HARDWARE ★ MONTAGES, EXTENSIONS ET PÉRIPHÉRIQUES DU CPC ★

12.1.   INTERFACE E/S 32 VOIES  AVEC LE 8212

Il est possible, avec des moyens simples, d'étendre à 32 voies l'interface du chapitre précédent, il suffit de rajouter deux ports 8 bits. Chacun des H ports sera adressable individuellement et pourra être configuré aussi bien en entrée qu'en sortie.

Comme il n'est pas possible d'adresser plusieurs circuits d'E/S avec un décodeur d'adresses simple, nous aurons recours au décodeur universel du chapitre 6.2. Reportez vous aux chapitres 6.1 et 6.2 pour les explications à son sujet.

La figure 53 représente le schéma de l'interface 32 canaux. Comme IC 5 génère 4 signaux Chip-Select différents, il est aussi possible d'employer 4 circuits du type 8212 (IC 6 - IC 9).

Le mode, c.à.d si le circuit travaille en émission ou en réception, sera choisi è l'aide d'un pont de fil que l'on soudera à l'un ou à l'autre emplacement.

Revoyez à ce sujet les explications du chapitre 12.

Pour que le schéma ne devienne pas trop touffu, on è représenté le BUS de données sous la forme d'une seule flèche, tous les 8212 sont branchés dessus en parallèle.

 

ADRESSAGE:

Le décodeur d'adresses universel nous permet de choisir avec des inters DIL les bits A11-A8 et A7-A4, Les Quatre Dits supérieurs A15-A12 sont fixés à "F",

En liaison avec les bits A3 et A2, on peut adresser 4 circuits d'E/S.

Supposons que les bits A15-A4 aient été positionnés pour décoder l'adresse F8Ax. On aurait la disposition suivante:

A15-A12 A11 A10 A9 A8 hex A7 A6 A5 A4 hex
----------------------------------------------------------------------------
F OFF ON ON ON "8" OFF ON OFF ON "A"
F 1 0 0 0 "8" 1 0 1 0 "A"

IC 5 , un 74138 , fonctionne en décodeur 2 bits avec comme signal de validation le Chip-Select en provenance de IC 1. A la sortie de IC 5 tous les bits seront à H sauf celui dont la position est indiquée par les bits A3 et A2. Ce décodage n'a lieu que si la broche 4 est 3 L, c.à.d si la condition du NAND (IC 1) est vérifiée. Résumons ceci dans un tableau:
Validation      A2                     
broche 4
A3 A2 val.
corr.
broche
à LOW
CI
activé
adresse
complète

0
0
0
0
1

0
0
1
1
x

0
1
0
1
x
0
1
2
3
X
15
14
13
12
--

6
7
8
9
aucun

F 8 A 0
F 8 A 4
F 8 A 8
F 8 A C
x 8 A x

Dès que l'entrée validation, broche 4, passe au niveau H, tous les circuits d'E/S sont bloqués, quels que soient les états des bits A3 et A2.

Les figures 54 et 55 montrent le tracé des deux faces du circuit imprimé. La partie inférieure, le décodage d'adresses, reprend exactement le même tracé qu'au chapitre 6.2, avec la différence qu'ici il faut établir des liaisons entre les deux faces.

LISTE DES COMPOSANTS:

IC 1 = 74LS30
IC 2 = 74LS00
IC 3 = 74LS85
IC 4 = 74LS85
IC 6-9= 4 X 8212
Rn = Réseau de résistances 8 x 4,7k
DIL = Bottier à 8 inters DIL
C1 = 100 nF
C2 = 10 UF/16 Volt

autres:

X1 = Connecteur 2 x 32 broches, type a+c, coudé
X2 = Connecteur à 34 picots au pas de 2,54 mm

 


FIGURE 54 : CIRCUIT IMPRIME DE L'INTERFACE E/S 32 VOIES COTE SOUDURES


FIGURE 55 : CIRCUIT IMPRIME DE L'INTERFACE E/S 32 VOIES COTE COMPOSANTS

 

REALISATION DU MONTAGE

On commence par établir les liaisons entre les deux faces, la figure 56 Indique, à l'aide d'un petit carré, les trous concernés.

Il faut faire ceci en premier car certains contacts se font sous les supports de circuits intégrés. Vérifiez ensuite â l'ohmmètre que toutes les liaisons ont été correctement établies.

Suivant vos besoins, vous pouvez équiper votre Interface d'1 à 4 circuits 8212. Les supports de circuits intégrés s'imposent pour les 8212 pour éviter que les boîtiers ne viennent toucher les points de soudure.

Pour fixer le sens de transit des données il faut mettre â +5V ou a la masse la broche 2 du 8212. Pour ne pas alourdir encore plus le tracé du circuit imprimé, on a opté ici pour la solution du strap â installer entre deux points. On trouve le +5V sur la broche 24 du 8212 et la masse sur la broche 12.

Ce choix se fera probablement une fois pour toutes, il n'était donc pas nécessaire d'installer des inters DIL.

Le décodeur d'adresses universel qui équipe cette carte est visible ô la figure 57, tandis qu'à la figure 58 on aperçoit les circuits interface 8212.

 



FIGURE 56


FIGURE 57 : LA PARTIE DECODEUR D'ADRESSE (ICI x8Ax) DE L'INTERFACE

FIGURE 58 : LES 4 CIRCUITS INTERFACE DU TYPE 8212

FIGURE 59 : LA CARTE INTERFACE TERMINEE

 

La liaison avec l'ordinateur peut s'effectuer au moyen d'un câble soudé sur la face inférieure du circuit imprimé.

En principe cette carte est destinée à être insérée sur la carte adaptation ou la carte extension au moyen du connecteur XI. La liaison avec le monde extérieur s'opère avec l'un (ou plusieurs) des ports 8 bits 1-4 (connecteur X2). Les deux broches aux extrémités de X2 sont reliées à la masse.

La figure 59 présente la carte interface terminée.

FIGURE 59 : LA CARTE INTERFACE TERMINEE

 

Page précédente : Book Montages Extension Peripheriques du CPC 12 : Interface Entree/Sortie 16 voies avec le 8212

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop
Page créée en 151 millisecondes et consultée 629 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.