★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ B.A.T (c) UBI SOFT ★

A100%TILTJOYSTICKMICRONEWS

Cordon Berghaz ne se doutait pas qu'un atterrissage forcé sur la planète Sélénia du système B15 allait changer le cours des choses. En effet, plusieurs années après cette intrusion et grâce à l'exploitation du sous-sol (riche en dytroxyne et en licox), ce petit monde désertique est devenu un véritable complexe industriel. Vous êtes un inspecteur du B.A.T. (la police secrète du cru) et vous devez retrouver Vrangor, un psychopathe très atteint (mais aussi un remarquable génie) qui menace de faire sauter la planète.

Voilà donc, résumé pour vous en avant-première galactique, le scénario de B.A.T., un soft dont la sortie fera certainement date.

M.K. , Micro News 026 - Novembre 1989

Tandis que Iron Lord se fait toujours espérer, Ubi Soft annonce l'arrivée de B.A.T un jeu de rôles très prometteur. Après le moyen-âge, nous avons cette fois-ci rendez-vous dans un futur proche. Un futur plein de pièges et de dangers pour ceux qui y vivent, mais annonciateur de bons moments pour ceux qui aiment jouer.

L'action de B.A.T, ou Brigade des Affaires Temporelles pour les intimes, se déroule au début du XXIIème siècle sur Selenia. Cette planète, sorte de Liechtenstein galactique uniquement peuplé de milliardaires et de grands trusts, est située à des mois de la terre. Comme on le voit, les voyages spatiaux n'ont pas fait beaucoup de progrès, et si Selenia a pu être colonisée, c'est que son sous-sol regorge de khergol, carburant couramment employé à cette époque. Pour les mêmes raisons, la confédération des galaxies, qui, comme chacun le soit est composée de 9 membres, a préféré disséminer ses agents un peu partout dans les différents mondes qu'elle contrôle, les temps de transport empêchant toute action rapide. C'est une bonne chose que des agents aient été placés un peu partout, puisque pour l'heure, c'est vous qu'il incombe de résoudre l'une des affaires les plus importantes qui se soit présentée â un agent du B.A.T. En effet, Vrangor, un repris de justice récemment évadé du bagne, s'est mis en tête de devenir maître du monde, aidé en cela par Merigo, son alter ego ( à l'ego altéré ! ). Ces deux tordus menacent de placer des bombes bactériologiques à la surface de Selenia si les milliardaires n'en déguerpissent pas dans les plus brefs délais. Lorsque commence le jeu, l'ultimatum a été déposé...

AMBIANCE TECHNICOLOR !

Comme ont le voit, le scénario est suffisamment riche pour que l'aventure ( bien qu'il s'agisse d'un jeu de rôles ) soit captivante. Pourtant, B.A.T est encore mieux que cela, ses cinq concepteurs étant doués d'une imagination sans limite apparente. A la première prise de contact, on est surpris par les graphismes. Aussi étonnant que cela puisse sembler, l'univers représenté à l'écran m'est apparu comme étant tout à la fois inédit (forcément, je ne suis jamais allé sur Selenia) et pourtant familier. C'est superbe, plein d'idées sans devenir surréaliste et en prime, la version CPC affiche gaillardement 16 couleurs. Bien réalisé ET très beau : la chose n'est pas si courante. Tenez, sans faire d'analogie réductrice, la puissance d'évocation de certains dessins participe du même élan créatif que l'imagerie du film Blade Runner.

ET LE JEU, AU FAIT?

Il faut bien le dire, le fana de jeu de rôles est toujours étonné de se retrouver devant un mcro, et le passionné de jeux sur micro un peu étourdi par l'apparente lourdeur des jeux de rôles. Ici, pas de problème, l'écran n'est pas encombré par les sempiternels tableaux de points de force, vie ou outre charisme (je vous rassure, à l'intérieur de votre micro, ça calcule sans arrêt) : un dessin complet est affiché et c'est le curseur qui sert à prévenir le joueur de l'action qu'il peut ou doit faire. Par exemple, pour fouiller un endroit, il suffit de cliquer dessus. Détail amusant, si un objet est très bien caché, il faudra cliquer plusieurs fois. Dans bien des cas, le fait de cliquer ouvrira une fenêtre dans le dessins, rendant l'écran semblable à une page de BD. On l'aura compris, 99% de l'action utilise le joystick. L'une des occupations du joueur, dons cette ville, va consister à rencontrer les autochtones afin de leur soutirer des renseignements ou des objets. C'est là que B.A.T prend toute son ampleur : Une sorte de « système expert comportemental » donne littéralement vie à tous les personnages de rencontre : indépendamment des actions entreprises ou non par le joueur, ces personnages prennent des objets, se les revendent, se volent ou s'assassinent. Heureusement, les monstres, faute d'être inoffensifs, sont personnalisés et rigolos. Vous apprendrez bientôt à connaître, entre autres horreurs, Les Skunks ou les Kradokids. Tenez, il sera même possible de rencontrer le grand amour au cours de l'aventure, sous les traits de Lydia. Cette dernière vous suivra fidèlement si vous réussissez à la séduire au terme d'une nuit sans temps mort et à condition de lui prodiguer les petites attentions dont les nanas raffolent ( NDLR : les mecs aussi ! ) : bisous, cadeaux, etc. Moins agréable sera votre rencontre avec les robots tueurs que Vrangor a lancé à votre poursuite. Ne croyez pas pour autant que le jeu se résume à ces rencontres : vous pouvez spéculer sur le cour du Krell ou gagner votre vie en jouant au Bizzy Game, spécialité locale.

ORDINATEUR DE BORD

Dans son immense bonté, le B.A.T vous a équipé d'un ordinateur très sophistiqué qui a été greffé sur votre bras gauche. Outre que le display LCD (l'écran à cristaux liquides) est vraiment très réaliste, c'est grâce à la présence de ce gadget que l'écran principal reste si clair, le bioordinadeur prenant en charge toutes les informations relatives à l'état du joueur. Je vous parlais des rencontres. Justement, c'est par l'intermédiaire du traducteur automatique qu'il sera possible de comprendre les personnages d'une autre race. S'il n'est pas en fonction, l'écran affichera une suite de caractères incompréhensibles mais attention : le souci du détail qui caractérise B.A.T a poussé les auteurs à rendre possible b reconnaissance de ces signes cabalistiques, puisque le moindre de ces patois est doté d'une sémantique cohérente. Un ordinateur digne de ce nom se doit d'être programmable (sinon, on parle de console de jeu ! ). Eh bien justement, le bidule en question l'est entièrement. Plus fort, les auteurs affirment qu'il est tout à fait possible qu'un joueur découvre des applications qu'ils n'ont pas prévu. Enfin, je termine avec ce que je n ai pu voir entièrement ; B.A.T disposera d'un simulateur de vol en 3D et d'une partie exploration souterraine qu'on me promet sublime puisque basée sur le même principe que Dungeon Master et disposent d'un millier de lieux. B.A.T est vraiment bath !

Cyrille Baron, Micronews n°16

B.A.T [BAT: Bureau Of Astral Troubleshooters]
(c) UBI SOFT

Conversion Amstrad CPC: Input Software
Version originale: Hervé Lange , P. Derambure , Olivier Cordoleani , Olivier ROBIN ( Computer Dreams )

★ ANNÉE: 1991
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , AVENTURE GRAPHIQUE , ROLE-PLAYING GAME , ICONS , 128K , HIT , FUTURISTIC


Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (2). 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» B.A.T    (Double  Page)    FRENCHDATE: 2015-01-26
DL: 169 fois
TYPE: image
SIZE: 113Ko
NOTE: w799*h550

» B.A.T    (Le  Compte  a  Rebours  a  Commence)    FRENCHDATE: 2015-01-26
DL: 147 fois
TYPE: image
SIZE: 292Ko
NOTE: w1610*h551

» B.A.T    FRENCHDATE: 2015-01-26
DL: 269 fois
TYPE: image
SIZE: 846Ko
NOTE: w1200*h1696
 
» B.A.T    GERMANDATE: 2016-10-24
DL: 101 fois
TYPE: image
SIZE: 116Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w576*h821

» B.A.T    ITALIANDATE: 2014-04-21
DL: 138 fois
TYPE: image
SIZE: 183Ko
NOTE: w640*h911

» B.A.T    Ubi  SoftDATE: 2013-02-07
DL: 275 fois
TYPE: image
SIZE: 294Ko
NOTE: w963*h1271

» BAT    (Achetez-le)    FRENCHDATE: 2012-03-22
DL: 195 fois
TYPE: image
SIZE: 546Ko
NOTE: w1216*h1728
 
» Ubi  Soft-Twinworld-Puffy  s  Saga-Great  Courts-BAT-Iron  LordDATE: 2010-04-07
DL: 917 fois
TYPE: image
SIZE: 779Ko
NOTE: w2236*h1539
 

Bonus:
» B.A.T    (Registration  Card)    ENGLISHDATE: 2014-04-28
DL: 80 fois
TYPE: PDF
SIZE: 103Ko
NOTE: 2 pages/PDFlib v1.6

» B.A.T    (Registration  Card)    FRENCHDATE: 2014-04-28
DL: 89 fois
TYPE: PDF
SIZE: 198Ko
NOTE: 2 pages/PDFlib v1.3

Covers:
» B  A  T    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2017-06-11
DL: 184 fois
TYPE: image
SIZE: 531Ko
NOTE: Uploaded by CPCLOV ; w2096*h1338
 
» B  A  T    (Release  DISC-3615  UBI)    FRENCHDATE: 2016-09-07
DL: 286 fois
TYPE: image
SIZE: 290Ko
NOTE: w1392*h888

Dumps disquettes (version commerciale):
» B.A.T    ENGLISHDATE: 2014-04-28
DL: 366 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 447Ko
NOTE: Include CPM 2.2 bootloader/
.HFE: NON

» B.A.T    FRENCHDATE: 2014-04-28
DL: 315 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 358Ko
NOTE: Include CPM 2.2 bootloader/41 Cyls
.HFE: NON

» B.A.T    FRENCHDATE: 2017-03-30
DL: 53 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 1005Ko
NOTE: Dumped by Dlfrsilver for Loic Daneels ; Include CPM 2.2 bootloader/42 Cyls/CT-RAW
.HFE: NON
 

Media/Support:
» B.A.T    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2016-09-09
DL: 154 fois
TYPE: image
SIZE: 442Ko
NOTE: Uploaded & scan by hERMOL ; w1897*h2339
 

Notices d'utilisation:
» B.A.T    (Addendum)    ENGLISHDATE: 2014-04-28
DL: 79 fois
TYPE: PDF
SIZE: 181Ko
NOTE: 2 pages/PDFlib v1.3

» B.A.T    (Loading  Instructions)    FRENCHDATE: 2014-04-28
DL: 105 fois
TYPE: PDF
SIZE: 38Ko
NOTE: 1 page/PDFlib v1.3

» B.A.T    FRENCHDATE: 2014-08-01
DL: 158 fois
TYPE: PDF
SIZE: 2895Ko
NOTE: Scan by Loic DANEELS ; 10 pages/PDFlib v1.6

» BAT    (Extrait  de  l  encyclopedie  des  planetes  nouvelle  edition)    FRENCHDATE: 2006-04-23
DL: 141 fois
TYPE: PDF
SIZE: 3976Ko
NOTE: 20 pages/PDFlib v1.6

Sur le forum:
» Topic: Cheats, pokes ou solution pour "B.A.T/BAT: BUREAU DES AFFAIRES TEMPORELLES/BAT: BUREAU DES AFFAIRES TEMPORAIRE/BAT: BUREAU OF ASTRAL TROUBLESHOOTERS"
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.7-desktop/cache
Page créée en 058 millisecondes et consultée 5688 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.