APPLICATIONSBUREAUTIQUE ★ DBASE II ★

DBase II|Amstrad Magazine)DBASE II (c) Ashton Tate|Cahier de l'Amstrad)DBASE II|8000Plus)

Si Dbase II vous effraie , ou si vous n'avez pas le courage d'explorer à fond ce langage de programmation de gestion de fichiers , voici un utilitaire qui vous sera indispensable . Il vous permet en effet de définir et d'utiliser vos fichiers sans une seule ligne de programmation !

DBase II générateur d'application  se présente sous la forme d'une disquette pour 6128 ou PCW,   et   d'un   manuel   de 170  pages. Un manuel raisonnable d'autant que les trente première-pages sont une simple introduction aux principes de base de la gestion de fichiers et à son vocabulaire. Le programme n'est pas protégé : bravo ! Vous pouvez ainsi en faire une copie de sécurité, précaution minimale que trop d'éditeurs "oublient"... :

Pour travailler, vous avez besoin de deux disquettes : le logiciel, et votre disquette de données déjà créées par DBase II. Les manipulations que vous pouvez effectuer vous sont proposées une série de menus. Le menu paramétrage vous permet de : créér un fichier ; modifier la structure d'un fichier déjà existant ; le supprimer ; lister sa  structure sur écran ou imprimante ; de définir ou de supprimer des listes. Le programme vous tient vraiment la main : par exemple, il vous donne très clairement la structure d'un fichier en affichant, pour chaque rubrique , son type, sa longueur, sa ligne et sa colonne de saisie. Il vérifie tout aussi : si vous saisissez de nouvelles fiches dans un fichier déjà existant, il contrôle au fur et à mesure de la saisie des zones que le nom ou la référence n'est pas déjà présente ou ne crée pas confusion... La modification d'une fiche est aussi enfantine. Vous choisissez .l'option dans le menu, la fiche apparaît. Le curseur saute automatiquement de zone en zone après modification... et vérification.

Quant aux recherches par clé, c'est un plaisir : le programme vous demande d'abord le nom de l'index sur lequel effectuer la recherche ; puis la valeur ou la chaîne de caractères de la recherche ; c'est tout. La première fiche triée s'affiche ; on tapera S pour voir la suivante, P pour la précédente ; et finalement F comme Fin pour revenir au menu principal... La création de fichiers est, elle encore, largement simplifiée. Vous définissez très classiquement les zones, les rubriques, leur type, leur longueur, etc. Attention : pas plus de trente-deux zones ! Une fois de plus, pas une goutte de programmation. Le générateur d'applications vous pose les questions indispensables, vérifie que votre structure est fiable, et la stocke quand vous en êtes satisfait. Le fichier que vous venez de créer pourra être géré par DBase II comme si vous l'aviez programmé vous-même ! Evidemment, l'assistance pour la création du fichier va bien plus loin, avec génération de clés secondaires ou temporaires, modifications de clés, suppression, listage sur écran ou imprimante de toutes les clés et de leurs caractéristiques. Le tout à l'aide d'un banal menu à options.

L'utilitaire pousse même la sollicitude jusqu'à vous signaler vos erreurs par des messages appropriés : "date incorrecte", "zone trop grande ou trop petite", "doit être supérieur (inférieur) ou égal à X", etc. Plus fort encore : le manuel, une vraie mère-poule, vous détaille toutes les possibilités de récupération de données en cas de coupure de courant, et ce dans tous les cas où survient la coupure ! Enfin, il ne faut pas oublier toutes les options d'édition sur imprimante, qu'il s'agisse de fiches, de clés, de listes, de structures de fichiers... Indispensable pour garder une trace écrite des données et bien organiser son travail. Finalement, le reproche principal qu'on pourrait adresser à ce générateur est qu'il ôte à DBase II toute sa spécificité de langage de programmation, celle-là même qui a fait son succès. Mais peut-on vraiment l'accuser de faciliter ainsi les choses ? En effet, tous les fichiers n'exigent pas une structure si complexe qu'il faille patiemment en programmer tous les paramètres sous DBase II. Par ailleurs, rien ne vous empêche de créer avec le générateur une première structure simple et de l'améliorer par la suite. Ou d'utiliser banalement le générateur pour consulter en quelques secondes la structure et les listes d'un ancien fichier dont vous avez tout oublié... Il existe ainsi des utilitaires de programmation pour des langages comme le Basic ou l'Assembleur. Ils ne dispensent évidemment pas d'apprendre les processus du langage en question : il facilite seulement sa mise en oeuvre. Ce générateur d'applications doit être pris ainsi, comme une porte ouverte sur DBase II pour les débutants, comme un outil annexe mais indispensable pour les initiés.

(Edité par NV Informatique) , Amstrad Magazine n°12

★ PUBLISHER: BORLAND , MICROBYTE (SPAIN) , First Software (UK)
★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1986
★ CONFIG: 128K + CP/M
★ LANGAGE:
★ AUTHORS: Wayne Ratliff , Jim Taylor , Howard Dickler / ASHTON-TATE
PRUICE: £99.95

Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (2). 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Files:
» DBase  2  v2.31    ENGLISHDATE: 2013-09-03
DL: 76 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 175Ko

» Dbase  2  v2.4    FRENCHDATE: 2013-09-03
DL: 116 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 366Ko

» DBase  2  v2.4    SPANISHDATE: 2013-09-03
DL: 78 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 205Ko

Adverts/Publicités:
» MarkT-Technik-Unglaublich-Word  Star-dBase  II-Multiplan    GERMANDATE: 2016-10-30
DL: 64 fois
TYPE: image
SIZE: 542Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w1540*h1109
 
» New  Star  Software-Cracker  2-NewWorld2-Dbase2-MicroCollection-Touch  n  Go-Crash  Course-Two  Fingers-CSTAM    ENGLISHDATE: 2017-06-13
DL: 12 fois
TYPE: image
SIZE: 440Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w1084*h1611
 

Type-in/Listing:
» CPC  DBASE    LISTINGDATE: 2013-07-20
DL: 106 fois
TYPE: PDF
SIZE: 873Ko
NOTE: 6 pages/PDFlib v1.6

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)
★ AMSTRAD CPC ★ A voir aussi sur CPCrulez , les sujets suivants pourront vous intéresser...

Lien(s):
» Applications » Base de Datos Amstrad
» Applications » Dean Database Mailing List
» Applications » Dfm Database And Labels
» Applications » CPC Dbase (The Amstrad User)
» Applications » Beesoft - Ultrabase
» Applications » Random Accesss Database

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 858 millisecondes et consultée 760 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.