★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ TERRES ET CONQUÉRANTS (c) UBI SOFT ★

A100%JOYSTICK

Les wargames sont plutôt rares sur nos CPC. A l'opposé, les jeux d'arcade pullulent. On se défoule mais on ne réfléchit pas. Profitez de vos fonctions de chef d'armée chargé d'anéantir les forces du mal pour devenir un grand stratège.

SCENARIO BATEAU MAIS...

Il n'était pas vraiment utile de faire plus compliqué. Et puis c'est la réalisation qui compte. Et alors là... Le premier menu vous propose de jouer, de connaître la signification des différentes icônes ou de voir une démonstration (visualisation du terrain). C'est la première proposition qui nous intéresse, voyons ce qu'elle nous réserve. Un deuxième menu apparaît. Celui-ci vous offre de charger un scénario (11 scénarios différents sont fournis avec le jeu), de modifier les paramètres ou de jouer (eh oui. encore). Chaque scénario diffère d'un autre par la nature et la disposition des types de terrains et des types d'unités. Nous reviendrons sur ce point plus tard. Les paramètres que l'on peut changer sont les suivants : dirigeants'des différents camps, modification du nombre maximal de tours (un tour comporte la phase de mouvement et d'attaque de chacun des deux camps) et modification du nombre de tours effectués. Les deux dernières possibilités ne sont à mon avis, guère utiles. Enfin bon, mieux vaut trop d'options que pas assez.

Maintenant, choisissons l'option jouer, qui nous fait une ultime proposition avant de jouer VRAIMENT. Cette proposition, c'est la modification des points d'état. Les points d'état sont pour les fanas de jeux de rôles, les points de vie des unités. Chaque unité, normalement possède 100 points d'état. C'est aussi ce que l'on peut avoir au maximum. Octroyer 10 ou 20 points d'état à l'ennemi est, certes, tentant mais guère glorifiant.

LE JEU ?
ÇA VIENT, ÇA VIENT...

La fenêtre principale représente la portion de terrain sur laquelle vous vous trouvez (vous vous y déplacez à l'aide des touches fléchées ou du joystick). En bas à droite sont représen-. tées (sous forme de pixels) les positions des unités, avec leur couleur rouge ou bleue. Enfin, la dernière fenêtre vous indique, lorsque vous déplacez ou faites attaquer une unité, le type de l'unité, le terrain qu'elle occupe, sa capacité de déplacement, de tir, d'attaque et de défense, et son état.

Mais, me direz-vous, qu'est-ce qu'une unité ? Il en existe sept différentes : les fantassins, les cavaliers, les catapultes, les archers, les hommes volants, les seigneurs et les navires. Chaque unité possède ses avantages et ses défauts. Par exemple, les catapultes se déplacent lentement mais possèdent un tir meurtrier qui peut aller très loin, sans se mêler à la bataille. Les affrontements se déroulent de la façon suivante : un compteur défile à toute vitesse, vous appuyez sur Fire pour l'arrêter et selon votre chance, vous retirez un certain nombre de points d'état à l'adversaire. Mais votre attaque peut échouer. Tout est dans le hasard. Comme vous le constatez, il n'y a aucune phase d'arcade, seule la stratégie a de l'importance. La nature du terrain (village, château, fleuve, route, etc.) est importante aussi. Amener, par exemple, vos catapultes dans les marécages équivaut évidemment à perdre votre unité. De même, suivre un chemin de montagne vous ralentira tandis que la terre plane est un terrain plus rapide. Une possibilité originale, pour n'importe quelle unité sauf pour les navires eux-mêmes : on peut embarquer dans un navire puis en débarquer quand celui-ci atteint une côte.

Une remarque intéressante concernant le son : le jeu est doté d'une superbe musique de présentation. Une musique non moins géniale salue le résultat d'une bataille. C'est déjà très bien. Mais le petit plus, qui est grand, c'est le bruit qui accompagne chaque unité dans ses déplacements, comme le bruit des vagues pour les navires ou le galop des chevaux pour les cavaliers.

NAPOLEON, CESAR ET MOI

Onze scénarios sont disponibles. Vous pouvez choisir dé diriger un camp puis un autre, ce qui vous permet d'engager un minimum de vingt-deux batailles. Plus même, si l'on tient compte du fait que plusieurs tactiques sont applicables à chaque fois. Si les possibilités du soft s arrêtaient là, celui-ci serait déjà de qualité, et je vous le conseillerais. Mais lisez plutôt ce qui suit...

Sachez d'abord qu'il existe trois combinaisons d'adversaires possibles : joueur-ordinateur, joueur-joueur (un au clavier, l'autre au joystick, l'ensemble n'étant pas contraignant du tout), ou ordinateur-ordinateur. Ensuite, et c'est là que j'attire toute votre attention, un programme vous permet de créer votre propre scénario. Le programme lancé, celui-ci vous demande si vous voulez créer un terrain à partir d'un scénario déjà conçu. Si vous répondez oui, vous effectuerez des modifications sur un terrain possédant déjà ses particularités. Sinon, vous aurez un terrain vierge à exploiter. Même chose pour les unités. Voilà qui augure une durée de vie exceptionnelle à un soft non moins formidable.

CONCISE CONCLUSION

Ce soft est indispensable à tous les férus de tactique militaire et superflu à tous les autres. Quoique Terres et Conquérants pourrait bien en convertir quelques-uns...

Chris, qui combat "Georg le Tyran", ACPC

TERRES ET CONQUÉRANTS
(c) UBI SOFT

CODING: ISMAEL MALLOUK
GRAPHICS: FRANCK SAUER
MUSIC: Gregory CLEMENT

» Peoples - UBISOFT - Chateau pour programmeurs
» Peoples - UBISOFT - Les princes programmeurs de Broceliande

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1989
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , STRATEGY GAME , MEDIAEVAL , WAR GAME , TAPE , DISK

★ PROTECTION: RUBI SYSTEM


Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (2). 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Cover:
» Terres  et  ConquerantsDATE: 2016-09-07
DL: 100 fois
TYPE: image
SIZE: 183Ko
NOTE: w1156*h1420

Dump disk:
» Terres  and  Conquerants    FRENCH    XORDATE: 2013-08-30
DL: 73 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 312Ko
NOTE: Flip side if border flashes! ; **/42 CylsRUBI Protection v2/**
.HFE: OUI
 

Dumps cassettes (version commerciale):
» Terres  et  Conquerants-Creation  de  scenarii    FRENCHDATE: 2010-03-29
DL: 69 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 22Ko
NOTE:
.CDT: 2

» Terres  et  Conquerants    FRENCHDATE: 2010-03-29
DL: 68 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 34Ko
NOTE:
.CDT: 2

Dumps disquettes (version commerciale):
» Terres    and    Conquerants    FRENCHDATE: 2010-03-29
DL: 73 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 122Ko
NOTE: RUBI Protection v2/42 Cyls
.HFE: NON

» Terres  et  Conquerants    FRENCHDATE: 2017-10-06
DL: 2 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 190Ko
NOTE: Dumped by DLFRSILVER for Loic DANEELS ; RUBI Protection v2/42 Cyls/CT-RAW
.HFE: NON
 

Media/Support:
» Terres  and  Conquerants    (Release  DISC)    FRENCHDATE: 2016-09-06
DL: 24 fois
TYPE: image
SIZE: 59Ko
NOTE: Scan by Loic Daneels ; w927*h583

Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop/c
Page créée en 079 millisecondes et consultée 1537 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.