dernier livre de Platon (livre qui décrit amplement la cité), Atlantis pourrait également transformer de simples humains, comme vous et Francky (euh. non, pas Francky), de simples mortels comme vous et moi, en créatures surpuissantes puisqu'il s'agit de dieux. Eh oui, voyez déjà toutes les choses horribles que ces affreux nazis pourraient faire. Pour Indy, il n'est pas question de les laisser trouver la cité, alors a vos fouets et à vos écrans, le sort de l'humanité en dépend...

LE JEU!

Bon, OK, je vous parle du jeu proprement dit, ce dernier se décompose en 6 niveaux ! Le casino, d'abord, où vous devrez trouver Alain Trottier et marchander au meilleur prix les objets et les armes qu'il vous proposera. Malheureusement, les nazis arrivent, vite il faut fuir pour arriver à la base navale, où. après avoir évité les multiples pièges, vous trouverez


L'aventure peut commencer...

le code secret qui vous mènera directement à la base sous-marine. Ici point de combats, mais de la stratégie et de la réflexion (la grue s'avérera le bon moyen pour passer). Ensuite, le sous-marin vous attend, avec ses bombes meurtrières. Indy devra montrer ici ses talents de démineur (profitez-en pour vous venger de l'infâme Klaus Kerner). On arrive au bout, l'archipel est en vue. Il faudra trouver la bonne île (grâce aux conseils de l'homme dans la caverne) pour arriver enfin, non pas au bout de vos peines, mais au commencement : Atlantis. Les nazis, toujours aussi pots de colle, vous y attendent, les créatures surnaturelles et les mécanismes vicieux seront votre seul espoir.

DES OPTIONS SYMPA

Ce jeu possède de nombreuses facettes, certaines sont assez cool. Vous pourrez gérer votre personnage avec le clavier ou le joystick. Stop, je viens de dire une bêtise, il ne s'agit pas d'un personnage, mais de deux : Indy et Sophia. que vous pouvez incarner à tour de rôle. De plus, vous pouvez choisir votre angle de vue (les quatre points cardinaux), ainsi, d'un même endroit, il sera plus aisé de trouver les objets ou de déceler les passages secrets ...


Vous pourrez incarner aussi bien Indy...


... que Sophia, cool non ?

POUR FINIR

L'adaptation de ce jeu sur CPC, n'aura tout de même pas été une chose grandiose, les déplacements sont lents et les graphismes assez fades, m'enfin, les grandes caractéristiques d'Indy ont été conservées, si bien que le jeu est intéressant ! Compatible pour toute machine avec lecteur disquette, et en plus la notice est en français.

Indiana Totov , A100% n°47

INDIANA JONES 4: THE FATE OF ATLANTIS
(c) USGOLD , LUCASFILM

Coding: Jonathan Court ( SPIDERsoft)
Graphics: Nick Cook
Original Music and SFX : Martin Walker
Production: Jon Dean
Closing Producer: Tony Van

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1993
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , AVENTURE GRAPHIQUE , ARCADE , AVENTURE GRAPHIQUE , 3D ISOMETRIC , WESTERN

★ PROTECTION: HEXAGON-DISK
★ RERELEASE: ERBE SOFTWARE

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» Indiana  Jones  4-The  Fate  Of  Atlantis    (Double  page)    ENGLISHDATE: 2012-02-20
DL: 150 fois
TYPE: image
SIZE: 561Ko
NOTE: w1714*h1216
 
» Lucas  Arts-Indiana  Jones  4-The  Fate  Of  Atlantis    FRENCHDATE: 2015-01-31
DL: 159 fois
TYPE: image
SIZE: 2047Ko
NOTE: w2491*h3399
 

Covers:
» Indiana  Jones  4-The  Fate  of  AtlantisDATE: 2016-09-07
DL: 104 fois
TYPE: image
SIZE: 47Ko
NOTE: w388*h502

» Indiana  Jones  4-The  Fate  of  Atlantis    FRENCHDATE: 2016-09-07
DL: 155 fois
TYPE: image
SIZE: 251Ko
NOTE: w1273*h814

» Indiana  Jones  and  the  Fate  of  Atlantis    FRENCHDATE: 2016-09-07
DL: 106 fois
TYPE: image
SIZE: 189Ko
NOTE: w852*h1135

Dump disk:
» Indiana  Jones  4-The  Fate  of  Atlantis    XORDATE: 2013-08-30
DL: 88 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 553Ko
NOTE: Trainer +1: infinite energy ; Select stage ; 40 Cyls
.HFE: OUI
 

Dump cassette (version commerciale):
» Indiana  Jones  4-The  Fate  of  Atlantis    ENGLISHDATE: 2010-03-29
DL: 122 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 323Ko
NOTE: Hexagon Tape Protection
.CDT: 2

Dump disquette (version commerciale):
» Indiana  Jones  4-The  Fate  of  Atlantis    ENGLISHDATE: 2010-03-29
DL: 107 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 309Ko
NOTE: Hexagon Disk Protection/42 Cyls
.HFE: NON

Medias/Supports:
» Indiana  Jones  and  the  Fate  of  Atlantis    (Release  DISC)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 20 fois
TYPE: image
SIZE: 52Ko
NOTE: Scan by Loic Daneels ; w930*h583

» Indiana  Jones  and  the  Fate  of  Atlantis    (Release  TAPE)    ENGLISHDATE: 2016-09-06
DL: 32 fois
TYPE: image
SIZE: 48Ko
NOTE: w1018*h579

Notice d'utilisation:
» Indiana  Jones  And  The  Fate  Of  Atlantis    FRENCHDATE: 2011-07-25
DL: 38 fois
TYPE: PDF
SIZE: 1335Ko
NOTE: 8 pages/PDFlib v1.6

Video:
» Indiana Jones 4: The Fate of Atlantis Longplay and Review (Part 1 of 5) by Xyphoe (Powered by YouTube)
» Indiana Jones 4: The Fate of Atlantis Longplay and Review (Part 2 of 5 - Levels 2and3) by Xyphoe (Powered by YouTube)
» Indiana Jones 4: The Fate of Atlantis Longplay and Review (Part 5 of 5 - Level 6) by Xyphoe (Powered by YouTube)
» Indiana Jones 4: The Fate of Atlantis Longplay and Review (Part 3 of 5 - Level 4) by Xyphoe (Powered by YouTube)
» Indiana Jones 4: The Fate of Atlantis Longplay and Review (Part 4 of 5 - Level 5) by Xyphoe (Powered by YouTube)
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 087 millisecondes et consultée 1256 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.