GAMESSALONS ★ AMSTRAD COMPUTER SHOW 86 ★

Amstrad Computers Show 1986|CPC Revue)Games Salons

2EME EDITION

Toujours organisé par Derek MEAKIN dans le même Novotel de Hammersmith à l'ouest de Londres, cette deuxième édition du Show Amstrad regroupait une centaine de stands parmi lesquels on trouvait de nombreuses boutiques de micro-informatique générale, des éditeurs de revues, de livres et de logiciels, ainsi que des constructeurs ou importateurs de matériels. Au fil de notre visite, nous avons retrouvé plusieurs animateurs de stands qui étaient déjà présents lors de l'exposition d'octobre et qui nous ont présenté en avant-première leurs dernières productions et parfois même des produits en cours de développement. Découvrez-les en notre compagnie.

ADVANCED MEMORY SYSTEMS

Chez les créateurs de la souris pour AMSTRAD, une nouvelle version du logiciel Art en mode 1, avec quatre couleurs. En préparation : l'équivalent du Page Maker de Macintosh qui permet de composer une page de magazine sur l'écran avec de multiples polices de caractères et la possibilité d'insérer des illustrations. Déception, la souris n'est plus la même. La nouvelle portée nous paraît moins bien finie que celle que nous avions testée.

NORTHERN COMPUTERS

Présentait son réseau local avec la nouvelle version 20 Mo de son disque dur.

SCREENS DISTRIBUTION

Cette    société    distribue    en Grande-Bretagne les produits de la firme allemande VORTEX. Etaient présentés sur le stand : un disque dur 3,5" de 20 M-o, un boîtier contenant un double drive 3,5" offrant 1,4 M-o en ligne, une carte d'extension 512 k-o pour le 464. Grâce à M. ELDADA de la société Microfair qui importe la gamme VORTEX en France, nous aurons la possibilité de vous présenter un banc d'essai de cette carte dans notre prochain numéro. Egalement en prévision chez Vortex : une carte MS-DOS qui transformera votre brave CPC en compatible IBM PC.

GRAFSALES

Présentait la seule tablette à digitaliser existant pour AMSTRAD. Voir le banc d'essai dans ce numéro.

PRIDE UTILITIES

Les rois de la copie de sauvegarde viennent de produire SPI-RIT qui copie les fichiers sans entête. Mais que l'on se rassure sur leurs intentions ! Il n'est pas question de favoriser le piratage, mais seulement de dépanner l'utilisateur. Prenons l'exemple de l'utilisateur de 464 qui fait l'acquisition d'une unité de disquettes et qui souhaite transférer ses programmes originaux de cassette vers disquette. Avec Trans-mat, l'opération sera possible dans la plupart des cas. En cas d'impossibilité, vous envoyez votre cassette à Pride, qui effectue le transfert, détruit votre cassette et vous renvoie une disquette protégée contenant votre programme.

Les connaissances de Pride en matière de cassettes et disquettes sont telles que cette société propose maintenant aux éditeurs le programme Hammerlock qui assure une protection très efficace contre la copie pirate. De nombreux soft anglais sont déjà protégés par cette méthode.

BEEBUG SOFT

Ici, on est chez le concurrent direct du précédent. On vous propose Locksmith et Disc Démon qui sont des utilitaires disques d'usage général. Nous avons également trouvé chez cet éditeur un programme de dessin appelé Rembrandt et Toolkit qui est un utilitaire apportant une trentaine de fonctions complémentaires au Basic de votre AMSTRAD.

SIREN SOFTWARE

Voici le troisième larron du club des utilitaires spéciaux, qui présente Discovery conçu pour transférer les programmes en cassette sur disquette, Tape Uti-lity, Diskon, qui sont deux programmes de copie de cassettes, X-Basic, qui donne 58 commandes supplémentaires à votre machine, et Pro-Sprite qui peut générer et manipuler jusqu'à 256 lutins. Il est amusant de constater que, dans chacun de ces trois stands, on peut vous citer des noms de programmes incopiables par les produits concurrents. La lutte est féroce...

CAMBRIAN SOFTWARE WORKS

Est l'un des nombreux éditeurs proposant une gamme de programmes professionnels pour le PCW 8256. Malheureusement pour les utilisateurs frnaçais de cette machine, la plupart de ces programmes ne pourront pas être adaptés à notre marché en raison de leur spécialisation au commerce britannique.

DIGITAL RESEARCH

Etait également présent sur un stand qui contrastait par son austérité. On y trouvait toute leur gamme de programmes professionnels   parmi   lesquels   nous avons plus particulièrement remarqué Pascal/MT et le compilateur CBasic.
Du côté des jeux, nous avons relevé relativement peu de nouveautés vraiment intéressantes. A signaler néanmoins la commercialisation, la veille du jour d'ouverture du salon, de Zania, jeu d'aventure 100 % graphique occupant deux faces de disquette, édité par Myrdinn Software.

MIRRORSOFT

A fait un tabac avec son simulateur de vol Spitfire 40 dont nous aurons l'occasion de vous parler plus en détail dans notre prochain numéro. A signaler la sortie en avril de Fleet Street, l'équivalent du Newsroom d'Apple.

MAC MILLAN SOFTWARE

Présentait trois programmes de loisir présentés sous le label "The professionnal touch", la classe ! Conditionnés dans de superbes boîtiers, les programmes, Magic, Worldcup Soccer et Screenplay sont accompagnés d'un livret explicatif bien illustré.

Magic vous apprend la prestidigitation et vous pouvez même préparer un show qui se déroulera sur l'écran et qui ne manquera pas d'étonner vos amis. Trois étoiles pour cette série de logiciels dont l'éditeur cherche un distributeur en France. Avis aux amateurs !

Après cette brève présentation des nouveautés les plus significatives qui serait incomplète si nous ne citions pas la naissance d'un nouveau confrère, AMTIX, plus spécialisé dans les bancs d'essai des logiciels de jeux, nous allons vous livrer, en guise de conclusion, quelques réflexions montrant l'état d'esprit actuel des Britanniques en ce qui concerne AMSTRAD.

Tout d'abord, il est indéniable qu'une certaine morosité régnait dans la plupart des stands quant à l'avenir que nous réserve AMSTRAD, plus particulièrement en ce qui concerne les disques. La pénurie se fait également sentir de l'autre côté du Channel. Un commerçant bien avisé a vendu en une journée son dernier stock de 3000 unités. Plus grave encore, tout le monde est intrigué par les délais de livraison des 61 28 et craint que ce retard soit l'occasion pour AMSTRAD de livrer les prochaines séries avec des lecteurs 3 pouces et demi. Mais pour l'instant, ce ne sont que des rumeurs, tout comme la sortie au printemps d'une nouvelle machine compatible MS-DOS.

Le prix du PCW 8256 baisse jusqu'à 350 livres. Baisse de prix également pour les logiciels de jeux sur cassettes que l'on trouve maintenant entre 3 et 10 livres. Signalons, pour terminer, le grand intérêt des Britanniques pour la communication. Quelques exposants proposaient des "Communication Packages" prêts à l'emploi, contenant un modem, un logiciel, un manuel et un abonnement d'un an à un serveur télématique pour un prix voisin de 100 livres. Malheureusement, la norme PRESTEL britannique n'est pas compatible avec notre Vidéo-text. Dommage ! Fort du succès de cette deuxième édition du salon, Derek MEAKIN, pour qui 1986 sera l'année AMSTRAD, vous donne rendez-vous probablement en mai pour le troisième Amstrad Computer Show.

Marcel LE JEUNE , CPC n°8

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 065 millisecondes et consultée 970 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.