HARDWAREPERIPHERIQUES ★ AUDIO - SYNTHETISEUR VOCAL SSA-1 ★

Synthetiseur vocal Amstrad SSA-1 : DONNEZ LA VOIX A VOTRE MICRO|Microstrad)Synthetiseur vocal Amstrad SSA-1|Amstrad Magazine)

Vous vous souvenez sans doute de « 2001, l'Odyssée de l'espace », ce film dans lequel le super-ordinateur Hal 9000 discute avec ses compagnons humains. Aujourd'hui, avec un Amstrad, la fiction devient réalité.

Les recherches des constructeurs de composants intégrés ont abouti à des produits « prêts à parler », très simples à interfacer au micro de votre choix. Le plus répandu est le SPO 296. En version AL2, il offre un système autonome monocircuit, qui associe un synthétiseur, une mémoire morte de 16 K-bits contenant le codage de 64 phonèmes très « british », et un contrôleur, Tout ce que vous avez à faire est de l'interfacer à votre microprocesseur, puis d'amplifier le signal pour le conduire à un haut-parleur.

Le synthétiseur vocal SSA-1, qu'Amstrad France commercialise depuis peu pour 390 FF ttc, utilise cette possibilité. Il est fourni avec un manuel d'instructions qui vous sera souvent utile bien que rédigé en anglais. L'aspect du boîtier est très similaire à celui du boîtier d'interface de la disquette, mais l'utilisateur pourra se servir des deux en même temps, car l'arrière du SSA-1 est muni d'un prolongateur d'interface qui permet d'emboîter plusieurs modules successivement.

Les deux haut-parleurs qui accompagnent le boîtier sont du genre auto-radio et, sur le côté droit du SSA-1, un bouton permet le réglage du volume. Une seule adresse d'entrée/sortie est utilisée, comme pour la version de DK'tronics (commercialisée par General), mais, en fait, ces deux modèles n'utilisent pas la même : on a &FBEE pour le SSA-1 et &FBFE pour DK'tronics; les auteurs de logiciels devront en tenir compte...

La documentation est complète : vingt pages qui vous introduisent très correctement à l'aspect logiciel du SSA-1, si la langue de Shakespeare ne vous rebute pas...

Le logiciel occupe cinq blocs sur la cassette, répartis en deux programmes successifs. Il intègre un algorithme de transformation (pour ne pas dire traduction) des textes anglais en phonèmes qui donne des résultats acceptables, mais il vaut souvent mieux écrire soi-même, en allaphones (phonèmes numérisés) et corriger comme on l'entend (heureusement, en anglais on n'a pas des difficultés du genre : « les poules du couvent couvent » !).

Vous pourrez le faire grâce à ùAPHONE (abréviation ambiguë pour un synthétiseur vocal, isn't it ?) suivi des numéros de phonèmes à dire (entre 0 et 63) séparés par des virgules ; par exemple, pour dire « Hello » vous taperez ùAPHONE, 27, 7, 62, 530. Le tableau des phonèmes, donné dans le manuel, vous sera précieux pour ce travail. Vous disposerez ainsi de cinq modes, qui vous permettront de rendre le SSA-1 muet, ou bien de lui faire dire (assez médiocrement cependant) tout ce qui est affiché, ou encore de le lui faire énoncer sans l'afficher. La commande est ùECHO,. Avec ùECHO , il est amusant de lister à haute voix le programme en mémoire. Vous pouvez aussi ne faire prononcer que des phrases prédéterminées en anglais avec ùSAY  ; par exemple, a$ = "Hello it is 6 : 35" :ùSAY, @a$.

Et, lorsque vous en aurez assez de l'entendre baragouiner un anglais nasillard ou un français à l'accent « shakespearien des faubourgs », réduisez-le au silence en tapant ùQUIET.

Par exemple :

100 ON BREAK GOSUB 100
200 ùQUIET : return

D'autres commandes permettent le contrôle du buffer de phonèmes en cours. Tout est permis puisque vous pouvez envoyer les phonèmes directement sans l'intermédiaire du buffer, à condition de gérer vous-même le « handshaking » (entrée en communication).

Dans le manuel, vous trouverez quelques exemples de programmes tels qu'une horloge parlante en Basic qui annonce l'heure (en anglais bien sûr) toutes les cinq secondes, ainsi que des utilitaires pour une meilleure gestion de votre installation.

En conclusion, si la qualité d'audition reste médiocre, les phrases sont tout de même   avec   un   peu   d'habitude  très compréhensibles. Le rapport qualité/prix est signé Amstrad ; ce joujou donnera une nouvelle dimension à vos applications et aux jeux que vous pourrez concevoir, « avec la voix en plus » : imaginez un FiGHTER PILOT vous annonçant les paramètres de vols comme le font maintenant beaucoup d'avions de chasse.

Faire parler votre CPC pour 390 FF ttc, n'y a-t-il pas de quoi rester sans voix ?

HEYWOODFLOYD-DIMITRI MAILEWJTCH , MICROSTRAD n°1

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 198x
★ ÉDITEUR/DEVELOPPEUR: Amstrad Consumer Electronics

Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (2). 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Medias/Supports:
» SSA-1  Speech  Synthesiser    (Release  TAPE)    ENGLISHDATE: 2015-11-11
DL: 30 fois
TYPE: image
SIZE: 86Ko
NOTE: Scan by Loic DANEELS ; w596*h739

» SSA-1  Synthetisiseur  de  Parole    (Release  TAPE)    FRENCHDATE: 2016-09-22
DL: 35 fois
TYPE: image
SIZE: 48Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w796*h490

» SSA-Speech  Synthe    (Release  TAPE)    ENGLISHDATE: 2015-11-07
DL: 23 fois
TYPE: image
SIZE: 158Ko
NOTE: Scan by hERMOL ; w1201*h761

Dump cassette:
» Amstrad  Speech  Synthesiser  SSA-1DATE: 2014-05-05
DL: 190 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 7Ko
NOTE: Headerless Custom; /CDTBlocks=5

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Hardware » Audio - Synthetiseur Vocal SSA-1
» Hardware » Audio - DK'Tronics Speech Synthesiser (CPC Revue)
» Hardware » Synthetiseur Vocal TMPI
» Hardware » Synthetiseurs vocale pour Amstrad CPC
» Hardware » Audio - Synthetiseur Vocal - Mht - Sintetizdor de Voz

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 032 millisecondes et consultée 912 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.