DEMOSCENEPARTY ★ LTP2 : LUCKY AND TIGROU PARTY 2 ★

LPT 2 : Lucky And Tigrou party 2|Amslive fanzine)Demoscene Party

La scène CPC s'est toujours tenue à l'écart des grandes manifestations, peut- être à tort d'ailleurs... Il faut dire que le CPC a sa propre culture ! En effet, quel autre ordinateur 8 BITS peut se vanter d'avoir chaque année, et ce depuis plus d'une décennie, plusieurs grands meetings en son honneur ? Quel autre 8 BITS peut se targuer d'être encore utilisé à d'autres fins que la démo ? Tout cela n'a pas empêché une poignée d'irréductibles CPCistes de s'incruster dans une grande Coding Party: la LUCKY AND TIGROU PARTY 2, du 11 au 13 Avril 98, à Clermont de l'Oise (60).

PLANTONS LE DECOR.
LES CHOUX ET WINDOWS 95

Après le succès de la première LTP au printemps 97, à laquelle une centaine de personnes avait pris part, les organisateurs, à savoir un groupe de demomakers PC nommée RIBBON!, a décidé de remettre ça cette année avec un local encore plus vaste. En effet, la salle était cette fois-ci prévue pour accueillir près de 300 participants. Au final, 250 personnes selon les organisateurs (et 100 selon la police) ont assisté à cette manifestation. Pour fournir du courant toutes ces machines, un groupe electrogène a été réquisitionné pour le week-end afin d'éviter les coupures de courant imprévues, toujours désagréables dans ce genre de manifestation... Les ordinateurs étaient donc bien alimentés et un bar installé dans l'entrée était prévu pour qu'il en soit de même pour les participants : sandwichs et boissons, surtout du café ! Comme dans toutes les manifestations de ce genre, il était également possible d'apporter ses propres victuailles. Après avoir rempli le formulaire d'inscription et s'être allégé de 100 Frs, on pouvait enfin installer le matériel sur les tables.
 

Haaaa... des demomakers au travail, et
sur la droite un CPC !!!!

Une Vue panoramique de la salle ,
comme vous pouvez le voir ça travail dure !!!!

Les CPCistes incorruptibles que nous sommes ont eu la chance d'être installés à un endroil stratégique : juste dans l'entrée de façon à ce que toute personne entrant dans la salle jette obligatoirement un oeil sur notre table... L'installation du matériel a confirmé aux yeux de tous les autres CPCistes présents ce dont j'étais intimement persuadé depuis pas mal de temps: je suis vraiment le CHAMPION DU MONDE DE PANNE DE LECTEUR, toutes catégories confondues ! En effet, 1 de mes 2 lecteurs 3.5" a refusé de me charger le moindre petit fichier pendant tout le meeting ! J'avais également apporté ma chaine AMSTRAD que je qualifierais de Low-Fidelity étant donné qu'elle non plus n'a pas daigné fonctionner ! En dehors de cela, les autres CPCistes n'ont rencontré aucun problème matériel et ils ne connaissent pas leur Donheur ! Ce furent donc 10 CPC dont 9 en état de marche (Devinez à qui appartient le CPC en panne!) qui représentaient les machines 8 Bits. Voici donc au passage la iste des participants sur CPC : DRACULA, CRACKY, CANDY, WINNIE, OFFSET, MAD, 5HAP, ROUDOUDOU, RAM 7 et moi-même. A noter qu'il y avait tout de même 4 CPC PLUS, ce qui n'est pas mal du tout, autre chose, pour se démarquer de la masse blanchâtre et fade des PC, la tendance de cette année semblait être le relookage de son clavier en bleu ! L'AMIGA de LUBA et un de mes claviers de CPC semblaient revenir du village des Schtroumpfs...

MAIS QU'EST-CE QUE C'EST ???

Telle était la question que tous les non-nitiés se posaient devant le CPC + d'OFFSET. En effet, les extensions ne manquaient pas : lecteur 3.5", SOUNDPLAYER, MULTIFACE, Digitaliseur VIDI couplé à une caméra (Si, si!), souris AMX, connecteurs divers... Non content d'impressionner tout le monde avec sa machine de guerre, Offset avait en plus de nombreuses routines fort sympathiques à présenter comme une de ses parts pour l'ASIC INSIDE. Impressionnant aussi, pour ceux qui n'étaient pas encore au courant, l'enregistrement video en DIRECT TO DISC grâce au digitaliseur VIDI, la caméra et au lecteur 3.5". Dans la catégorie artillerie lourde, il ne faut pas non plus oublier RAM 7 qui avait amené une carte spécial CPC PLUS qui contenait en fait des copies de ROMs de plusieurs cartouches de jeux. Au démarrage, il n'y a qu' à commuter des interrupteurs pour choisir la ROM que l'on veut exécuter... Sympa, non? De plus, l'extension mémoire de 2 Mo et l'interface Disque Dur devaient traîner dans le coin... VIRTUAL NET, le réseau CPC a même été mis en place et le jeu SHOULDER DASH fut mis à contribution. Autre logiciel qui fut mis régulièrement à contribution : le DIGITRACKER. En effet, nombreux furent les attroupements dans le coin CPC dès que l'on jouait un module sur 3 canaux via Soundplayer tant qu' à faire ! Bref, les fiers CPCistes que nous sommes se sont fait un plaisir de démontrer que le CPC est bien au-dessus de ce que beaucoup imaginaient. Cette coding-party n'a pas été qu'une simple démonstration de force des CPC mais a aussi permis d'échanger des idées et des techniques et également de nouer ou renouer des contacts. Par exemple, MADE et ARRAKIS sont venus faire un petit tour dans notre coin, la tête pleine de souvenirs... Nostalgie, nostalgie!
 

A gauche Made, a droite Boz.

Voici tous les participants de la LTP 2

MIAM  ! MIAM !

Pour marquer le coup, car ce n'est pas tous les jours qu'ont lieu de tels rassemblements au sein de la scène, le petit groupe de CPCistes accompagné de LUBA s'est offert ripaille dans une pizzeria. Ce repas fut l'occasion de discuter de sujets divers tels que la protection, à ce jour inviolée, du jeu LE NECROMANCIEN édité par UBISOFTou les difficultés rencontrées par un magazine sortant en kiosque comme AMIGA NEWS. Je ne manquerais pas d'évoquer la défaillance vocale de notre ami CRACKY, agonisant en bout de table (la place du chef!), victime d'un mauvais coup de froid. Ceci ne l'a pas empêché de nous faire un canular de son cru à la sortie du restaurant. En effet, celui-ci nous a fait croire que l'un d'entre nous avait dû laisser, par inadvertance, un billet de 100 Frs en plus du prix de la pizza...

ET  ALORS  ?

En plus d'avoir permis la germination de certains projets CPC et même la réalisation d'une version diffusable des previews de SQUAT d'OVERLANDERS, la LTP2 aura été une formidable opération de médiatisation et c'était le but recherché ! Cette incursion CPCiste dans cette coding-party a en effet permis de rappeler que la scène informatique et plus précisément dans le cas    présent   la   scène   démo,    n'est (heureusement)    pas consituée que de PC a 233 Mhz. Il est à regretter l'absence des autres   machines   8 bits...   Mais   cette erreur devrait être réparée  lors  du BYTE '98 !

Eliot, AMSLIVE n°5 ; Photos et commentaires du LPT2 report

★ PAYS:
★ LICENCE: FREEWARE
★ ANNÉE: 1998

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 062 millisecondes et consultée 848 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.