HARDWAREPERIPHERIQUES ★ UN SERVEUR SUR AMSTRAD ★

La société JAGOT et LEON commercialise un logiciel serveur adapté à l'AMSTRAD et créé par la société JMN. Nous avons voulu voir ce dont était capable le logiciel.

La configuration minimale nécessaire se compose des éléments suivants : un ordinateur AMSTRAD, équipé disquettes, une interface RS 232 (de la gamme AMSOFT), un modem (nous avons utilisé le modem ATTEL, sur lequel nous reviendrons), et bien entendu, le logiciel. Il convient d'ajouter à cela deux câbles : le premier relie le modem à fa RS 232, le second est utilisé entre la RS 232 et le Minitel, pendant l'élaboration des écrans VIDEOTEX.

Le logiciel est livré sur disquette, accompagné d'un manuel d'une quarantaine de pages qu'il est important de bien lire avant toute utilisation. Il y a 4 grands sous-ensembles dans ce logiciel : la création des pages, le chaînage des écrans, la synthèse des pages et la fonction serveur. Avant de mettre en place le serveur, il convient de définir les pages. Ce travail s'effectue "en local", le MINITEL étant directement couplé à la RS 232. On travaille sur l'écran du MINITEL, à partir du clavier de l'AMSTRAD. Tous les caractères, couleurs, et attributs VIDEOTEX sont disponibles : minuscules accentuées graphismes mosaïques, double hauteur, clignotement, etc. L'élaboration de pages n'est pas difficile. On travaille avec un éditeur "plein écran". Seule la suppression de certains caractères (correction d'erreurs éventuelles) tels les attributs est un peu acrobatique : au début, il faudra un peu de patience ! Après avoir créé un écran, auquel on attribue éventuellement une zone "dialogue", il convient de le sauvegarder sur disquette.

Lors de l'élaboration du serveur, il y a lieu de respecter certaines règles, en ce qui concerne les "arborescences". Ainsi, on commencera toujours par une page "racine", qui apparaîtra systématiquement lors de la connexion de l'utilisateur. Chaque branche de l'arborescence pourra commencer par une page "SOMMAIRE" à laquelle l'utilisateur sera systématiquement renvoyé. Tous ces "branchements" sont déterminés par un sous-programme de chaînage des écrans. C'est avec lui qu'on établira la liaison entre tous les écrans.

Il est également possible de regrouper, sous un même nom, un certain nombre de pages appartenant à la même branche d'une arborescence : c'est la synthèse des écrans. Cette opération a un intérêt lorsque la disquette est bien remplie. En effet, AMSDOS ne permet pas d'accepter plus de 64 fichiers différents sur une même disquette. Dernière fonction disponible : la Messagerie. Il est possible d'ouvrir une boîte aux lettres à accès contrôlé où l'utilisateur autorisé peut déposer (ou lire) des messages.

Lorsque tout est au point, le serveur peut alors être mis en service. Auparavant, il et vivement conseillé de fouiller avec attention, toutes les arborescences : il serait dommage qu'un "plantage" survienne lors de l'utilisation !

Le modem doit être relié à la RS 232 et à la ligne téléphonique. Il sera capble d'effectuer une réponse automatique (détection sonnerie). La liaison 75/1200 bds vers le réseau commuté sera symétrisée dans le modem en 1200/1200 pour le dialogue avec l'ordinateur. Un modem est conseillé pour cette application : le MDE 423 de ATTEL, agréé PTT, dont le prix est de 1 700 F HT. Sa mise en configuration pour fonctionner avec le serveur ne pose pas de problème. Lors de la mise en service, le logiciel serveur vous demande d'entrer la date du jour : c'est la seule opération qui vous incombe. Ensuite, il se met en attente de communication. Vous pouvez suivre le déroulement des opérations sur l'écran de l'AMSTRAD où s'affichent les noms des différents fichiers appelés par l'utilisateur connecté. Premier du genre, sur AMSTRAD, ce logiciel serveur devrait satisfaire tous ceux qui veulent promouvoir une gamme de produits grâce à la télématique. Par l'intermédiaire de la messagerie, il est même permis de prendre des commandes à distance. A CPC, nous profitons de l'aubaine et sommes en train de créer quelques pages visant à mieux nous faire connaître par nos lecteurs !
 
LE LOGICIEL SERIE JAGOT ET LEON

A l'aide d'une interface RS 232 AMSTRAD et d'un cordon spécialisé, il est possible de relier le Minitel à l'ordinateur. Le modem du Minitel est alors accessible...

Une des applications de ce mariage est la possibilité de sauvegarder sur support magnétique les écrans du Minitel. Tout un chacun sait ce que coûtent les liaisons Minitel... ; il est intéressant de pouvoir, par cet artifice, écourter le temps de connexion. Par la suite, on pourra les récupérer pour les lire, voire les imprimer sur papier.

Les   graphismes ne sont pas reproduits, seuls les textes peuvent être imprimés. Le programme intègre 4 fonctions :
–  Emulation Minitel : le clavier de l'AMSTRAD remplace celui du MINITEL.
–  Enregistrement des écrans : mise en mémoire, sur disquette, des écrans Minitel
–  Relecture des écrans : les écrans mis sur disquette pourront être réaffichés sur le Minitel.
–  Impression : sortie des écran texte sur imprimante.

Un logiciel pour gros consommateurs de liaisons Minitel. Un regret : la notice est très succincte.

A partir du logiciel édité par Jagot et Léon, de l'interface RS 232 AMSTRAD, d'un modem ATTEL et de beaucoup de patience, nous avons élaboré quelques pages destinées à présenter les activités de notre société.

Bien sûr, CPC est une des arborescences de ce serveur sans prétention, que vous parcourerez avec plaisir. Nous vous donnerons ainsi les dernières informations : sommaire du prochain numéro dès qu'il sera connu, sommaire du numéro en cours, éventuellement les "calamités" qui auront pu contrarier nos programmes afin que vous ne cherchiez pas trop longtemps sur une fausse piste.
Une "boîte postale" sera accessible : vous pourrez y déposer un message (maximum 10 lignes de 40 caractères) pour nous faire part de vos remarques concernant CPC ou suggérer un sujet que vous aimeriez voir traité dans un prochain numéro. Utilisation de la boîte postale : Taper "CPC" et appuyer sur "ENVOI". Pas de mot de passe, donc appuyer à nouveau sur "ENVOI". Le message peut alors être laissé...

Ce serveur est mono-voie, cela signifie qu'un seul utilisateur peut y accéder à un instant donné. Le temps d'accès est limité, pour que chacun puisse en profiter ; une déconnexion forcée intervient après ce crédit de temps (environ 6 minutes). Le serveur est ouvert exclusivement de 19 h à 8 h, c'est-à-dire toute la nuit. Ne tentez pas d'appeler en dehors de ces heures, vous perdriez votre temps. Un dernier mot : pour obtenir le numéro de téléphone du serveur, tapez sur votre ordinateur favori la formule magique :

10 PRINT CHR$(57);CHR$(57);CHR$(A5);CHR$(53);CHR$(55);CHR$(45);CHR$(57);CHR$(48);CHR$(45);C HR$(51);CHR$(55);

A bientôt !

CPC n°9 (1986-03), http://CPCrulez.fr

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1986
★ ÉDITEUR/DEVELOPPEUR: JAGOT & LEON

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop
Page créée en 699 millisecondes et consultée 1004 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.