APPLICATIONSPROGRAMMATION ★ AUTOFORMATION À L'ASSEMBLEUR ★

AUTOFORMATION À L'ASSEMBLEUR|Microstrad)AUTOFORMATION À L'ASSEMBLEUR|Cahier de l'Amstrad)

POUR DÉBUTER EN ASSEMBLEUR

S'initier seul à l'Assembleur n'est pas une sinécure. Avec une cassette et un bon manuel, les choses s'arrangent. Non sans peine.

Une cassette et un livre de 250 pages, l'emballage est bien rempli ! La cassette contient un logiciel d'assemblage, et deux petits programmes didactiques d'intérêt limité. Le programme Assembleur se charge en deux parties : Basic et binaire. Bravo à l'éditeur qui n'a pas protégé inutilement son produit.

L'assembleur offre un minimum d'options. Editeur simplifié, voire rudimentaire : nous sommes loin d'un éditeur plein écran ! Les facilités d'édition sont celles dont vous disposez dans un INPUT. L'assemblage peut se faire avec affichage simultané du source sur écran et sur imprimante, ce qui est fort utile. Cette phase d'assemblage et l'exécution de la routine peuvent avoir lieu sans que le programme source disparaisse de la mémoire. L'interactivité est bien agréable... Tous les choix se font par pression sur une touche du clavier, à partir d'un menu qui peut s'afficher à tout instant et qui offre une option pratique de conversion de base numérique avec addition et soustraction. L'assembleur accepte les étiquettes, et dispose des directives d'assemblage utiles. Ce n'est pas un foudre de guerre, mais il y a pire !

L'essentiel des qualités du logiciel tient au manuel qui l'accompagne. La valeur pédagogique de ce livre épais est nettement au-dessus de la moyenne, voire inhabituelle. Le débutant est cueilli « au ras des pâquerettes », et emmené en quelques leçons à un bon niveau, s'il suit avec attention les exercices qui émaillent le livre. L'échelonnement des difficultés est très bien choisi, les exercices de contrôle judicieux, et le tout forme un ensemble homogène et complet.

Nous recommandons donc aux néophytes l'achat de ce produit, dont on ne sait plus très bien s'il s'agit d'un logiciel ou d'un livre. Les amateurs d'assemblage déjà confirmés ne trouveront rien pour eux, sauf s'ils veulent combler quelques lacunes.

Notre seul reproche tient à l'organisation du livre : l'index mal conçu rend difficile la recherche d'un élément précis (les numéros de pages ne sont pas notés dans l'index, et les numéros de chapitre ne figurent pas en haut des pages). Une reliure à spirale aurait été plus judicieuse. Vous aurez du mal à garder le livre ouvert tout en tapant sur le clavier ! On ne peut pas penser à tout.

JOËL JARDOUIN, Microstrad n°6, Juillet/aout 1986

★ ÉDITEUR: MICRO APPLICATION
★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 198x
★ CONFIG: 64K + AMSDOS
★ LANGAGE:
★ AUTEUR: HONEYFOLD SOFTWARE

Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (3). 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Slr Z - 80 Disassembler
» Applications » Apprentissage de L'Assembleur volume 2
» Applications » Disassembliertem
» Littérature » Z80 Programmation en language Assembleur
» Applications » DazzleStar Disassembler
» Applications » Glentop Assembler

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 075 millisecondes et consultée 833 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.