★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ FINAL FIGHT (c) USGOLD ★

A100%

Mawashi, coups de boules, coup, de loties dans les (hummm...), tout est bon pour délivrer Jessica, la fille du maire, des griffes des pas-beaux. Et quand Haggar et ses potes descendent nettoyer les rus , l'ambiance Orange Mécanique est au rendez-vous.

Après un coup de fil annonçant au maire que sa fille sert de garantie à la tranquillité des activités de l'empire du crime, le maire au gabarit schwartzenegerien met en application ses promesses électorales : l'ordre et la sécurité, autrement dit, ça va saigner. Choisissez qui, de Cody, Guy ou Haggar. ira faire la peau des vilains. Vous avez trois crédits de trois vies pour traverser la ville jusqu'à Jessica. Sur votre route, une quantité industrielle de petites frappes fera en sorte que vous ne compromettiez pas leurs projets criminels. Pour ceux qui ne l'aurait pas encore compris. Final Fight est dans la plus pure tradition du beat'm all.

CHOISIR LE NIVEAU DE DIFFICULTE

D y a un amoureux ; un autre, c'est son père et un dernier qui se fout de Jessica. Ils ont tous une bonne raison d'utiliser leurs talents respectifs pour mettre fin à l'insécurité. Haggar le maire, un catcheur ayant réussi une bonne reconversion, est de loin le personnage le plus puissant.

En plus du coup spécial qu'il peut donner comme les deux autres héros, il peut ceinturer ses adversaires et s'en servir comme bélier pour défoncer le bitume. Sélectionner Guy, le maître es arts martiaux ou Cody, le spécialiste du combat de rue correspond à un niveau de difficulté supérieure. Lorsque vous débutez, vous avez deux raisons de choisir Haggar. Du fait qu'il frappe plus fort, vous pouvez avancer plus rapidement et, ainsi, éviter le redoutable « time over ».

 

UN MAIRE QUI FAIT LES POUBELLES

Chemin frappant, vous pourrez vous 'I' sentir obligé de restaurer votre santé en cassant la croûte. Le seul moyen est de fouiller dans les poubelles qui encombrent les rues dans l'espoir d'y dénicher un reste de hamburger ou de pizza. De partie en partie, ce qu'il y a dans les poubelles ne change pas. Sachez les fouiller au bon moment pour rentabiliser au maximum le peu de nourriture ayant échappée aux rats. C'est encore dans les poubelles que vous trouverez les barres à mine, couteaux et autres armes censées vous faciliter la tâche. A mon avis, s'en encombrer est plutôt un handicap. Plus particulièrement avec Haggar qui a besoin d'avoir les mains libres. Le maire et ses acolytes s'acclimatent très bien à l'ambiance des rues sordides. A deux moments précis du jeu, ils éprouvent le besoin de casser une voiture et des vitrines ; on se demande s'ils ne vont pas se ranger aux côtés du gang mad gears. Quelle ambiance décadente !

DES SPRÏTES ETONNANTS

La première chose qui saute aux yeux est la taille des sprites. L'excellente qualité de l'animation diversifie on ne peut mieux les différentes techniques de combat de chacun. Une exception pour confirmer la règle, le lanceur de grenades que vous rencontrerez sur le monte-charge d'un chantier. Le scrolling légèrement saccadé réserve une agréable surprise lorsque l'action se déroule dans le métro. Les lumières du tunnel recréent une sensation assez réaliste du mouvement du train. Dans certains rounds, il y a même une impression de scrolling différentiel. Hélas, en début de tableau, il est fréquent de ne pouvoir avancer sous le flot continu d'adversaires. Finalement, quand vous vous en serez débarrassé, vous découvrirez que tout le reste du tableau est désert. Les boss de fin sont remarquables à tout point de vue. Au début des combats, ne vous étonnez pas de ne pas voir baisser leur compteur de vie. Ils sont si coriaces qu'ils faut d'abord les fatiguer ayant de leur causer de véritables dommages.

A la qualité de la borne d'arcade de Capcom, on était en droit de se demander si une conversion CPC pouvait être à la hauteur. Loin de démériter, les programmeur d'US Gold ont largement su tirer leur épingle du jeu. Le seul reproche qu'il faille souligner est la facilité du jeu risquant d'écourter une durée de vie qui aurait pu être bien supérieure.
Wolfen

WOLFEN , A100% n°41, p22-23

FINAL FIGHT
(c) USGOLD

MANUFACTURED UNDER LICENCE FROM CAPCOMtm LTD

Coding: Richard Aplin

BUG: IL Y A UNE ERREUR DE MASTERING DANS TOUTES LES VERSIONS CASSETTES. LES CODERS ONT DUPLIQUÉ LE BLOC D'UN NIVEAU PAR ERREUR CE QUI REND LE CHARGEMENT DU 2ÈME NIVEAU EN BORDURE DE FLEUVE (LA RUE OU À LA FIN Y A LA STATUE DE LA LIBERTÉ) IMPOSSIBLE À CHARGER.

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1991
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , ARCADE , BEAT-EM-UP , 128K , FIGHTING , TAPE , DISK

★ PROTECTIONS: HEXAGON-DISK , HEXAGON-TAPE
★ RERELEASE: ERBE SOFTWARE

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» Final  Fight    ENGLISHDATE: 2011-10-11
DL: 101 fois
TYPE: image
SIZE: 119Ko
NOTE: w841*h592

» Final  Fight    FRENCHDATE: 2011-08-30
DL: 112 fois
TYPE: image
SIZE: 327Ko
NOTE: w1580*h1099

» US  Gold-Gold  Power-Final  fight-Gauntlet  3-OutRun  Europa-MegaTwin-Alien  Storm-Bonanza  BrosDATE: 2014-05-11
DL: 306 fois
TYPE: image
SIZE: 1235Ko
NOTE: w2433*h1741
 

Covers:
» Final  Fight    (Release  TAPE-ERBE)    SPANISHDATE: 2018-02-03
DL: 18 fois
TYPE: image
SIZE: 823Ko
NOTE: Scan by Abraxas ; w3134*h1646
 
» Final  Fight    ENGLISH-FRENCH-ITALIANDATE: 2016-09-07
DL: 256 fois
TYPE: image
SIZE: 271Ko
NOTE: w1277*h813

Dump disk:
» Final  Fight    XORDATE: 2015-08-04
DL: 179 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 562Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI
 

Dumps cassettes (version commerciale):
» Final  Fight    ENGLISHDATE: 2016-08-07
DL: 51 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 266Ko
NOTE: Hexagon Tape Protection

» Final  Fight    ENGLISHDATE: 2016-08-07
DL: 5 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 266Ko
NOTE: Hexagon Tape Protection

Dump disquette (version commerciale):
» Final  Fight    ENGLISHDATE: 2010-03-30
DL: 98 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 180Ko
NOTE: Hexagon Disk Protection/43 Cyls
.HFE: NON

Medias/Supports:
» Final  Fight    (Release  DISC)    ENGLISHDATE: 2016-09-06
DL: 65 fois
TYPE: image
SIZE: 130Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w1908*h1160

» Final  Fight    (Release  TAPE)    ENGLISHDATE: 2016-12-24
DL: 24 fois
TYPE: image
SIZE: 15Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w522*h293

» Final  Fight    (Release  TAPE-ERBE)    SPANISHDATE: 2017-12-19
DL: 3 fois
TYPE: image
SIZE: 69Ko
NOTE: Scan by Abraxas ; w1225*h783

Notices d'utilisation:
» Final  Fight    ENGLISH-FRENCH-GERMANDATE: 2010-03-29
DL: 21 fois
TYPE: PDF
SIZE: 1723Ko
NOTE: 9 pages/PDFlib v1.3

» Final  Fight    FRENCHDATE: 2011-07-25
DL: 19 fois
TYPE: PDF
SIZE: 556Ko
NOTE: 4 pages/PDFlib v1.5

» Final  Fight    FRENCHDATE: 2018-03-11
DL: 80 fois
TYPE: text
SIZE: 6Ko
NOTE: Retyped by hERMOL

» Final  Fight      FRENCHDATE: 2011-08-22
DL: 18 fois
TYPE: PDF
SIZE: 231Ko
NOTE: 4 pages/PDFlib v1.6

Sur le forum:
» Topic: Cheats, pokes ou solution pour "FINAL FIGHT"
Video:
» Final Fight Longplay and Review (edited longplay) by Xyphoe (Powered by YouTube)
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 048 millisecondes et consultée 1440 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.