HARDWAREPERIPHERIQUES ★ MEMOIRE - EXTENSION MEMOIRE - DK'TRONICS 256K SILICONDISC ★

Les extensions DK'Tronics|Les Cahiers de l'AmstradDK'TRONICS 256K SILICON DISC|Amstrad Computer User)DK'TRONICS 256K SILICON DISC|Amstrad Action)

La société DK'tronics commercialise nombre d'extensions pour les ordinateurs AMSTRAD CPC Afin de pouvoir les essayer, nous avons eu en prêt les deux extensions suivantes : L'extension mémoire 256 Ko et la Silicon Disc 256 K.

Le galop d'essai ci-après s'est résumé à vérifier les possibilités de ces deux extensions et,'devrait vous permettre d'avoir un aperçu de leurs possibilités.

L'extension mémoire 256 Ko

Elle vous permet d'accroître de 256 Kilo-octets la mémoire de votre CPC. Ces octets disponibles peuvent être utilisés pour stocker des variables ou des pages-écran. Mais un autre intérêt de ces extension est que, utilisées sur un CPC 464 ou 664, elles lui permettent d'émuler le CPC 6128 et vous donnent accès à CP/M +. La procédure à suivre pour patcher votre CP/M est indiquée dans la documentation. Cette émulsion ne pose aucun problème, et j'ai pu utiliser sur mon CPC 464 des logiciels comme DBase II et Wordstar. Ce texte a été tapé avec le pocket Wordstar de Micro-pro.

Cette extension est fournie avec un programme BASIC qui teste l'état de RAM additionnelles, génère l'instruction d'émulation du 6128 et les instructions BASIC d'utilisation des 256 Ko. La documentation fournie avec ce matériel est complète et précise bien ses diverses possibilités. Des explications vous sont fournies concernant le calcul des adresses pour le stockage des tableaux ou de variables dans la RAM d'extension. Il en est de même pour tout ce qui concerne les instructions de stockage d'écrans ou de fenêtres d'écran, ainsi que pour les possibilités de réaliser des animations à partir d'images stockées dans l'extension. Je regretterai simplement qu'elle ne « s'étende » pas plus sur l'utilisation de l'extension à partir de l'assembleur Z80.

Le Silicon Disc

Il s'agit simplement d'un disque virtuel, c'est à dire d'une possibilité d'utiliser une RAM externe au même titre qu'une disquette. Le produit offert ici comprend le Silicon Disc proprement dit et l'Operating System destiné à gérer la présence de cette extension. Le Silicon Disc ne fonctionne que si l'extension disquettes est connectée ; dans le cas d'un CPC 464. Le support virtuel ainsi disponible est référencé comme disque B si vous n'avez qu'une unité de disquettes, comme disque C sinon.

Deux instructions BASIC vous permettent de copier une disquette sur le Silicon Disc, il s'agit des instructions : |LOADDISC et |SAVEDISC.

En BASIC, toutes les instructions de lecture ou écriture de fichiers seront utilisables pour peu que vous précisiez le numéro de l'unité affecté au Silicon Disc.

Sous CP/M, l'utilisation du Silicon Disc nécessitera de modifier légèrement la mémoire affectée à CP/M. La documentation est, là encore, bien réalisée et contient toutes les explications nécessaires à la mise en oeuvre de l'extension.

Avantages de ces extensions

Pour l'extension mémoire 256 Ko, je m pense pas que les avantages apporté) soient à discuter. Elle accroît en parti culier la place mémoire disponible pour le stockage des variables et fournit à cet effet, toutes les instructions nécessaires. Mais en plus, elle permet aux possesseurs de CPC 464 ou 664 d'avoir accès à CP/M+ et aux logiciels qui fonctionnent sous ce système. Je serais plus réservé en ce qui concerna le Silicon Disc. Certes il accroît considérablement la vitesse d'accès aux enregistrements d'un fichier (ce qui, pour certaines applications, n'est pas négligeable), et est utilisable à partir du BASIC. Mais il offre l'inconvénient suivant qui est que, en cas de coupure de courant, tout le contenu du Silicon Disc est perdu. La décision de son utilisation, ne peut donc être faite qu'après un choix entre la rapidité d'accès et les risques de perte d'informations.

R.P. Spiegel , Cahiers de l'Amstrad °3 , Avril/Mai 1986 - http://cpcrulez.fr

NOTA : les connecteurs de ces extensions sont détrompés, ce qui évite toul risque d'erreur lors de leur branchement. Ces extensions s'enfichent direo tement sur le connecteur de votre CPC, et les autres extensions dont vous pouvez disposer se branchent directement sur ces extensions. Cela permet de faire en sorte que leur présence n'occasionne aucune gêne pour la visibilité de Pécraw

» HARDWARE AMSTRAD CPC :  Notice - extension de mémoire 64k

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1986
★ PUBLISHER: DK TRONICS

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» DK  Tronics-Convert  your  Amstrad  464  into  an  Amstrad  6128    ADVERT    GREEKDATE: 2014-06-09
DL: 172 fois
TYPE: image
SIZE: 577Ko
 
» DK  Tronics-Mas  Possibilidades  Para  Tu  Amstrad    ADVERT    SPANISHDATE: 2014-08-04
DL: 133 fois
TYPE: image
SIZE: 251Ko

» DK  Tronics-TV  Tuner    ADVERT    SPANISHDATE: 2014-08-04
DL: 136 fois
TYPE: image
SIZE: 150Ko

» Dk  Tronics    (Cyclos  Thessaloniki)    ADVERT    GREEKDATE: 2014-06-09
DL: 127 fois
TYPE: image
SIZE: 307Ko

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Hardware » Memoire - Microgenic - Advanced Eprom Expansion Board (Amstrad Computer User)
» Hardware » Extension mémoire Vortex SP
» Info » DK'Tronics
» Hardware » Bee card
» Hardware » Memoire - All Aboard For Memory Lane (Computing With the Amstrad)
» Hardware » Memoire - Extension Memoire - DK'Tronics 256k Silicondisc

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 037 millisecondes et consultée 1333 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.