HARDWAREMONTAGES ★ INFORMATIQUE AMUSANTE : Un lecteur de cassettes pour votre Amstrad 664 ★

Un lecteur de cassettes pour votre Amstrad 664|Science&Vie)Hardware Montages

Sur l'ordinateur Amstrad 664, le lecteur de cassette a été remplacé par un lecteur de disquettes intégré à l'appareil. Ceci permet un gain de temps appréciable pour la sauvegarde des programmes ainsi qu'une grande souplesse d'utilisation. Cependant, bien des logiciels étudiés au départ pour le 464, ne sont disponibles que sur cassette. Impossible donc de les utiliser directement sur le 664. L'adaptateur que nous vous proposons de réaliser ce mois-ci permettra de combler cette lacune. En fait, il s'agira d'un simple cordon d'adaptation. En effet, une fiche DIN 5 broches est prévue sur l'ordinateur pour le raccordement d'un lecteur de cassette. Voyons donc rapidement son câblage.

En premier heu il faudra se procurer une fiche DIN mâle 5 broches. On repérera avec soin ses contacts réservés à la sortie, à l'entrée et à la masse. Le câblage sera alors réalisé à l'aide de fil blindé. Nous en utiliserons un pour l'entrée et un pour la sortie. Les deux tresses métalliques périphériques seront reliées ensembles puis soudées au contact de masse de la fiche DIN. De même, l'âme de l'un des fils blindés sera soudée sur la broche de sortie et l'autre sur celle d'entrée.

L'autre extrémité des fils sera équipée de fiches à brancher sur le magnétophone à cassettes. Leur type sera donc déterminé en fonction de votre lecteur de cassettes. La plupart d'entre eux sont équipés de fiches Jack d'un diamètre de 3 millimètres. Dans ce cas, les fils blindés seront connectés de manière à ce que la tresse de masse soit en contact avec la périphérie de la fiche et l'âme centrale reliée à sa broche constituant son extrémité. Il sera conseillé de choisir deux fiches de couleur différente afin d'éviter de les intervertir lors de leur branchement sur la minicassette. D'autres appareils seront équipés de fiches DIN. Dans ce cas, une seule fiche sera nécessaire. Le câblage de telles fiches étant standard, il suffira de le réaliser conformément à notre schéma.

Le câblage de ce cordon ne doit pas poser de problèmes particuliers. Il devra cependant être réalisé avec soin. En effet, l'espace séparant les cosses des fiches DIN est assez faible. Il faudra donc contrôler qu'aucune goutte de soudure trop généreuse ne vienne établir un contact parasite entre deux d'entre elles. De même la tresse de masse des fils blindés a souvent tendance à s'effilocher. Là encore, il sera conseillé, après les avoir reliés en les torsadant, de les étamer. Toute barbe dépassant devra être coupée avant leur soudage sur la cosse de la fiche DIN.

L'utilisation de ce cordon est également très simple. La fiche DIN 5 broches sera connectée à l'arrière de l'Amstrad puis, côté minicassette, on reliera la fiche correspondant à la sortie des données sur l'entrée micro du magnétophone — souvent marquée MIC —, l'autre sera branchée à la sortie casque — souvent marquée EAR ou PHONE. Dès lors il sera possible, soit de charger un programme depuis une cassette ou, inversement, de sauvegarder un programme sur cassette. Il faut cependant signaler à l'ordinateur que les opérations de sauvegarde ou de chargement ne devront plus s'opérer sur le lecteur de disquettes mais sur la cassette. Quatre instructions en basic sont disponibles à cet effet.

NOMENCLATURE
  • 1 fiche DIN 5 broches, demi-lune ;
  • 1 m de fil blindé.

En fonction du lecteur de cassettes :

  • 1 fiche DIN 5 broches dami-lune
  • 1 fiche DIN 3 broches demi-lune
  • 2 fiches Jack mono demi-lune
  • 2 fiches Jack mono, diamètre 3 mm
  • 2 fiches RCA.

Pour charger un programme depuis une cassette on commencera par taper “:TAPE.IN” pour indiquer que la source de données est la cassette, puis LOAD. Le message “PRESS PLAY THEN ANY KEY” apparaîtra alors sur l'écran et le chargement commencera.

Inversement, pour sauvegarder un programme sur cassette, on tapera TAPE.OUT" puis “SAVE”. Ici le message “PRESS REC, PLAY THEN ANY KEY” sera affiché et la sauvegarde pourra commencer. Précisons qu'une fois ces deux ordres frappés, le lecteur de disquettes de l'ordinateur sera totalement inhibé. Pour le réactiver on “utilisera l'instruction “: DISC. OUT ” pour sauvegarder des données sur disquette et “:DISC.IN”
pour charger une disquette. Dans ce cas le lecteur de cassettes sera à son tour ignoré.

Notons que si celui-ci a été activé, il est possible de revenir directement au lecteur de disquettes en appuyant simultanément sur les touches “CTRL”, “SHIFT” et “ESC”. Cependant, ceci provoque une réinitialisation de l'ordinateur. Si un
programme était en mémoire ou en cours de déroulement, il serait effacé. Pour terminer précisons que l'ensemble des fonctions utilisées par le lecteur de disquettes sera utilisable pour piloter le lecteur de cassettes. SAVE, LOAD, MERGE, CHAIN, OPENIN, OPENOUT, etc. auront donc le même effet.


Henri-Pierre PENEL , Science&Vie n°846

 

★ EDITEUR: Science&Vie
★ LICENCE: ???
★ ANNÉE: 1988
★ AUTEUR: Henri-Pierre PENEL

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 088 millisecondes et consultée 412 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.