APPLICATIONSPROGRAMMATION ★ MAXAM ASSEMBLER AND EXPANSION ROM BOARD ★

EXTENSION ROM MAXAM|CPC Magazine)MAXAM ROM|Computing with the Amstrad)MAXAM ASSEMBLER AND EXPANSION ROM BOARD|Popular Computing Weekly)

Les nouveaux produits pour AMSTRAD sortent rapidement en Grande-Bretagne et, pour essayer de vous tenir informés, nous effectuons, dans la mesure du possible, un banc d'essai de certains. Voici, pour cette fois, le test du module d'extension ROM MAXAM de la société ARNOR Ltd. que nous a gentiment prêté M. HAGENS, lecteur de CPC.

Cette extension ROM renferme en fait un Assembleur-Moniteur-Editeur de texte très performant et constamment accessible puisque résidant en permanence en mémoire. Le montage, réalisé sur un circuit imprimé supportant une EPROM (27128) de 16 k-octets, et son système de décodage d'adresse se connecte sur le bus (sortie "Floppy-disc" CPC 464 ou 664). La continuité est assurée par un connecteur mâle permettant ainsi de relier d'autres interfaces. Notons au passage que la société ARNOR possède également ce programme en cassette ou en disquette, mais il va sans dire que dans ces deux dernier cas, on perd en facilité d'utilisation et surtout en mémoire. Revenons-en à notre version ROM. Un troisième connecteur (femelle) est disponible sur la carte, permettant sans doute une prochaine extension du système ; le manuel est muet sur le sujet. L'ensemble, une fois connecté, dépasse très peu du boîtier de l'ordinateur, car le mon-tage pénètre partiellement par l'ouverture du connecteur de bus.

MISE EN ROUTE

Après avoir donc connecté le module à notre CPC 464 et relié le disque à la suite, nous avons mis sous tension l'ensemble. Le message de présentation habituel

apparaît, suivi de la phrase : MAXAM ASSEMBLER 1985 ARNOR Ltd., nous renseignant ainsi sur le bon fonctionnement du système. Nous avons essayé, par pure curiosité, d'intercaler entre l'extension et l'ordinateur une rallonge de bus de 50 cm. A la mise en service, le message CHECKSUM ERROR est apparu, ce qui confirme le sérieux de la réalisation du point de vue logiciel, mais peut-être qu'un buffer aurait été souhaitable. Voici maintenant la liste des fonctions disponibles. Avant de commencer, nous apprenons, en compulsant la notice (50 pages), que notre CPC relié à MAXAM a les mêmes caractéristiques à la différence près qu'il a 256 octets de RAM en moins de disponible. Ceci peut être gênant pour charger de longs programmes, aussi est-il possible de déconnecter la ROM en faisant : Shift@ MAXOFF.

Les nouvelles commandes accessibles par leur nom précédé de le barre verticale (shift @ ) sont :

  • MAXAM : Affiche le menu à partir duquel  l'éditeur   de   texte   peut   être appelé.
  • MAXAM,2 : Idem en mode d'écran 2.
  • ASSEMBLE : Assemble et liste.
  • ASSEM : Assemble sans lister.
  • CAT : Identique à la commande Basic.
  • CLEAR : Efface le texte en mémoire.
  • FIND : Recherche un mot dans le texte.
  • MODE : Bascule l'écran du mode 1  au mode 2.
  • SPEED : Modifie la vitesse d'enregistrement sur cassette.
  • HELP : Liste   les   numéros   des   ROM connectées.
  • HELP,n : Liste des extensions et les commandes de la ROM numéro n.
  • MAXOFF : Annule la sélection MAXAM.
  • MSL : Déplace l'écran en 4000 à la place de C000.
  • MSH : Remet l'écran à sa place.
  • ROMOFF : Annule la sélection de la ROM choisie.

UTILISATION

DE L'ASSEMBLEUR

L'Assembleur de MAXAM peut être utilisé de deux façons ; en insérant le source Z80 dans un programme Basic ou en utilisant l'éditeur de texte. Dans un programme Basic, l'assembleur appelé par 'RASSEMBLE" travaillera sur les mnémoniques contenus .dans les REM des lignes suivantes, comme par exemple (voir listing) :

RESULTAT SUR IMPRIMANTE

 

Toutes les directives classiques (ORG, END, EQU, DEFB, DEFW, etc.) sont disponibles avec en plus GET et PUT, permettant des échanges entre le Basic et le langage machine via des variables. La deuxième possibilité d'utilisation de l'Assembleur MAXAM est par l'éditeur de texte. On y accède par le menu obtenu en tapant IMAXAM. Dès lors, on obtient à l'écran les options suivantes :

  • T : pour appeler l'éditeur de texte.
  • B : retour au Basic.
  • D : désassemble   une   zone mémoire.
  • DP: idem sur imprimante.
  • L :Dump mémoire.
  • LP : idem sur imprimante.
  • S : sélection de la ROM haute. S est suivi du numéro de la ROM choisie.
  • 0 : sélection   de   la   ROM basse.
  • E : édition à l'écran d'une zone mémoire pour modification.
  • F : recherche   de   mots   ou d'octets en mémoire.
  • FP : recherche   de   mots   ou d'octets en mémoire.
  • M : déplacement de blocs.
  • C : comparaison de blocs.
  • CP : comparaison de blocs.
  • R : permet de déplacer un programme en mémoire en modifiant tous les sauts qu'il contient (relocator).
  • I : permet de remplir une zone mémoire avec une donnée.
  • X :accès aux commandes externes (RSX).

Nous terminerons par l'Editeur de texte (option T) qui propose lui-même un menu.

  • E : édition de texte (plein écran).
  • L : chargement fichier texte.
  • LB :chargement fichier à la position courante du curseur (insertion).
  • S : sauvegarde texte.
  • SB : sauvegarde d'une partie du texte.
  • P : impression texte.
  • PB : impression d'une partie du texte.
  • M : modification du texte.
  • MB :modification d'une partie du texte. (M et MB permettent, par exemple, de transformer un texte en programme Basic par ajout de numéros de ligne).
  • F : recherche d'un mot.
  • R :recherche   et   remplace ment d'un mot.
  • T : tabulation.
  • A : assemblage du texte.
  • J :saut au sous-programme en langage machine créé.

Voilà bien beaucoup de possibilités qui font de cette extension un "MUST" pour les passionnés de programmation en langage machine. La note à donner est de 20/20 sauf pour le désassem-bleur qui ne permet pas, comme certains autres, de créer un source (ex.: ZEN) et qui ne rétablit pas les étiquettes. Ce n'est en fait qu'un faible défaut parmi les avantages du système.

Eddy DUTERTRE , CPC n°7

★ PUBLISHER: ARNOR
★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1985
★ CONFIG: 64K
★ LANGAGE:
★ AUTEUR(S): ???

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Files:
» MAXAM  v1.14    ROMDATE: 2011-07-18
DL: 204 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 13Ko

» MAXAM  v1.1    ROMDATE: 2003-01-31
DL: 222 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 13Ko

» MAXAM  v1.50    ROMDATE: 2011-07-18
DL: 283 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 13Ko

Adverts/Publicités:
» Arnor-MaxamDATE: 2015-01-08
DL: 157 fois
TYPE: image
SIZE: 91Ko

» Arnor-Maxam    (Amstrad  Software  in  ROM)    ENGLISHDATE: 2014-05-05
DL: 149 fois
TYPE: image
SIZE: 90Ko

» Arnor-Maxam    (Annoucing  MAXAM  for  Amstrad  CPC464)    ENGLISHDATE: 2015-01-08
DL: 202 fois
TYPE: image
SIZE: 147Ko

» Arnor-Maxam    ADVERT    GERMANDATE: 2014-05-05
DL: 161 fois
TYPE: image
SIZE: 58Ko

» Arnor-Protext-Maxam-Prospell-Pocket  Protext    ADVERT    ENGLISHDATE: 2014-05-05
DL: 536 fois
TYPE: image
SIZE: 350Ko

» Arnor-Protext-Maxam-Prospell-Promerge-Rombo-Utopia-BCPL    ADVERT    ENGLISHDATE: 2014-05-05
DL: 469 fois
TYPE: image
SIZE: 358Ko

» Arnor-Protext-Utopia-MaxamDATE: 2015-01-08
DL: 353 fois
TYPE: image
SIZE: 521Ko
 
» Arnor-Protext-Utopia-Maxam    ENGLISHDATE: 2015-01-08
DL: 175 fois
TYPE: image
SIZE: 239Ko

» Maxam    (Happy  Birthday  Maxam)DATE: 2015-01-08
DL: 175 fois
TYPE: image
SIZE: 153Ko

Manuels d'utilisation:
» Arnor-Maxam    ENGLISH    MANUALDATE: 2014-05-05
DL: 117 fois
TYPE: PDF
SIZE: 164Ko

» ARNOR  MAXAM    ENGLISH    MANUALDATE: 2014-05-05
DL: 119 fois
TYPE: PDF
SIZE: 1605Ko

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Arnor - Protext
» Applications » Maxam 2
» Applications » Maxam Turboass Convert
» Applications » Coding - Arnor C
» Applications » Arnor - Utopia (CPC Amstrad International)
» Applications » Maxam

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 070 millisecondes et consultée 698 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.