GAMESEDITEURS ★ UBISOFT - UBI SOIT, QUI BIEN Y JOUE ! ★

Ubisoft - Chateau Pour Programmeurs|AM-Mag)Ubisoft - les Princes Programmeurs de Broceliande|Tilt)Ubisoft - Ubi Soit Qui Bien Y Joue|Micro News)UBI Soft

Ah les sagouins, me faire ça à moi! Ça fait au moins trois heures que je suis perdu dans cette forêt, j'ai dû faire des kilomètres, j'ai mal aux pieds, je n'en peux plus et surtout j'ai une de ces soifs ! Je commence à avoir des hallucinations oenologiques mais plutôt branchées bière, ça arrive dans ces moments-là...

Remarquez, cette forêt n'est pas la première venue, loin de la, puisque c'est la forêt de Brocéliande, un lieu magique par excellence qui abrita autrefois les amours tumultueuses de l'enchanteur Merlin et de la fée Morgane et qui semble résonner, encore aujourd'hui, des coups de sabots des Chevaliers de la Table Ronde. Alors, de quoi se plaint-on ? Pas d'alibi culturel, j'veux pas savoir ou j'suis, j'ai soif ! Tout avait commencé quelques semaines auparavant avec la réception d'un élégant carton d'invitation : "Si Ubi m'était conté..." J'eusse préféré une invitation en Belgique genre "Si la Kriek Mort Subite m'était contée" (une bière à la cerise, hum...), mais on ne fait pas toujours ce qu'on veut... Il y était question "d'une superbe fête, d'un week-end dans un magnifique château situé dans un parc de 270 hectares", mouais... la brasserie Heineken à Amsterdam ne couvre que quelques dizaines d'ares mais leur mousse se laisse avaler. "Programme : détente et de nombreuses surprises" Ça, pour des surprises on en a eu, ils m'ont même fait le coup de Lawrence d'Arabie dans le désert ! Mais n'anticipons pas...

 

Arrivée donc un samedi après-midi. Déjà, pour trouver le parc du château ce n'est pas si facile, mais une fois dans le parc pour trouver le château lui-même, c'est encore pire. C'est grand 270 hectares ! Et pas la moindre buvette à l'horizon, évidemment ! Finalement, on arrive au château qui me semble très suspect C'est un château hanté ça, et pas par Maître Kanter malheureusement! Je gare la voiture dans le sous-bois et, à peine descendu, j'entends un cliquetis métallique qui semble venir de derrière les arbres en s'éloignant du château. J'y vais en descendant un chemin et je tombe en arrêt sur an spectacle irréel : au bord d'un petit lac dominé par un Christ en croix (on est en Bretagne), deux hommes se battent à l'épée ! Ubi a-t-il mis au point un nouveau soft qui permet le voyage dans le temps (à Ubi vaillant, rien d'impossible) ? Je ne pouvais pas avoir d'hallucinations, j'avais à peine bu quinze bières donc j'étais quasi à jeun... Soudain le plus jeune des deux combattants embroche son adversaire qui s'écroule a terre en gémissant, se tenant le ventre.

Le vainqueur se tourne alors vers moi:
- C'est pourquoi ? Si c'est pour les aveugles, on a déjà donné.
- Non mon beau Seigneur, ce n'est que Micro News, pour vous servir...
- Ah Micro News, eh bien ça tombe bien, viens par ici manant !
Il me met la ponte de son épée sur la gorge : Iron Lord est le plus beau soft du monde, répète avec moi, vil pourceau !
- Yes, yes, votre Seigneurie, Llord Ron est le plus sot porc du monde. Je sors aussitôt la botte de cirage que je porte sur moi en permanence : à qui ai-je l'honneur de cirer les escarpins, gentil Seigneur?
- Comment faquin, tu ne me connais pas ? Je me nomme Ivan Jacot et je suis, avec Orou Marna que tu vois là agonisant, le concepteur dlron Lord. Nous avions justement, Orou et moi, une petite liscussion concernant les royal-ies, le problème est désormais ? Bon ben, c'est pas que je n'ennuie, valeureux Chevalier, nais j'ai un soft qui mijote sur ma cuisinière Atari-Martin, alors je vous fais ma révérence. Serviteur.
- Hors de ma vue, vilain, hors de ma vue!

Je repartais vers le château en pensant : cet Ivan-là, ouais, il est terrible ! Je frappais aux lourds battants de la porte qui finit par s'ouvrir avant que Jai les mains en sang. Un immonde bossu aux yeux globuleux entrouve la porte :
- Oui, c'est pourquoi ? (décidément, c'est une manie dans la région...)
- C'est Micro News !
- Entrez, mon bon Monsieur, entrez donc.

Je pénètre alors dans l'antre et c'est une succession de salles toutes plus grandes les unes que les autres. Dans toutes les pièces se trouvent des ordinateurs entourés de programmeurs, scénaristes, graphistes et musiciens. Pour rester vraiment dans l'ambiance, je les aurai bien vus en haillons et léchâmes, les pieds nus, le teint assombri par les privations (au îain sec et à l'eau), maintenus levant les ordinateurs par l'énormes chaînes fixées aux poignées et aux chevilles. Des gardiens monstrueux passeraient lentement entre tes programmeurs, le fouet à la main, frappant avec régularité afin de stimuler l'ardeur au travail. Comme sur les galères, le travail serait ponctué par un tambour, ceux qui tomberaient d'inanition seraient aussitôt jetés du haut de la grande tour...

Hélas, j'appris avec effroi que tous ces jeunes garçons n'avaient jamais été aussi heureux de leur vie, toutes les contingences matérielles étant prises en charge afin qu'ils puissent se consacrer entièrement à leur passion. Us n'ont à s'occuper de rien. Pas de ménage ou de lessive à faire, des chaînes stéréo disques compact disséminées ça et là, télévision et magnétoscope pour les loisirs, natation et promenades en barque pour la forme physique. Pas de cuisine à faire, un traiteur apporte quotidiennement des mets raffinés dans de la vaisselle en carton que l'on jette après usage, pas de corvée de vaisselle et pas d'horaires de repas. Grâce au four à micro-ondes, les intéressés mangent par petits groupes et quand ils le dési-rent ; ça peut être à trois heures du matin, aucun problème. Quand au logement, on pourrait les imaginer entassés à dix par chambrée sur des lits de camp, eh bien non ! Ils ont leurs chambres personnelles dans des pièces aussi grandes que des appartements, entièrement meublées d'époque (comme tout le reste du château) et, en fait de lits de camp, ils dorment dans des lits à baldaquin ! Il y a des immenses tapisseries aux murs, les cheminées des chambres sont presque aussi grandes que l'entrée de la banque de France et la vue que l'on découvre des fenêtres ferait tripler le prix des places à la Tour d'Argent. Et en plus les programmeurs sont payés pour vivre ce conte de fées et quand ils ont envie de se changer les idées, on leur achète un billet de train pour aller s'encanailler à Paris ! C'en est trop pour le journaliste hébété qui regarde avec ahurissement cette pléthore moyennâgeuse en se disant que, décidément, il a choisi le mauvais métier. Que ne s'est-il fait programmeur ?

Et les softs ? S'ils ne sont pas bons, alors c'est à désespérer de tout ! Hélas, ils sont à la hauteur du cadre de leur gestation et le dernier espoir qu'avait le pauvre journaliste de pouvoir se venger ignomineusement de ce luxe anachronique s'évanouit à la vue des premiers écrans.

Ça commence doucement avec Dracula sur ST : vampires et château hanté... (Sont-ils en train d'essayer de me faire comprendre à quelle sauce ils vont me manger ?) Le scénario reprend les principaux éléments du mythe vampirique : croix, ail eau bénite, pieu et marteau, chauve-souris, bref la panoplie complète. Dracula est confronté à Van Helsing, son ennemi héréditaire, et il doit récolter en chemin les différentes parties l'un manuscrit qui lui permettront le retrouver le talisman que Van ri elsing lui a volé. Le jeu compte 100 tableaux différents, la difficile augmente tous les vingt iableaux. Pour accéder à chacun les cinq niveaux de difficulté, il faut avoir récolté cinq objets et passer à travers une porte. L'auteur de ce jeu s'appelle Olivier Marty, les graphismes sont de Patrick Daher, déjà connu pour Zombi. Sorties prévues sur ST, Amiga, PC et C64 à partir de janvier 89.

Avec Skateball, d'Alain Fillion, nous revenons au vingtième siècle avec un hockey sur glace d'un genre nouveau. On peut jouer seul ou à deux et ça a l'air plus que sympa et très agréable à jouer, c'est un jeu qui devrait plaire. Il sera disponible en septembre sur ST, Amiga et PC et en octobre sur Commodore 64.

Puffy's Saga est une création de Claude Sablatou, qui avait déjà sorti deux jeux MSX chez Loriciels : Runner et sa suite Démonia. Il y avait beaucoup de monde autour de cette table et ce jeu d'arcade semble très prenant. Il s'agit de deux petites boules qui sautent (Puffy et sa copine Puffyn) à qui il arrive toutes sortes d'aventures. Sortie prévue fin septembre sur ST, Amiga, C64 et sur PC un mois plus tard. Philippe Reynaud, le programmeur, me montre ensuite Final Command qu'il a créé en collaboration avec Robert Bitoun pour les graphismes et l'animation et qui sortira à partir d'octobre sur les 16 bits et le C64 et sur l'Apple II/GS en février.

C'est un jeu d'aventure/action dans l'espace, entièrement contrôlé à la souris (rien à taper), l'ordinateur vous dormant lui-même ses instructions (environ 150, différentes suivant la progression de votre jeu). L'histoire : vous êtes un agent de l'espace chargé d'enquêter sur une lointaine station spatiale détruite par un ennemi inconnu. Des informations top-secret sont restées dans la station et vous devez les trouver et les rapporter. Vous allez donc embarquer dans une navette spatiale qu'il vous faudra d'abord apprendre à diriger puis vous partirez dans l'espace où vous serez confronté à de nombreux ennemis et monstres galactiques. Ce qu'il reste de la station menace de sauter à tout moment et vous devrez également trouver ce qui cloche et effectuer les réparations, sans oublier les fameux documents !

Avec B.A.T. - une création de l'équipe Hervé Lange - on part encore plus loin dans la science-fiction puisque le Bureau des Affaires Temporelles fut créé en 2030, afin d'aider à maintenir l'ordre, l'équilibre et la justice sur la terre. Les membres du BAT subissent des modifications biologiques : un ordinateur est transplanté dans leur avant-bras, afin de réguler leurs fonctions vitales, leur sang faisant office d'électricité... Le joueur sera un membre du BAT et il devra réussir une mission dans cet étrange monde où les industriels ont commencé la colonisation de l'espace. BAT. sortira à partir de janvier sur les 16 bits et en mars sur l'Apple II/GS.

Ivan Jacot réapparaît pour me montrer le très attendu Iron Lord (que l'on pourra déguster à partir de septembre sur les 16 bits et le CPC, en octobre sur le C64 et en février sur l'Apple B/GS). Je me protège le visage avec mon bras mais il semble s'être calmé...

Le maître fait dérouler les écrans et je retiens un sifflement d'admiration qui pourrait passer pour de l'outrecuidance (après tout, il a la dague facile...). Les graphismes sont superbes et l'ambiance moyenâgeuse est fabuleusement restituée. Pas trop surprenant vu l'environnement, mais quand même, ça décoiffe bien ! Vous êtes un jeune chevalier qui devez prouver votre courage et votre loyauté en livrant des duels à l'épée, à la lutte et au tir à l'arc. Afin de vous reposer entre les exercices, vous pourrez jouer aux dés dans une taverne. B y a une autre option qui permet de prendre un repos du guerrier mérité en rentrant dans une accueillante auberge, signalée par une lanterne rouge... Un véritable harem vous attend à l'intérieur, à vous les catins ! A chaque fois que nous arrivions à ce niveau, ce sagouin de Jacot me passait l'image à toute vitesse. Je me suis finalement retrouvé à genoux en train de supplier qu'on veuille bien me repasser plusieurs fois ce merveilleux tableau qui, vous vous en doutez, est de loin mon préféré...

L'histoire d'Iron Lord ne s'arrête pas là, puisqu'ensuite vous devrez combattre le démon qui a étendu son emprise sur tout te pays. Il faudra vaincre des adversaires en pleine possession satanique et les combats à l'épée en 3D vous laisseront sur te c... Comme en plus vous n'êtes guère certain d'en réchapper entier, n'oubliez surtout pas de visiter la "maison" avant la grande aventure finale, car après vous risqueriez de décevoir ces dames...

Finalement, ça vaut le coup de vivre dans un château, surtout pour concevoir un tel logiciel ! Iron Lord, c'est un ticket d'enfer pour un splendide voyage dans le temps, émotions et authenticité garanties !

Boa où est le bar ? Six nouveautés d'un seul tenant, voilà qui a de quoi me mettre le palais à sec ! Ah, le voilà là-bas... Après une aimable collation, nous partîmes dans un autre château (ils les collectionnent) afin de pouvoir y souper. Plusieurs sortes de vins de qualité et un excellent repas achevèrent de me décrisper, d'autant plus que j'avais comme voisins de table M. et Mme Guillemot qui sont des hôtes plus que charmants et des êtres comme je les aime : authentiques. Après le dessert et un calvados qui réveillerait un député pendant une séance de l'Assemblée Nationale, nous eûmes droit à un beau feu d'artifice et à des danses endiablées jusqu'à une heure avancée de la nuit.

Le lendemain, réveil assez marinai et départ pour la forêt enchantée... et en chantier because les tornades qui ont sinistrer la Bretagne l'hiver dernier : des milliers d'arbres abattus voire vrillés sur eux-mêmes, les sentiers de Brocé-liande portent encore les traces du séisme. Mais ça reste quand même un lieu enchanteur, normal pour la forêt de Merlin. Ubi avait organisé une.sorte de jeu de piste avec des épreuves comme dans un jeu d'aventure : tir à l'arc, parcours à cheval, énigmes à résoudre et une course de barques sur un lac, ce qui permit à deux programmeurs de faire une brillante (mais hélas involontaire) démonstration de natau'oa Tout cela aurait été charmant si je ne m'étais perdu dans la forêt avec mes compagnons : des heures et des heures à tourner en rond sur des kilomètres avec, dans le gosier, une soif qui devenait de plus en plus intense. C'est là que les hallucinations commencèrent à se faire sentir... Toutes les pubs de bière revenaient dans mon esprit soiffard, se mélangeant avec les souvenirs de la veille : Guillemot is good for you ; on peut rester actif après un bon logiciel ; Ubi, le sofi qui fait aimer le soft ; donnez un Iron Lord aux hommes qui ont soif etc.

Le jeu de piste avait un but : découvrir le Saint Graal et le rapporter. Lorsque je le vis, ce fut la révélation et j'oubliais mes déboires devant le saint calice ! Une coupe, une énorme coupe dorée contenant environ deux ou trois litres, bref une bonne chopine de bière d'une contenance honorable. J'aurais préféré qu'elle contienne plus mais j'en serais quitte pour me resservir plusieurs fois. Et en plus on me l'offrait, formidable!

Ah, je dois dire que les Ubi ont su me prendre par les sentiments, surtout avec les deux bouteilles de Champagne qu'ils m'ont mis de force sous les bras au moment de partir...
Il ne me restait qu'à retourner à Paris, loin des châteaux et des forêts enchantées mais où, heureusement, on trouve tous les vingt mètres un débit de boisson servant une bonne bière pression. Hic!

Jean-Michel Berté , MICRONEWS n°13 SEPTEMBRE 1988

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» UBI  Soft-Back  to  the  Golden  Age-Pick  n  Pile    GERMANDATE: 2016-10-24
DL: 65 fois
TYPE: image
SIZE: 204Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w1149*h819

» UBI  Soft-Compilation-Les  Battants  2-Top  25    FRENCHDATE: 2015-01-27
DL: 124 fois
TYPE: image
SIZE: 986Ko
NOTE: w1568*h2240
 
» UBI  Soft-Conspiration  EXIT-Hurlements-L  Anneau  de  Zengara-Profession  Detective-V2    FRENCHDATE: 2015-01-20
DL: 321 fois
TYPE: image
SIZE: 659Ko
NOTE: w1302*h910
 
» UBI  Soft-Defender  of  the  CrownDATE: 2013-08-14
DL: 417 fois
TYPE: image
SIZE: 346Ko
NOTE: w1197*h1645

» UBI  Soft-Dinamic-Astro  Marine  Corps-After  the  War    FRENCHDATE: 2015-01-12
DL: 130 fois
TYPE: image
SIZE: 756Ko
NOTE: w920*h1287
 
» Ubi  soft-Firebird  Prochainement-Druid-Startrike  2-Cholo    FRENCHDATE: 2012-05-28
DL: 354 fois
TYPE: image
SIZE: 182Ko
NOTE: w1206*h1659

» UBI  Soft-Gabrielle-L  Oeil  de  Set-Masque  Plus-Le  Necromancien-Zombi-Fer  et  Flamme-Manhattan  95  LightDATE: 2014-08-26
DL: 842 fois
TYPE: image
SIZE: 817Ko
NOTE: w2480*h1650
 
» UBI  Soft-Ghostbuster  2-Power  Drift-Altered  Beast-Galaxy  Force    FRENCHDATE: 2015-01-26
DL: 201 fois
TYPE: image
SIZE: 581Ko
NOTE: w1230*h1713
 
» UBI  Soft-Helter  Skelter-Lords  of  Chaos    FRENCHDATE: 2015-01-26
DL: 139 fois
TYPE: image
SIZE: 1254Ko
NOTE: w1223*h1722
 
» UBI  Soft-Hurlements-Gabrielle-Masque  Plus-Le  Necromancien-Zombi-Fer  et  FlammeAsphalt-Peur  Sur  AmityvilleDATE: 2013-08-10
DL: 767 fois
TYPE: image
SIZE: 511Ko
NOTE: w1856*h1234
 
» UBI  Soft-Hurlements-V2-Masque  Plus-L  Anneau  de  Zengara-Le  Maitre  des  Ames-La  Chose  de  Grotemburg-Le  Necromancien-Zombi-Fer  et  Flamme-Asphalt-Peur  Sur  Amityville-EXIT-Profession  DetectiveDATE: 2013-08-10
DL: 785 fois
TYPE: image
SIZE: 1245Ko
NOTE: w2466*h1655
 
» UBI  Soft-Khaal-Manhattan  95-Asphalt-Zombi    GERMANDATE: 2017-06-21
DL: 27 fois
TYPE: image
SIZE: 700Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w2016*h1347
 
» UBI  Soft-Le  Maitre  des  Ames-Profession  Detective-EXIT-L  anneau  de  Zengara-Gabrielle-Hurlements-La  Chose  de  Grotemburg-Peur  sur  Amityville-IronlordDATE: 2014-03-30
DL: 383 fois
TYPE: image
SIZE: 507Ko
NOTE: w1204*h1631
 
» UBI  Soft-Masque-AsphaltDATE: 2013-08-10
DL: 263 fois
TYPE: image
SIZE: 134Ko
NOTE: w790*h1064

» UBI  Soft-Masque-Fer  et  FlammeDATE: 2013-08-10
DL: 314 fois
TYPE: image
SIZE: 136Ko
NOTE: w788*h1062

» Ubi  soft-Night  Hunter-Puffy  s  Saga-Skate  Wars-Twinworld-Iron  LordDATE: 2015-01-26
DL: 189 fois
TYPE: image
SIZE: 582Ko
NOTE: w956*h1333
 
» UBI  Soft-Peur  sur  Amityville-Gabrielle-V2    FRENCHDATE: 2013-08-14
DL: 406 fois
TYPE: image
SIZE: 960Ko
NOTE: w2390*h1645
 
» UBI  Soft-Pour  Amateurs  de  Sensations  Fortes-Hot  Rod-Sonic  Boom-Fighter  Bomber-Vendetta    FRENCHDATE: 2015-01-12
DL: 254 fois
TYPE: image
SIZE: 688Ko
NOTE: w923*h1305
 
» Ubi  Soft-Puffy  s  Saga-Skate  Wars-Pro  Tennis  Tour-Iron  LordDATE: 2014-05-10
DL: 185 fois
TYPE: image
SIZE: 305Ko
NOTE: w939*h1312

» Ubi  Soft-RecruteDATE: 2010-06-02
DL: 494 fois
TYPE: image
SIZE: 321Ko
NOTE: w1257*h887

» Ubi  Soft-Twinworld-Puffy  s  Saga-Great  Courts-BAT-Iron  LordDATE: 2010-04-07
DL: 696 fois
TYPE: image
SIZE: 778Ko
NOTE: w2236*h1539
 
» UBI  Soft-Tyne  Soft-Beverly  Hills  Cop    FRENCHDATE: 2015-01-28
DL: 146 fois
TYPE: image
SIZE: 664Ko
NOTE: w1194*h1708
 
» Ubi  Soft-V2-EXIT-Profession  Detective-Album  d  UbiDATE: 2013-08-14
DL: 262 fois
TYPE: image
SIZE: 111Ko
NOTE: w808*h540

» UBI  Soft-WantedDATE: 2010-06-24
DL: 286 fois
TYPE: image
SIZE: 256Ko
NOTE: w1233*h1635

» UBI  Soft-Zombi-Fer  et  Flamme-Cine  Clap-Graphics  City    FRENCHDATE: 2016-10-27
DL: 95 fois
TYPE: image
SIZE: 154Ko
NOTE: w790*h1110

» UBI  Soft-Zombi-Fer  et  Flamme-Graphics  City-Cine  Clap    FRENCHDATE: 2016-10-27
DL: 151 fois
TYPE: image
SIZE: 250Ko
NOTE: w1220*h1638

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Games » Ubisoft - Chateau Pour Programmeurs (AM-Mag)
» Games » Ubisoft - La Chose de Grotemburg Team (Amstar&CPC)
» Games » Ubisoft - Ubi Soit Qui Bien Y Joue (Micro News)
» Games » Ubisoft - les Princes Programmeurs de Broceliande (Tilt)
» Games » Ubisoft - Han Islande Team (Amstar&CPC)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 930 millisecondes et consultée 1643 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.