HARDWAREMONTAGES ★ Mettez les pouces , LECTEUR 5 POUCES 1/4 POUR CPC 6128 ★

Montage Drive - Lecteur 5 Pouces 1 4 Pour CPC|Micro-Mag)Hardware Montages

Souvent confronté à une valse incessante entre deux disquettes, qui n 'a rêvé d'acquérir à moindre pais un second
lecteur?

Par ailleurs, le prix de la disquette 3 pouces est encore élevé et ce standard étant l'exclusivité d'Amstrad, ce n'est pas demain qu'on pourra s'en procurer par centaines. Enfin, les disquettes 5 pouces 1/4 (360 Ko) coûtent actuellement dans le commerce moins de 2,50F, ce qui milite sérieusement en leur faveur.

Devant ces constatations, j'ai saisi l'opportunité d'un lecteur 5 pouces 1/4 à prix intéressant (environ 600F). Moyennant quelques minutes de réflexion devant les « docs », un câble fut vite confectionné pour le relier à mon CPC chéri... Je vous livre ici le résultat qui, même si le fonctionnement de l'ensemble n'est pas tout à fait toute satisfaction. A tel point que, sauf exception, je ne me sers plus que du lecteur B.

Un peu de connectique

Le connecteur pour lecteur de disquettes supplémentaire du CPC semble présenter un brochage standard. Mais ne vous y fiez pas, les signaux qui y aboutissent ont été inversés (1 ->34, 2 -> 33, etc.). Consultez plutôt le tableau ci-contre : Malheureusement, le signal qui devrait permettre de choisir la face de la disquette que l'on veut accéder est forcé à «0» en permanence par le CPC. Or, on ne peut retourner les disquettes   5   pouces   1/4 pouces. Rassurez-vous, une solution existe, plus rapide qu'un retournement. En effet, il suffit de ne pas effectuer la connection 3 CPC -> 32 lecteur et de monter un interrupteur entre 32 du lecteur et la masse. En position ouverte, l'interrupteur laissera la broche 32 à «1», alors qu'en position fermée, il forcera cette broche à «0». Cela permet d'accéder les deux faces par un simple basculement. Un conseil: pour éviter les hésitations, il est pratique de positionner l'interrupteur de façon à enregistrer la face supérieure quand il est basculé vers le haut. On s'habitue vite à ce genre de petit détail confortable...

Le matériel

Les connecteurs nécessaires sont de type « encartable » 34 contacts. Ils sont très courants chez les revendeurs spécialisés, de même que le connecteur d'alimentation. N'importe quel type d'interrupteur convient.

L'alimentation

Optez pour le confort, choisissez une alimentation capable de fournir 300 mA sur le 5v et 500 m A sur le 12v (celle proposée dans ce magazine). C'est trop, mais cela vous mettra à l'abri des parasites induits de l'alim. par les commutations des moteurs pas à pas et vous aurez sans doute d'autres petits montages à alimenter en même temps; alors...

Mise en boîte

Aspect à ne pas négliger pour un lecteur de disquettes si on veut qu'il dure longtemps. Ce travail est très simple à réaliser, le châssis du lecteur comportant des trous taraudés tout à fait adaptés.
Une tôle d'aluminium dessous, avec des pieds caoutchoutés  pour le confort et un «U» en alu décoré pour cacher la mécanique, fournissant du même coup un support d'interrupteur et le tour est joué!

Remarques sur le fonctionnement

La gestion des lecteurs de disquettes du CPC correspond à un «systeme minimum » , c'est-à-dire que ne sont générés que les signaux indispensables.  Nous avons déjà vu qu'une seule face était explorée, mais par ailleurs, la commande Motor ON est unique. Cela implique que les moteurs des deux lecteurs seront sollicités simultanément. Rien de grave, puisque seul le lecteur réellement concerné sera accédé en lecture ou en écriture. Il en va de même pour le bras porte tête qui bougera au même rythme sur les deux lecteurs sans conséquence grave. Si le lecteur externe est raccordé, il est indispensable de l'alimenter, sous peine de voir le lecteur interne tourner sans cesse, le rendant indisponible.

Micro-MAG n°12 & http://cpcrulez.fr

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1990
★ AUTEUR: MICHEL HUGOT

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 047 millisecondes et consultée 1347 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.