GAMESSALONS ★ AMSTRAD COMPUTER SHOW 85 ★

Amstrad Computers Show 1985|CPC Revue)Amstrad Computers Show 1985|Computing with the Amstrad)
 ★ Ce texte vous est présenté dans sa version originale ★ 
 ★ This text is presented to you in its original version ★ 
 ★ Este texto se le presenta en su versión original ★ 
 ★ Dieser Text wird in seiner ursprünglichen Fassung Ihnen präsentiert ★ 

S'est dans les salons de l'hôtel Novotel de Londres, situé à Hammersmith, soit à une dizaine de kilomètres à l'ouest du centre-ville, que s'est tenu durant le week-end du 5 au 6 octobre, le premier Amstrad Computer Show. Organisé par Database Publications, éditeur de notre confrère Computing with the AMSTRAD, ce salon regroupait toutes les compagnies britanniques qui, de près ou de loin, commercialisent des produits destinés aux utilisateurs d'ordinateurs AMSTRAD. La rédaction de CPC avait effectué le voyage pour vous relater l'événement, et c'est, guidés par l'organisateur M. Derek MEAKIN lui-même, que nous avons eu le privilège de visiter les quelque 80 stands de l'exposition.

A tout seigneur tout honneur ! Nous avons demandé à voir en tout premier lieu le stand du constructeur. Malheureusement, si ses ordinateurs étaient omniprésents, celui-ci brillait par son absence et tout au plus, un représentant du staff d'Alan SUGAR semblait s'ennuyer sur le stand du magazine de la marque : Amstrad Computer User. Bref, l'événement semblait peu propice à l'annonce de nouveautés chez AMSTRAD ! Nous avons quand même posé la question de savoir si l'on pouvait espérer dans un proche avenir la sortie d'un nouveau modèle (16 bits, portable ? – il est permis de rêver !). Il nous a été répondu par un laconique : "Pas de nouvelle machine cette semaine...  "  Comme quoi,  on peut avoir l'air de s'ennuyer et conserver un flegme et un humour typiquement britannique. La grande nouveauté, c'est chez NORTHERN COMPUTERS qu'il fallait aller la découvrir : un réseau local avec disque dur de 10 méga-octets pour AMSTRAD que nous décrirons dans le prochain numéro.

L'autre nouveauté dont tout le monde parlait, était la souris AMX (rien à voir avec les chars d'assaut) de ADVANCED MEMORY SYSTEMS. De nombreux visiteurs profitaient du prix expo de 69,99 livres pour repartir avec la bête sous le bras. Il était d'ailleurs quasiment impossible d'approcher le stand, et nous avons dû attendre le dimanche matin, avant l'ouverture de l'exposition au public, pour assister a une démonstration en toute tranquilité et faire quelques photos. La souris, dotée de 3 poussoirs, se connecte à la prise joystick et est livrée avec un logiciel de dessin à icônes et menus déroutants ainsi qu'un manuel permettant de l'utiliser dans ses propres programmes. Chez THE ELECTRIC STUDIO, la vedette était ESP, un light-pen extrêmement précis et sensible, vendu 19,95 livres avec un logiciel de dessin très performant. Tout y est : zoom, effets de miroirs, dessin en 3D, etc. Egalement chez le même éditeur, AMSPRITE qui, comme son nom l'indique, permet de générer et de gérer jusqu'à 40 lutins sur l'écran.

Pour en finir avec les logiciels graphiques, il ne fallait pas manquer chez EG COMPUTER GRAPHICS le fabuleux logiciel de dessin industriel Draughtsman, idéal pour le dessin mécanique et électronique.

Nous aurons l'occasion de vous présenter tous ces produits plus en détail dans un prochain banc d'essai.

 

Ou côté des utilitaires, la vedette était PRIDE UTILITIES qui ajoute à sa gamme désormais célèbre par Syclone, Tomcat, un nouveau programme sur disquette : ODDJOB. On y trouve pêle-mêle un copieur, un utilitaire permettant de cacher des noms de fichiers dans un catalogue, un autre permettant de réparer un secteur endommagé et bien d'autres programmes astucieux qui deviendront rapidement un must pour tout utilisateur d'AMSTRAD avec lecteur de disque. Comme nous l'avons vu, le hard n'était pas délaissé, et DK'TRONICS présentait une gamme de modules enfichables. Un bloc de 64 k ram, accompagné d'un logiciel ajoutant 12 commandes au Basic, est destiné aux utilisateurs de 464 et 664. Ils peuvent ainsi obtenir la même capacité de mémoire que le 6128. Le Silicon Disc est un disque virtuel de 256 k qui se connecte indifféremment à n'importe quel modèle AMSTRAD, pourvu qu'il soit doté d'une unité de disques. Il procure un gain de temps énorme en évitant les fréquents accès au disque en cours de travail et peut s'utiliser à partir du Basic ou sous CP/M. Neil RAWLINSON, directeur de DK'TRONICS, nous a déclaré avoir entamé des négociations avec Denis TAIEB, eximportateur de la gamme ORIC, pour la distribution en France de ces modules.

Les logiciels professionnels deviennent de plus en plus nombreux sur AMSTRAD, prouvant l'intérêt suscité par ces machines auprès des petites entreprises. Database Software propose pour 9,95 livres son logiciel Mini Office qui combine un traitement de texte, un gestionnaire de fichiers, un tableur et un utilitaire graphique. Evidemment, ce n'est pas Framework, mais cherchez mieux pour ce prix I D'ailleurs, plus de 25 000 exemplaires du programme ont déjà été vendus.

De son côté, GEMINI SERIOUS SOFTWARE présentait Database accompagné de Report Generator qui formatte les données de vos fichiers à votre convenance sur l'imprimante. Egalement chez le même éditeur, Home Accounts qui est un programme de gestion de budget familial sur cassette ou sur disque. Tous ces programme doivent être prochainement traduits en français. Bien évidemment, tous les jeux d'action étaient présents et de nombreux stands ressemblaient aux salles d'arcade de Las Vegas. Que de monde, que de bruit, et pourtant rien de transcendant. ALLIGATA avait même encastré ses AMSTRAD dans des meubles du plus bel effet, calqués sur les machines à sous des cafés et, comme il n'y avait pas de monnayeurs, vous imaginez la bousculade...

AMSOFT présentait 3D Grand Prix, course de voitures en 3D, analogue au célèbre Pôle Position d'Atari et chez MYRDDIN SOFTWARE, on pouvait voir à côté de leur simulateur de vol, le prototype de Zania, jeu d'aventure entièrement et uniquement graphique de 250 kilo octets ; superbe ! Le problème de la langue est ainsi résolu, et Myrddin espère commercialiser rapidement ce programme dans toute l'Europe.

Tous les éditeurs britanniques sont d'ailleurs conscients de l'extension des ventes d'ordinateurs AMSTRAD sur le continent et se déclarent prêts à traduire leurs logiciels et notices et recherchent activement des distributeurs à l'étranger.

Le show ouvrait ses portes au public à partir de 9 heures le dimanche matin et déjà à 8 h 30, les visiteurs se pressaient sur le parvis de l'hôtel, laissant présager une affluence encore plus importante que la veille. Mais il nous fallait déjà rentrer en France... Il nous reste à saluer l'heureuse initiative de l'organisateur de cette exposition et à lui souhaiter un aussi franc succès pour sa deuxième édition. Rendez-vous en 1986, Monsieur Derek MEAKIN !

Marcel LE JEUNE , CPC n°5

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» Amstrad  Computer  Show    (13-15  Junes  1986)DATE: 2012-01-31
DL: 60 fois
TYPE: image
SIZE: 127Ko

» Amstrad  Computer  Show    (3-5  October  1986)DATE: 2012-01-31
DL: 56 fois
TYPE: image
SIZE: 133Ko

» Amstrad  Computer  Show    (5-6  October  1985)    ENGLISHDATE: 2015-07-29
DL: 56 fois
TYPE: image
SIZE: 321Ko
NOTE: w970*h1388

» Amstrad  Computer  Show    (5-6  October  1985)      ENGLISHDATE: 2012-01-31
DL: 57 fois
TYPE: image
SIZE: 128Ko

» Show  for  Amstrad  Computer  Users    (5-6  October  1985)DATE: 2015-07-29
DL: 55 fois
TYPE: image
SIZE: 168Ko
NOTE: w900*h670

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Games » Amstrad Expo 90
» Games » Amstrad Expo 90 (Micro News)
» Games » Amstrad Computers Show - 4eme Edition 1986 (CPC Revue)
» Games » Amstrad Computers Show 1985 (Computing with the Amstrad)
» Games » Soiree Mondaine Avec Amstrad - 1985 (CPC Revue)
» Games » Amstrad Expo 86 - la Villette (Hebdogiciel)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 027 millisecondes et consultée 1064 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.