★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ DON JUAN (c) NO MAN'S LAND/INNELEC ★

AMSTRAD MAGAZINEMICROSTRAD

Dès la fin du chargement de la première partie, j'en entends déjà qui se frottent les mains. En effet, devant vos yeux incrédules, l'ordinateur vous prévient que ce logiciel est un jeu de “simulation amoureuse” et vous avertit que, "séduisantes, charmeuses, elles seront bientôt des dizaines à loger dans... votre ordinateur". Après chargement de la deuxième partie du jeu, votre mission sera donc de séduire ces créatures, de faire monter votre cote d'amour en entrant, un à un, les mots qui sauront les subjuguer, en fonction de leur personnalité et de leur psychologic...

Vous pourrez ainsi leur parler de vous, leur faire des compliments ou encore des propositions (honnêtes ?)

Le mot clé entré, la belle” vous indique si elle a compris ou non votre message. Vous pouvez avoir accès à la liste des mots clés : votre compte en banque de départ sera débité de 300 F pour le conseil... et rappelez-vous bien que certaines créatures de rêve sont insatiables et réclament sans arrêt soirées, bijoux et fourrures...

Pour gagner au niveau 1, il vous faudra recueillir cinq cents points de cote d'amour, sept cents au niveau 2 et huit cents au niveau 3.

Bon. Choisissons donc une créature de rêve parmi les belles qui nous sont proposées... Enfin un logiciel "cochon" pour l'Amstrad... J'en connais qui vont vite déchanter 1 Car au niveau graphisme, pardon... c'est pas la joie ! Des "belles" (pas belles) qui s'affichent en mode 0 dans une fenêtre à droite de l'écran : horreur ! Mais soyons indulgents : le sujet du logiciel sort, pour une fois, de l'ordinaire... Dommage que le traitement soit à la limite (inférieure) du médiocre. La présentation du jeu vous parle de "sourires, clins d'oeil, baisers...", mais cruelle déception ! Où sont-elles, les dizaines de superbes créatures promises ?

Non, ce soft ne tient décidément pas ses promesses ! Une dernière précision : un rival peut intervenir et ruiner vos efforts de conquête. Laissez lui la "belle" et allez faire un tour !...

AMSTRAD MAGAZINE n°9

DON JUAN
(c) NO MAN'S LAND , INNELEC

AUTEUR: DUC

★ ANNÉE: 1984
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 1 , AVENTURE GRAPHIQUE

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» No  Man  s  Land    (Gagnez  une  merveilleuse  croisiere...)    FRENCHDATE: 2012-03-28
DL: 343 fois
TYPE: image
SIZE: 262Ko
NOTE: w1146*h1643

» No  Man  s  Land    FRENCHDATE: 2012-03-28
DL: 427 fois
TYPE: image
SIZE: 339Ko
NOTE: w946*h1348

Cover:
» Don  Juan    (Release  TAPE)    FRENCHDATE: 2016-09-07
DL: 136 fois
TYPE: image
SIZE: 245Ko
NOTE: w1236*h1195

Dump disk:
» Don  Juan    FRENCHDATE: 2013-08-30
DL: 55 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 54Ko
NOTE: 40 Cyls
.HFE: OUI

Dump cassette (version commerciale):
» Don  Juan    FRENCHDATE: 2017-05-31
DL: 15 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 20Ko
NOTE: Dumped by DLFRSILVER for Loic DANEELS ; CSW2CDT-20170409
.LOG: OUI

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 068 millisecondes et consultée 1479 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.