HARDWAREMONTAGES ★ CONVERTISSEUR ANALOGIQUE DIGITAL 8 VOIES ★

Convertisseur Analogique Digital 8 Voies|CPC Revue)Hardware Montages

Le convertisseur A/D est l'élément le plus indispensable pour relier un ordinateur au monde extérieur. En  effet, le binaire n'est compréhensible que par ces bêtes à nombreuses pattes et autres pastilles de silicium, le monde physique, lui, est analogique. Ce montage n'est qu'un début, ce n'est que le maillon qui reliera vos applications personnelles à votre AMSTRAD.

FONCTIONNEMENT DU ADC 808

C'est à la fois le plus complet et le plus simple des convertisseurs à mettre en oeuvre.

Il contient :

-  le convertisseur proprement dit : il traduit un potentiel variant de Vref à Vref + en un nombre binaire sur 8 bits ( 0 à 255) ,
-  un système permettant de faire varier Vref et Vref + , dans notre cas Vref = 0 V et Vref + variable de 0 à 5 V ( toujours Vref + >Vref- ),
-  un multiplexeur permettant de commuter les 8 voies analogiques à partir des bits adresse A2 , A1 , A0.
- une entrée horloge donnant la vitesse de conversion, ici 640 kHz, valeur optimale pour le constructeur donnant un temps de conversion de 100µs. Cette valeur peut être poussée à 12800 kHz.

Le mode d'emploi est le suivant :

- « poker » un nombre quelconque à l'adresse du convertisseur pour démarrer la conversion ( start ) sur cette voie.
-  « poker » à la même adresse le résultat (nombre de 0 à 255 ).

ADRESSAGE DU CONVERTISSEUR (voir schéma de principe)

Pour AMSTRAD, les ports E/S disponibles se codent pendant A10 bas. Ils vont de F8XX à FBXX, le décodage des bits A15-A11, n'est donc pas nécessaire ( voir tableau de E/S ). Le décodage des bits A10 à A3 est confié a un comparateur 8 bits permettant ainsi de déplacer la carte du convertisseur sur toutes les adresses disponibles ( utilisables ! ), on ne sait jamais, il est très désagréable d'acheter deux périphériques se situant à la même adresse.

Dans le montage, l'état des interruptions 1 à 8 détermine .

-  un 0 pour le bit d'adresse correspondant s'il est sur ON (a la masse),
-  un 1 pour le bit correspondant s'il est sur OFF (état haut).

Ainsi, pour que le convertisseur soit pour les 8 voies de &F8E0 à &F8E7, il faut :

REALISATION

Elle se fait sans problème à partir des vues  à  l'échelle  1   du circuit imprimé « simple face », surtout n'oubliez pas les 6 straps.
La liaison se fait par un cable en nappe 34 conducteurs relié côté ordinateur à un connecteur encartable 50 broches ( voir schéma général)
Les signaux présents sur les broches 35 à 50 n'étant pas utiles à la majorité des extensions, on limite ainsi les frais ( câble 50 conducteurs + connecteurs 50 broches ).
Côté circuit imprimé,  les connecteurs sont du type 34 broches pour câble plat, les même utilisée pour les liaisons lecteur de disquette.

ETALONAGE

Le potentiomètre 10 tours permet de fixer Vref + de 0 ( pas intéressant ) à 5 V, ainsi, la tension mesurée à la broche n° 12 de l'ADC ( Vref + ) sera traduite en 255 en digital ( valeur la plus haute )

MISE EN SERVICE

A la fois comme exemple d'application et pour vérifier le bon fonctionnement de votre convertiseur et après avoir  adressé votre convertisseur à l'adresse &F8E0 à &F8E7 et étalonné celui-ci sur 5 V reliez un potentiomètre de 50 k lin de la façon suivante à votre connvertisseur et tapez

Vous verrez un point se déplacer sur le bord de votre écran à gauche, plus ou moins haut suivant la position du potentiomètre. Les applications sont innombrables :
-  mesures de lumières,
-  détecteur d'humidité, etc. Essayez,   par   exemple,   de   relier   un magnétophone sur une entrée, en diminuant Vref+ et avec un programme permettant de balayer l'abscisse du point de 0 à 639. Vous aurez un oscilloscope.
 



Click sur l'image pour agrandir

Stéphane BRANCHU , CPC n°13 - Juillet/Aout 86 & http://cpcrulez.fr

ANNÉE: 1986
★ AUTEUR: STEPHANE BRANCHU

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 037 millisecondes et consultée 1477 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.