CODINGLISTINGS ★ FORMATEUR, EXPLOITEUR! ★

Formatage 191Ko|Laurent KUTIL/CPC Revue n°22)Coding Listings

Non, il ne s'agit pas du nouveau slogan entendu entre Bastille et Nation, mais tout simplement de deux petites routines qui vous feront gagner de la place sur vos disquettes. De 178 Ko, vous passerez, d'un seul coup d'un seul (enfin près que), à 191 Ko, soit un gain de 13 Ko. Voyons d'abord le formateur qui récupère les pistes 40 et 41.

10 FOR N=1 TO 51
20 READ A$:POKE X,VAL("&" + A$)
30 NEXT N
40 CALL &0F80
50 DATA 6,9,3E,C1,21 ,b3,F,23,23,77, 23,36
40 DATA 2,23,3C,10,F6,AF,F5,21,b3, F,E5
50 DATA 11,4,0,6,9,77,19,10,FC,57, 1E,0
60 DATA E1 ,E,C1 ,DF,b0,F,F1,3C,FE, 2A.20
70 DATA E3,C7,42,C0,07

Ne soyez pas surpris si le programme fait un RESET après formatage (DATA) d'une face. Voyons maintenant l'exploiteur qui doit être, impérativement, exécuté avant toute opération sur le disque. Laurent KUTIL, qui nous envoie ce truc, recommande de l'incorporer à vos LOADERS.

10 OPENOUT"X”
20 POKE &A8A8,&FF
30 POKE &A895,PEEK(&A895) + 13
40 CLOSEOUT

Pour la vérification, exécutez l'exploiteur et faites CAT.

CPC n°22

MEA CULPA - CPC n°24

La honte nous submerge. Avec FORMATEUR et EXPLOITEUR réunis (CPC n° 23), Laurent KUTIL donnait un volume maximal à vos disquettes ; hélas ! la variable x de la ligne 20 (qui devait contenir les adresses à "poker") n'était pas déclarée (en PASCAL, cela ne serait pas arrivé !). Les vieux birscards du BASIC auront compris qu'il fallait "poker" les cinquante cases-mémoires à partir de &0F80 (adresse du CALL), mais les autres n'étaient pas censés connaître le processus ; voici donc ce qu'il convient de faire :

10 FOR N = &0F80 TO &0FB2
20 READ A$:POKE N,VAL ("&" + A$)
30 NEXT N

La suite est correcte et la voie est ouverte aux économie de disquettes.

★ LICENCE: LISTING
★ ANNÉE: 1987
★ AUTEUR: LAURENT KUTIL

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 085 millisecondes et consultée 700 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.