★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ FER ET FLAMME (c) UBI SOFT ★

TILTCPC REVUEAMSTARASM

Conan le barbare en vedette dans un jeu de rôle franco-français. Une épopée musclée et magique au coeur du royaume de Thulynte accessible tant aux spécialistes qu'aux novices.

Khaal le Maléfique n'a fait qu'une bouchée du royaume de Thulynte. Epaulé pat ses légions de morts-vivants, il a rapidement détrôné le vieux roi Ulrick et instauré la peur. Et votre rôle dans tout ça, je vous le donne en mille... vaincre et détruire Khaal. C'est follement original. Vous voilà donc à la tête de l'équipe de mercenaires engagés par la guilde de Kishan pour réussir ce jeu qui emprunte à la fois aux jeux de rôle et d'aventure. Les races de candidats au corps expéditionnaire sont les suivants : guerriers, magiciens, elles, voleurs, clercs, chevaliers, nains et tinigens. Chaque race est définie par ses points de force, d'intelligence, de sagesse, d'expérience, de dextérité... Votre équipe comprend cinq personnages au maximum que vous avez définis suivant les races voulues, habillés et armés. Lors des premiers pas mieux vaut embaucher des gros bras, si Ton veut parcourir le royaume et reconnaître les Seux avant d'être décimé pendant des combats. Par la suite vous pourrez affiner les qualités de votre équipe. Adoptez donc le groupe prédéfini qui comprend : Conan le guerrier, Merlin le magicien, Gundrud l'elfe, Sinbad le voleur et Ivanhoé le chevalier.

Comme dans tous les jeux de rôle, l'équipe ne peut gagner qu'à force d'expérience acquise lors des combats, des conversations ou des découvertes. Jusqu'à présent, l'amateur de jeux de rôle vogue en terrain connu. Fer et Flamme se distingue par la beauté des graphismes et la gestion des actions. Toutes vos décisions se font via les vingt icônes qui défilent au bas de l'écran ( comme dans Zombi, également produit par Ubi Soft ) . Outre les flèches de direction, les actions simples telles que « prendre » , « ramasser » , « acheter » , « voler », « donner » , « marchander » ou « payer » permettent de faire l'inventaire des troupes, de la santé des combattants etc. Plusieurs icônes appellent des sous-menus, ce qui facilite grandement les dialogues. Quant aux décors, très réussis, ils retracent brillamment les quartiers des artisans du Moyen Age, les églises, les châteaux, etc. Dans les villes prenez votre ticket à l'entrée, le droit de passage est rarement gratuit - la vaillante équipée achète des vivres ou des équipements, discute plus ou moins amicalement avec les personnages, recherche les indices tel ce parchemin trouvé dans la demeure seigneuriale. Certaines rencontres sont totalement dépourvues d'intérêt, d'autres sont plus éclairantes ou dangereuses.

Lorsque l'on vous cherche querelle, dans les villes ou en rase campagne vous choisissez le volontaire au combat et l'ordinateur indique alors les coups portés et les conséquences sur les points de Mie, de force ou d'expérience. Si dès le départ votre combattant a moins de points de vie que l'adversaire, l'issue ne fait aucun doute, vous venez de perdre un ami. La fuite est alors la meilleure solution, les elfes et les magiciens choisiront le sort mortel. Au cours de l'épopée d'autres sorts viendront s'ajouter aux sorts de départ. Thulynte héberge non moins de cinquante monstres différents tek que les insectes, les lycanthropes, les morts-vivants, dragons ou humanoïdes. Hors des villes vous évoluez sur les cent cartes du royaume proches des plans schématisés chers aux développeurs de ce type de jeu. C'est en errant par monts et par vaux que vous découvrirez les renseignements pour déjouer les pièges, le chemin qui mène au château et finalement les moyens de mettre en échec Khaal. Les légendes placées à la fin de la notice renseignent sur l'univers du jeu, proche de l'« heroic-fantasy ». A partir de trente mille points d'expérience ie personnage passe à un niveau supérieur (l'aventure en compte trois) et accède ainsi à des sorts et à des armes différentes.

Saluons la notice, extrêmement claire, qui guide pas à pas le joueur dans les arcanes de l'aventure. Moins rebutant que la plupart des jeux de rôle au graphisme succincts, le programme intéressera autant les débutants que les spécialistes. De plus, après Phaîberg, Fer et Flamme est un des premiers jeux de rôle entièrement en français. Que la force du grand MAA vous protège et qu'Ishtar vous vienne en aide. (Deux disquettes Ubi Soft pour Amstrad.) .

N.M.. , TILT n°42 mai 1987

FER ET FLAMME [Khaâl]
(c) UBI SOFT

It was published by Ubisoft in 1986 and was entirely developed by Hervé Lange, who would later founded Computer's Dream studio who was responsible for B.A.T..

Programmation: Thierry LANGE
Graphismes: Hervé Lange , Patrick Daher
Jaquette: Jocelyn Valais

★ ANNÉE: 1986
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 1 , AVENTURE TEXT , AVENTURE GRAPHIQUE , ICONS , MEDIAEVAL , DISK

★ RERELEASE: SOFT EXPRESS (SPAIN/KHAÂL)

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» Fer  et  Flamme-Masque    FRENCHDATE: 2011-08-13
DL: 404 fois
TYPE: image
SIZE: 137Ko
NOTE: w787*h1062

» Fer  et  Flamme    FRENCHDATE: 2011-08-13
DL: 666 fois
TYPE: image
SIZE: 804Ko
NOTE: w1994*h2600
 
» Soft  Express-Ubi  Soft  Khaal-Masque    SPANISHDATE: 2014-08-04
DL: 285 fois
TYPE: image
SIZE: 205Ko
NOTE: w743*h1012

» UBI  Soft-Gabrielle-L  Oeil  de  Set-Masque  Plus-Le  Necromancien-Zombi-Fer  et  Flamme-Manhattan  95  LightDATE: 2014-08-26
DL: 1240 fois
TYPE: image
SIZE: 818Ko
NOTE: w2480*h1650
 
» UBI  Soft-Hurlements-Gabrielle-Masque  Plus-Le  Necromancien-Zombi-Fer  et  FlammeAsphalt-Peur  Sur  AmityvilleDATE: 2013-08-10
DL: 1005 fois
TYPE: image
SIZE: 512Ko
NOTE: w1856*h1234
 
» UBI  Soft-Hurlements-V2-Masque  Plus-L  Anneau  de  Zengara-Le  Maitre  des  Ames-La  Chose  de  Grotemburg-Le  Necromancien-Zombi-Fer  et  Flamme-Asphalt-Peur  Sur  Amityville-EXIT-Profession  DetectiveDATE: 2013-08-10
DL: 1172 fois
TYPE: image
SIZE: 1246Ko
NOTE: w2466*h1655
 
» UBI  Soft-Masque-Fer  et  FlammeDATE: 2013-08-10
DL: 484 fois
TYPE: image
SIZE: 137Ko
NOTE: w788*h1062

» UBI  Soft-Zombi-Fer  et  Flamme-Cine  Clap-Graphics  City    FRENCHDATE: 2016-10-27
DL: 261 fois
TYPE: image
SIZE: 155Ko
NOTE: w790*h1110

» UBI  Soft-Zombi-Fer  et  Flamme-Graphics  City-Cine  Clap    FRENCHDATE: 2016-10-27
DL: 390 fois
TYPE: image
SIZE: 251Ko
NOTE: w1220*h1638

Cover:
» Fer  et  Flamme    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2016-09-07
DL: 434 fois
TYPE: image
SIZE: 159Ko
NOTE: w1260*h758

Dump disk:
» Fer  et  Flamme    FRENCHDATE: 2013-08-30
DL: 365 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 668Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Dump disquette (version commerciale):
» Fer  et  Flamme    FRENCHDATE: 2011-04-03
DL: 159 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 264Ko
NOTE: 42 Cyls
.HFE: NON

Media/Support:
  » Fer  et  Flamme    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2019-11-20
DL: 198 fois
TYPE: image
SIZE: 376Ko
NOTE: Scan by Loic DANEELS ; w1868*h2347

Notice d'utilisation:
» Fer  et  Flamme    FRENCHDATE: 2011-07-25
DL: 192 fois
TYPE: PDF
SIZE: 284Ko
NOTE: 33 pages/PDFlib v1.5

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop
Page créée en 150 millisecondes et consultée 4917 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.