PEOPLES ★ AMSTRAD - LE MYSTERE DES DISQUETTES 3 POUCES|SCIENCE ET VIE MICRO) ★

AMSTRAD: LE MYSTÈRE DES DISQUETTES 3 POUCESLE FEUILLETON DES DISQUETTES 3 POUCES

PAS UN JOUR NE SE PASSE sans qu'on ne pose plusieurs fois à SVM-Assis-tance la question fatidique : « Où puis-je me procurer des disquettes 3 pouces ? Impossible d'en trouver ! »  Si Amstrad, avec ses ordinateurs familiaux, a aujourd'hui conquis la part du lion sur le marché français, les disquettes au format spécial qu'il utilise avaient, à l'heure où nous écrivions ces lignes, pratiquement disparu des boutiques depuis plusieurs mois. Questionné à ce sujet, Amstrad a affirmé que 110 000 unités étaient arrivées en france à la mi-mars et que des livraisons régulières de 150 000 pièces par mois allaient être mises en place à partir d'avril. Même si ces informations se confirment, le problème ne sera cependant pas réglé avant un certain temps, étant donné que les clients ont déjà retenu leurs disquettes depuis longtemps. Cela n'empêche pas de s'interroger : comment se fait-il que pendant une longue période, aucun fournisseur de disquettes n'ait alimenté un marché fortement demandeur ? Chez Amstrad, on prétend que tout est dû au fait que les Français achèteraient leurs disquettes par boîtes de dix, alors que les Anglais, par exemple, se contenteraient de deux ou trois disquettes à la fois. Explication un peu courte : l'Angleterre souffre tout autant de la pénurie. Le problème est d'autant plus grave qu'il ne touche pas seulement les particuliers, mais aussi les éditeurs de logiciels, incapables de s'approvisionner normalement pour reproduire leurs programmes. Première explication à la pénurie : il y a en tout, et pour tout, tout, dans le monde, deux fabricants de disquettes 3 pouces, qui sont japonais : Hitachi (qui vend sous la marque Maxell) et Matsushita (qui vend sous la marque National Panasonic). Chez Amstrad France, qui s'approvisionne chez Matsushita via l'Angleterre, on indique qu'une seconde unité de production vient d'être installée, mais National Panasonic France ne semble pas être du même avis.

Pour comprendre cette situation, il faut remonter au début des années 80, lorsque Sony et Hitachi ont présenté tous deux un nouveau format de disquettes, plus petit que le 5 1/4 pouces alors (et toujours) dominant. Sony a proposé le 3 1/2 pouces, Hitachi le 3 pouces. Les choix d'Apple pour le Macintosh et des constructeurs japonais pour le MSX ont emporté la décision du marché : le standard des « micro-disquettes » est le 3 1/2 pouces. Décision renforcée par les rumeurs persistantes en provenance d'IBM selon lesquelles le géant de l'informatique a choisi ce format pour son ordinateur portatif (qui n'a toujours pas été annoncé). Résultat, aucun des grands fabricants de disquettes que nous avons contactés ne semble prêt à investir aujourd'hui dans le 3 pouces, étant donné que seul Amstrad représente un marché un tant soit peu important. Il faut savoir qu'il faut de un à deux ans pour mettre en place une chaîne de fabrication de disquettes : qui peut prévoir ce que fera Amstrad d'ici là ? Déjà, on sait que le prochain ordinateur d'Amstrad sera un compatible IBM - qui devrait être équipé de lecteurs de disquettes 5 1/4 pouces. En attendant, les disquettes 3 pouces font l'objet de spéculations diverses et d'obscurs trafics. Les Japonais refusent de livrer moins de 500 000 disquettes à la fois. Four en obtenir, les revendeurs doivent donc passer par de multiples intermédiaires (grossistes, importateurs étrangers ... ). Ils doivent en outre payer comptant. Même par lot de 500 000, une disquette 3 pouces se négocie aux alentours de 18 F l'unité. Cela conduit certains grossistes à faire payer à l'avance à leurs clients les disquettes qu'ils ont commandées, dans le seul but de réunir la trésorerie nécessaire. A coup de relations et de dessous de table (un détaillant nous a affirmé avoir déjà payé 5 000 F pour s'assurer une partie d'une livraison), certains petits revendeurs arrivent cependant à retenir quelques disquettes lorsqu'un grossiste parvient à en obtenir. Il arrive donc que vous puissiez en trouver ça et là, mais à un prix bien plus élevé que si l'approvisionnement avait lieu normalement. Elles restent d'ailleurs très peu de temps sur les rayons, les clients les ayant réservées et payées d'avance.

D'autres constructeurs qu'Amstrad ont connu ce problème. Aux débuts du Macintosh en France, on a connu une période de pénurie totale pour les disquettes 3 1/2 pouces. Cette pénurie est aujourd'hui résorbée. Le manque de disquettes 3 pouces est-il simplement conjoncturel, ou relève-t-il de causes structurelles plus graves et plus durables ? La réponse à cette question - qui était évidente pour Apple - est loin d'être assurée pour Amstrad.

Eric TENIN , SVM n°27 (Avril 1986)

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» Maxell-Action  mit  Satisfaction    GERMANDATE: 2012-12-14
DL: 210 fois
TYPE: image
SIZE: 246Ko

» Maxell-A  new  Standard  of  Excellence    (New  Zealand)    ENGLISHDATE: 1970-01-01
DL: 46 fois
TYPE: image
SIZE: 123Ko
NOTE: w770*h1054

» Maxell-Disketten-damit  computer  keine  fehler  machenDATE: 2012-12-21
DL: 225 fois
TYPE: image
SIZE: 187Ko

» Maxell-Disketten    ADVERT    GERMANDATE: 2012-12-23
DL: 200 fois
TYPE: image
SIZE: 245Ko

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Peoples » Amstrad Magazine - Petite Guerre des Titres (Science et Vie Micro)
» Peoples » Amstrad nets £75m profit from PCW (1986/10)
» Peoples » Amstrad Profits Reach Record Level (Popular Computing Weekly)
» Peoples » AMSTRAD FRANCE ABANDONNE LE « CPC »
» Peoples » AMSTRAD TRIOMPHE
» Peoples » Amstrad - le Mystere des Disquettes 3 Pouces (Science et Vie Micro)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 100 millisecondes et consultée 3425 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.