HARDWAREPERIPHERIQUES ★ La RAMCARD de RAM7 ★

RAMcardHardware Peripheriques

Bon, voilà que le téléphone sonne. Aie, c'est SNN... Quoi ? Un article presto subito ? Vous êtes tous témoin: Si ma carte CPCISA n'avance pas (j'étais justement en train de m'y mettre) c'est de la faute de SNN, na ! (NDSNN : Vrai ! Mais, chers lecteurs, vous verrez que ça en vaut la peine...)

Avez vous entendu parler de la RAMCARD ? Oui, bien sur mais j'en vois déjà qui se cachent pour ne pas avoir à expliquer ce que c'est vraiment.

Bon c'est sur c'est pas le premier article sur le sujet mais il faut mieux expliquer 2 fois qu'une... Commençons par un bref descriptif de la chose. C'est quoi au juste ? Vous n'avez jamais rêvé d'avoir toute la mémoire du CPC pour écrire un texte sur un super éditeur ou assembler avec un programme qui ne tienne pas toute la mémoire ? Ou bien encore de ne plus charger x programmes à partir des disquettes pour copier, décompacter, transférer des fichiers ? Et un CPC avec 256 Ko de RAM ça vous dit pas ? Avec la RAMCARD vous pouvez avoir tout ça dans une petite boite noire (!) qui se branche derrière le CPC sur le bus d'extension (pas celui de l'imprimante !).

Le CPC contient des programmes stockés dans des composants appelés ROM. Ils ne peuvent qu'être lus mais pas effacés. C'est pour cela que vous avez le BASIC à disposition lors du démarrage du CPC : Toutes les instructions du basic (et bien d'autres choses) sont dans la ROM BASIC qui ne s'efface pas quand vous éteignez le CPC. (Attention ça se corse...) Le CPC sait gérer 256 ROMs de 16 Ko mais n'utilise que celles implantées sur la carte électronique du CPC (ROM BASIC, ROM SYSTEME et ROM DISQUE). L'intérêt de la RAMCARD est de pouvoir ajouter des ROMs (8 en tout) pour disposer de programmes déjà prêts à être lancés à tout moment ou de tout autres données qui vous semblent bon de stocker dans les 8*16Ko à votre disposition. Mais alors si on stocke des données dans les 8 ROMs de la RAMCARD, on ne pourra plus les effacer ? Et si on change d'avis ? Et pourquoi on appelle ça une 'RAM'CARD ? En fait la RAMCARD fait une émulation de 8 ROMs. Dans la RAMCARD, il n'y a pas de ROM !

Que de la RAM (protégée en écriture si on veut)... Et ça revient au même, sauf que en temps normal une RAM se vide de son contenu quand on coupe l'alimentation... Pas grave, tout est prévu. Dans la RAMCARD, il y a une pile (au lithium, c'est à dire qui dure longtemps) et quand vous éteignez le CPC, la pile prends le relais pour conserver les données.

On    aurait   pu    construire    la RAMCARD avec des ROMs (ce qui est connu comme étant une ROMCARD) mais le fait d'avoir des RAM sauvegardées présente un intérêt considérable. Supposons que vous en ayez assez du BASIC du CPC, vous voulez du PASCAL à la place. Le seul moyen d'y arriver est de se programmer une ROM PASCAL, de dessouder (aie!) la ROM BASIC du CPC, de ressouder (c'est chaud) votre ROM PASCAL et d'allumer (et paf c'est grillé). Avec la RAMCARD, il suffit de basculer un interrupteur pour transformer la ROM de la RAMCARD en vraie RAM (c'est à dire de la déprotéger en écriture). Vous chargez à partir de votre disquette votre nouveau programme en RAM et après avoir rebasculé l'interrupteur, vous avez une ROM toute neuve ! Temps des opérations: 1mm environ... Rien ne vous empêche de laisser la configuration en mode RAM. Vous avez ainsi moyennant quelques lignes de codes, 128 Ko de RAM supplémentaires.

Concrètement, chacune des 8 ROMs est sélectionnable individuellement et il n'y a pas besoin de tout débrancher pour avoir son CPC comme au premier jour. Il suffit de tout dévalider. Le numéro de ROM est également configurable, permettant une détection automatique ou non par le CPC ou un lancement dès la mise sous tension par exemple. De quoi personnaliser son CPC... Il y a basiquement 2 types de ROM, les faciles et les autres : Certains programmeurs copient simplement des programmes en ROMs. Ils y ajoutent un peu de code pour que lors de l'appel le programme se charge en RAM (du CPC) à l'endroit ou il se serait chargé si il avait été chargé depuis une disquette. Le programme fonctionne ensuite en RAM comme si la ROM n'existait plus. C'est un peu brutos, ça marche et ça a l'avantage d'être rapide à programmer. Mais l'avantage de la ROM est très réduit. Une fois lancé, les données en ROM ne servent plus à rien.

Le deuxième type de ROM est crée pour optimiser la RAMCARD. Le programme à placer en ROM est entièrement passé au peigne fin pour pouvoir tourner en ROM. Il n'est jamais chargé en RAM. C'est moins trivial à faire mais ô combien plus intelligent...
Pour terminer, je vais vous donner une petite liste des ROMs disponibles (sous forme de fichiers de 16Ko) à ce jour :

  • DES1 et 2 : bureau (avec souris)
  • PROTEXT : traitement de texte
  • RODOS : gestion de disque élaborée
  • PARADOS : gestion de disque tout format (jusqu'à près de 900 Ko / disque )
  • HACKER: un hackeur
  • MAXAM : traitement de texte, assembleur
  • OXFORD 1 et 2 : PAO
  • CRUNCHER : compacteur / décompacteur
  • FORMCOPY : copieur / formateur
  • ODDJOB : utilitaire disque
  • DOSCOPY : copie fichiers  MS-DOS  CPC plus toutes les autres (il y en a au moins 60 sur ma liste) du simple copieur au logiciel de communication  (avec  un modem) en passant par la synthèse vocale. Sans oublier toutes les ROM personnelles fabriquées par nous tous. En résumé, une carte aux possibilités multiples mais surtout TRES pratique en évitant les fastidieuses manipulations de disquettes pour un oui ou pour un non.

La RAMCARD est fabriquée par RAM7 (qui détient le 'brevet') et qui fournit la carte avec logiciels d'installation et de test ainsi qu'une documentation très complète.

Siou , AMSLIVE n°2

★ LICENCE: ???
★ ANNÉE: 20xx
★ AUTEUR: RAM7

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Other platform tool:
» ramcardDATE: 2005-10-25
DL: 401 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 970Ko

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 061 millisecondes et consultée 1185 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.