★ AMSTRAD CPC ★ SAVE, LOAD, RUN & CO ★

Vous venez d'acheter un AMSTRAD, neuf ou occasion. Tant que vous vous contentez d'utiliser les jeux du commerce et de secouer votre joystick, tout va bien.

Mais dès vos premiers contacts avec la programmation, même s'il s'agit seulement de recopier et d'utiliser les listings de votre revue préférée, les problèmes surgissent, comme en témoigne le courrier reçu par la rédaction.

Le Manuel Amstrad n'étant pas toujours d'une consultation ni d'une compréhension aisée, vous trouverez dans ces trois articles tout ce qu'il faut savoir (théorie et pratique) pour sauver et utiliser votre travail, ainsi que pour manipuler les fichiers (renommer, effacer, copier).

» 1.1 - DIS, COMMENT ÇA MARCHE, UN ORDINATEUR ?
» 1.2 - LE BASIC
» 1.2.1 - LES FICHIERS
» 1.3 - DIFFERENTS TYPES DE FICHIERS
» 1.3.1 - STRUCTURE DES ENREGISTREMENTS SUR DISQUETTE
» 1.3.2 - LE NUMERO D'UTILISATEUR
» 1.3.3 - LES ATTRIBUTS DE FICHIER

» 2 LES FICHIERS

» 3.1 - EXPLOITATION DES FICHIERS ASCII
» 3.2 - DEUX INSTUCTIONS BIEN UTILES : ùREN et ùERA
» 3.3 - JOUONS NOS JOKERS
» 3.4 - RESURRECTION DES MORTS
» 3.5 - ON RAMASSE LES COPIES
» 3.6 - LA SAISIE DES LISTINGS

SAVE, LOAD, RUN & CO , G. DUBUS , CPC Infos n°27 , 28 et 29

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 042 millisecondes et consultée 1869 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.