GAMESSALONS ★ AMSTRAD COMPUTER SHOW 86 ★

Amstrad Computers Show - 4eme Edition 1986|CPC Revue)Games Salons

4EME EDITION

Pour sa quatrième édition, le Salon AMSTRAD organisé par Database Publications, qui publie les revues Computing with Amstrad et Amstrad User, retrouvait les salles d'exposition du Novotel de Londres après une escapade au mois de mars à Manchester. Les exposants, toujours plus nombreux, se répartissaient sur deux étages pour la première fois. Nous étions sur place dès l'ouverture et, fidèles à nos habitudes, nous entamions un premier tour rapide des stands afin de répertorier les nouveautés, suivi d'une visite plus détaillée. A tout seigneur tout honneur, et c'est donc par le stand AMSTRAD que débutait notre expédition. A première vue, pas de nouvelle machine ! C'était râpé pour la présentation du compatible IBM PC... Et pourtant, on en parle de plus en plus dans tous les stands, à tel point que des programmes tournant sur PW 8256 et 8512 sont déjà disponibles en disquettes 5 pouces 1/4 et présentés sur des compatibles IBM made in Taiwan. On ne sait jamais, ça pourrait toujours servir si la machine sort en septembre comme on le murmure un peu partout. Du côté d'AMSTRAD, c'est le mutisme absolu. Quand vous leur demandez quand sortira le prochain modèle d'ordinateur, c'est tout juste si l'on ne vous demande pas ce qu'est un ordinateur. Wait and see... Et bien, on waitera ! Au détour d'un stand, voilà la joyeuse équipe de Logicys qui, elle aussi, a fait le déplacement pour essayer de trouver un PC clone afin de commencer le développement de nouveaux programmes. On se croirait à la chasse au dahut ! Et pourtant, il semble bien que la machine existe. François QUENTIN, d'AMSTRAD France en aurait une ; il y en aurait deux ou trois exemplaires en Allemagne ; un de nos lecteurs nous a certifié qu'un autre exemplaire serait en évaluation aux USA chez Kodak à Rochester.

LES TENDANCES DU SALON

Comme d'habitude, on trouve de tout à cette exposition ouverte au grand public. Des développeurs de logiciels professionnels et de périphériques qui semblent plus ou moins mal supporter la présence des boutiquiers qui sont là pour vendre des programmes et des accessoires en tous genres. Cette fois-ci, l'exposition durait trois jours, débutant le vendredi. Cette journée, relativement calme, fut propice aux transactions avant la ruée des kids dévaliseurs de stands le samedi et le dimanche.
Beaucoup de nouveautés à vocation professionnelle pour les PCW : des programmes de gestion, de comptabilité et de facturation viennent s'ajouter aux tableurs, aux traitements de texte et aux gestionnaires de fichiers déjà connus. Malheureusement, ces programmes sont trop spécifiques aux règles commerciales britanniques pour intéresser les autres pays.

Petite déception par contre pour les CPC 464 à 6128. Nous attendions quelques nouveautés annoncées dans la presse britannique et elles n'étaient pas au rendez-vous.

ADVANCED MEMORY SYSTEMES LTD

Les créateurs de la souris AMX proposaient AMX Utilities sur une disquette qui regroupe des utilitaires complémentaires au programme original. On y trouve entre autres les fonctions couper-coller, couleurs, rotation d'image, zoom, symétries, sans compter un driver d'imprimante capable de supporter les Epson, Canon, Star, Mannesman en plus de la DMP 2000. Mais point de Pagemaker ni de système de digitalisation d'images qui ne seront disponibles que dans une dizaine de jours. Néanmoins, les commandes pouvaient être prises sur le stand à un prix promotionnel. Nous aurons l'occasion de vous présenter ces produits en détail dans un prochain numéro.

PRIDES UTILITIES

Alors là, c'est la surprise ! Notre ami lan CHRISTIE qui s'occupait jusqu'à présent de la gamme Pride chez l'importateur français ESAT Software, se retrouve promu General Manager de la société en Angleterre. Congratulations, fellow ! Sa première tâche aura été de reconditionner les logiciels dans des emballages plus attrayants. A ta gamme actuelle sont venus s'ajouter Printer Pac 2 qui est, à notre avis,  le meilleur programme de recopie d'écran pour Epson et AMSTRAD DMP 1 et 2000, et FIDO dont vous trouverez un banc d'essai dans ce numéro.

MIRRORSOFT

Fleet Street, le concurrent direct de AMX Pagemaker, est lui aussi en retard et ne sera disponible que courant juillet. Nous en reparlerons dès que nous l'aurons reçu. Par contre, le jeu Biggles était bien là en même temps que le passage du film du même nom dans les salles londoniennes.

ARNOR

Le créateur de Maxam présentait le programmateur d'EPROM XROM qui peut également recevoir 4 ROM additionnelles.

GRAFSALES

La tablette graphique Graphpad accompagnée du logiciel G3 ouvre les portes du DAO électronique aux PCW. Des possibilités étonnantes sur plotter ou imprimante graphique et le tout pour 150 livres.

ELECTROMUSIC RESEARCH

Cette société présentait une interface Midi pour synthétiseur batteries électroniques et autres séquenceurs. Un logiciel permet de gérer l'ensemble.

EN GUISE DE CONCLUSION

Malgré l'accroissement de sa superficie et du nombre des exposants, ce salon nous aura un peu laissé sur notre faim et il faudra sans doute laisser passer l'été pour voir apparaître la future machine d'AMSTRAD et les nouveautés de l'année. Rendez-vous en septembre ou octobre pour la 5e édition d'Amstrad Computer Show.

Marcel LE JEUNE , CPC n°13

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop
Page créée en 263 millisecondes et consultée 850 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.