HARDWAREMONTAGES ★ INFORMATIQUE PRATIQUE : Commandons la vitesse d'un moteur ★

Informatique pratique - Une alimentation programmable|Science&Vie)Hardware Montages

Nous vous proposons de réaliser ce mois-ci une alimentation programmable. Elle intéresse, bien entendu, en premier lieu les passionnés de montages électroniques. Ici l'ordinateur aura une double fonction. D une part, il vous permettra de fixer la tension continue délivrée par l'alimentation entre 0 et + 15 volts et, d'autre part, il sera chargé de la mesure du courant électrique consommé. Il sera donc possible, par programme. de fixer un seuil de disjonction ou de connaître à tout moment le courant consommé par le montage alimenté. Cette alimentation délivre une tension continue filtrée et régulée ; elle pourra donc être directement utilisée pour tester des montages demandant une tension comprise entre 0 et 15 volts et dont la consommation en courant n'excédera pas l'ampère.

Ces quelques points précisés, voyons rapidement le principe de fonctionnement./im4/sv838c2.jpg

La commande de la tension de sortie sera effectuée très simplement en utilisant, les bits issus de notre interface principale pour générer une tension de référence ; nous ferons une conversion digitale-analogique du nombre binaire présenté par l'interface. Cette tension de référence sera alors comparée à la tension effectivement présente en sortie de l'alimentation par la première cellule d'un amplificateur opérationel et sa sortie viendra commander la base d'un transistor de puissance chargé d'assurer la stabilisation de la tension choisie. Il est donc visible que toute modification du nombre binaire présenté par l'interface provoquera une variation de la tension délivrée par notre montage. Ceci nous permettra de choisir, directement depuis l'ordinateur, la valeur de la tension à délivrer.

/im4/sv838c1.jpg

 

La mesure du courant consommé est également assurée de manière simple. A cet effet nous avons inséré en série, entre le condensateur de filtrage et le transistor de régulation, une résistance de 1 ohm. Le passage d'un courant de 1 ampère à travers celle-ci provoquera donc une différence de potentiel de 1 volt à ses bornes. De même, le passage d'un courant de 0,5 ampère provoquerait une différence de potentiel de 0,5 volt. Si nous savons donc “faire lire” à l'ordinateur l'évolution de cette variation de potentiel nous serons en mesure de lui faire mesurer le courant consommé ; c'est ce que nous ferons en utilisant, cette fois-ci, un convertisseur analogique-digital. Ce dernier doit cependant recevoir, pour effectuer sa conversion, une tension comprise entre 0 et 5 volts. Ceci est loin d'être le cas puisque d'une part notre variation de potentiel n'est que de 1 volt et que, d'autre part, elle se trouve “portée" par une tension continue d'environ 18 volts; tension présente sur le condensateur de filtrage. Nous nous libérerons de ces deux contraintes en utilisant la seconde cellule de notre amplificateur opérationnel. Nous le chargerons de l'amplification par cinq de la variation de tension issue de la résistance de 1 ohm et de l'élimination du 18 volts; parasite pour cette mesure. Le signal issu de la deuxième sortie de l'amplificateur opérationnel sera donc appliqué au convertisseur analogique-digital, un ADC 0804, composant qui nous est maintenant familier. Les données issues de cette conversion seront transmises à l'ordinateur par l'intermédiaire de l'interface principale.

Le câblage de cette alimentation ne doit pas poser de problème. Il faudra seulement prendre soin de bien isoler les cosses du transformateur reliées au secteur. Une fois cette opération terminée, il pourra être nécessaire d'ajuster les deux petits potentiomètres de réglage de la tension de sortie et de mesure du courant afin que les résultats présentés par l'ordinateur soient conformes à la réalité.

Cette opération s'effectuera par comparaison des valeurs affichées avec celles fournies par un voltmètre puis par un ampèremètre monte en série sur une charge quelconque. Précisons que ces réglages ne sont pas indispensables si une erreur de 10 à 15 pour 100 sur les valeurs affichées ne sont pas pénalisantes pour vos essais.

Le programme que nous vous proposons est également très simple et pourra être modifié au goût de chacun. La tension désirée sera demandée, puis affichée pour mémoire. De même un seuil de disjonction sera demandé puis également affiché. Ensuite le courapt consommé sera indiqué en permanence et son dépassement, par rapport à la valeur précédemment déterminée, provoquera la disjonction du système. Son réarmement sera obtenu en tapant “R” au clavier.

Henri-Pierre PENEL , Science&Vie n°837

★ EDITEUR: Science&Vie
★ LICENCE: ???
★ ANNÉE: 1987
★ AUTEUR: Henri-Pierre PENEL
★ INFO: En réponse à un abondant courrier, nous vous rappelons que l'interface principale pour Z 80 a été publiée dans notre n° 824 de mai 86 et sa mise à jour dans le n° 834 de mars 87. Pour l'interface MO 5, les schémas ont été publiés dans le n° 831 de décembre 86.

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Other platform tool:
» Science  et  Vie-Une  alimentation  programmable    LISTING    FRENCHDATE: 2016-03-10
DL: 21 fois
TYPE: PDF
SIZE: 63Ko
NOTE: 1 page/PDFlib v1.6

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Hardware » Imprimante - Mcp 40 (CPC Revue)
» Hardware » Lecteurs Externe - Magnetophone Pour Tous (Microstrad)
» Hardware » Convertisseur Analogique Digital 8 Voies (CPC Revue)
» Hardware » Reencreur Pour Ruban Dmp 2000 - 2160 (Micro-Mag)
» Hardware » Edgacolor (CPC Revue)
» Hardware » Convertisseur Analogique Digital 8 Voies (CPC Revue)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 060 millisecondes et consultée 350 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.