HARDWAREMONTAGES ★ AJOUTER UN DRIVE ★

Nous avons essayé de coupler au CPC 464 deux unités de disques, une unité de 3" et une unité de 5" 1/4. Nous les avons choisies pour leur excellent rapport qualité-prix.

Ces unités sont vendues drive nu, c'est-à-dire qu'elles ne comprennent ni coffret, ni alimentation. Pour leur choix, nous nous sommes basés sur leurs caractéristiques techniques qui étaient identiques à celles de l'unité DDI1 de l'AMSTRAD.

Notons tout de suite que le but de ce couplage est d'ajouter une deuxième unité de disque à l'AMSTRAD. Cette unité devient donc un complément de l'unité DDI1 de l'AMSTRAD, le drive rapporté sera donc le drive B. Notre choix s'est porté sur deux unités de marque TEAC. Le modèle 3" porte la référence FD 30A, alors que le modèle 5" 1 /4 est l'unité FD 55A donnée par TEAC comme totalement compatible avec le FD 30A. Les deux principales caractéristiques mécaniques prises en compte pour leur choix étaient : une vitesse de rotation du disque de 300 tours/minute et un nombre de pistes par disque de 40. A partir de là, les autres caractéristiques seront imposées par le contrôleur de disque et le logiciel de commande. Pour les caractéristiques électriques, l'électronique de commande du drive devra posséder un signal de sortie READY vers le contrôleur ; ce signal indique au contrôleur que le disque est en rotation et à la bonne vitesse ; elle doit aussi posséder le signal MOTOR ON, signal de mise en rotation du disque avec arrêt automatique après un certain temps sans accès. Les principales caractéristiques de ces disques sont :
–  temps d'accès moyen 171 ms,
–  temps d'accès piste à piste 12 ms.

Nous vous donnons, sur la figure 1, le câblage du connecteur côté drive. Si nous regardons maintenant le connecteur côté contrôleur de disque de l'extension AMSTRAD, nous remarquons que la numérotation est différente ; par exemple, le signal READY est en broche 1 au lieu de 34, drive sélect 0 est en broche 25, cette inversion correspond à un retournement du connecteur et pour notre unité DDI1, le fil bleu de la nappe de liaison interface-drive DDI1 correspondra à la broche 34 de notre nouveau connecteur. Nous avons effectué la liaison entre le connecteur disponible sur le câble du DDI1 et nos drives par l'intermédiaire d'un câble souple et de deux connecteurs autodénudants. Voici la référence des connecteurs utilisés : ils sont de marque ANSLEY et il faut, côté interface, un connecteur mâle 34 broches, référence connecteur maie blue macs 609-3406, côté drive, il faudra un connecteur encartable 34 broches, référence blue macs 609-3405 ; la liaison entre les deux connecteurs se faisant par une nappe à 34 fils. Notons qu'il n'est pas nécessaire de disposer d'une presse spéciale pour presser ces connecteurs. Une remarque s'impose : l'interface disque de l'AMSTRAD étant alimentée en + 5 V à partir du drive DDI1, il est donc nécessaire, comme nous l'avons fait, de couper les quatre liaisons suivantes au câble que vous aurez réalisé. Ce sont les liaisons qui correspondent aux broches 2, 4, 6 et 14 de votre nouveau connecteur.


Figure 1

Comme nous l'indiquions au début de cet article, les drives sont nus et sans alimentation. Il sera donc nécessaire de les alimenter en + 12 V et en + 5 V, le connecteur d'alimentation du drive se situe à l'arrière de la platine électronique et se présente comme en figure 2. Le raccordement des alimentations doit se faire de la manière suivante :

–  en 1 : + 1 2 V, consommation inférieure à 600 mA,
–  en 2 et en 3 : 0 V,
–  en 4 : + 5 V, consommation inférieure à 400 mA.

Le couplage du drive 3" ne nous a posé aucun problème, les straps du drive ont été positionnés sans problème ; il suffit de mettre le strap DS1 (le drive est en B pour l'AMSTRAD), et le strap Ml qui correspond à la mise en route du moteur par la broche de commande MOTOR ON. Pour le drive 5" 1/4, nous avons positionné les straps suivants : HS, DS1, IU, SM. Notons que la différence entre le 3" et le 5" 1/4 réside dans la nécessité de charger la tête de lecture-enregistrement pour le modèle 5" 1/4, alors que dans les unités 3", la tête est automatiquement chargée par l'introduction d'un disque et la fermeture de la porte. A la mise en route, que ce soit le drive 3" ou le drive 5" 1/4, tous les deux ont fonctionné normalement, et l'auteur utilise maintenant abondamment le drive 5" car tout l'intérêt de ce couplage réside dans le prix de revient des disques 5" 1/4 comparé au prix des disques 3" ; le rapport de prix pouvant aller jusqu'à quatre en faveur du disque 5". Mais le format 3" a quand même ses avantages ; il est d'un encombrement plus faible, et les disques auront une durée de vie supérieure à celle des 5" de par leur protection mécanique. C'est aussi pour cela qu'il est intéressant d'avoir les deux formats simultanément. Notre choix s'est porté sur une unité de marque TEAC pour le 5" 1/4, mais il existe d'autres unités compatibles dans d'autres marques. Il est possible de se procurer par correspondance l'unité TEAC auprès de la société MICRO C INFORMATIQUE au 1 avenue du Général de Gaulle, 35170 BRUZ ; le coût de cette nité auprès de cette société est de 1490 F TTC. Cette société peut aussi éventuellement fournir les connecteurs et les alimentations, les tarifs peuvent être obtenus contre une enveloppe timbrée.


Figure 2

Nous venons de parler du couplage électrique d'une deuxième unité de disque, mais il faut maintenant y mettre nos logiciels. Le formatage des disques sur AMSTRAD se fait sous CPM, mais cette commande ne formattant que dans le drive A, il va donc être nécessaire, pour formater un disque 5" 1/4, qui sera en drive B, d'utiliser une autre commande de notre CPM. Cette autre commande est la commande COPY-DISC, qui copie un disque du drive A vers le drive B ; cette copie s'effectue piste à piste, et si nous mettons dans le drive A un disque 3" vierge mais formaté, nous recopierons ce formatage sur le disque 5" 1/4.

CPC n°2 - Juillet/août 85

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1985
★ AUTEUR: DENIS BOURQUIN

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 051 millisecondes et consultée 1292 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.