★ AMSTRAD CPC ★ GAMESLIST ★ JAMES BOND 007: THE SPY WHO LOVED ME (c) DOMARK ★

A100%

L'ESPION QUI M'AIMAIT

Encore un ? Je me demande quand ils vont arrêter de nous faire des conversions de James Bond, surtout que celui-ci ne date pas d'hier. Vous me direz, il doit, quelque part aux fins fonds des caves Sarcelloises, exister des collectionneurs de cette saga.
Bon. ne soyons pas d'emblée désagréable. Mais comprenez-moi, je hais la facilité. Les aventures de James devraient être avec un peu de chance passionnantes (surtout s'il doit tout au long du jeu assumer la compagnie de la charmante espionne russe Anya Amasova).

EN VOITURE

La première scène du jeu représente une vue aériene (les autres aussi). La voiture est prête à bondir (ouf, ouf) avec à son bord les deux héros, quoique je ne dislingue pas les passagers (ant les dessins sont petits. Un coup sur le champignon et c'est parti. Dans un scrolling horizontal, on tourne vers la droite pour revenir un peu plus tard vers fa gauche. Encore à droite et toujours à gauche. On doit récupérer des bonus qui seront monnaie d'échange contre plusieurs types d'armements lors du troisième level. Il faut absolument éviter les flaques d'huile pour que James ne perdre pas le contrôle de la voiture. Après un long moment, celle-ci arrive près d'un quai.

EN BATEAU

C'est reparti, mais cette fois nous ne sommes plus sur route mais à bord d'un « offshore ». On doit éviter les avancées de quai comme les quelques bateaux ennemis qui ne poseront pas irop de problèmes à notre héros.

Bien plus tard, le bateau arrive en fin de course et les héros remontent dans une autre voiture; et c'est reparti mon kiki. Encore des routes avec plus de flaques et toujours des bonus. Cette fois, on trouvera des taches de couleur (la notice full angliche nous apprend qu'il s'agit de piétons) qu'il vaut mieux éviter, ainsi qu'un camion à bord duquel seront achetées de nouvelles armes.

YA MA GOUROU ?

Je reprends la notice pour me rassurer. En effet, j'ai l'impression que je me suis fais rouler quelque part. Mais di-diou, c'est bien sûr ! La plupart des scènes intéressantes du film comme l'attaque dans la forteresse de Stromberg, ou la reprogrammation des missiles nucléaires ou encore le combat avec « machoir d'acier » sont réservés aux versions 16 bits. Et nous, on compte pour du beurre ? En deux mots, vous voyez le titre du jeu là-haut (le titre du papier) ? Vous le voyez également en bas (avant la note) ? Eh bien on aurait pu l'appeler « La vie secrète de Pierre Valls » que ça n'aurait rien changé. En effet, si la notice ne le disait pas, ainsi que la musique d'intro, rien ne m'indiquerait qu'il s'agit d'un James Bond...

Poum 008 , A100% n°32 , Mars 91

 

JAMES BOND 007: THE SPY WHO LOVED ME [La Espia que me Amo]
(c) DOMARK

AUTEUR(S): ???

RERELEASE: ERBE SOFTWARE (SPAIN)

★ LICENCE: COMMERCIALE
★ ANNÉE: 1991
★ LANGAGE:
★ GENRE: INGAME MODE 0 , ARCADE , CAR , BOAT , SHOOT-EM-UP , 64&128K , FILM


Cliquez sur l'image pour voir les différents packages (3). 

★ AMSTRAD CPC ★ DOWNLOAD ★

Adverts/Publicités:
» James  Bond-L  Espion  Qui  M  Aimait    FRENCHDATE: 2014-08-27
DL: 225 fois
TYPE: image
SIZE: 378Ko
NOTE: w1217*h1643

» The  Spy  Who  Loved  MeDATE: 2004-11-21
DL: 157 fois
TYPE: image
SIZE: 180Ko
NOTE: w800*h1127

» The  Spy  Who  Loved  Me    ENGLISHDATE: 2016-08-21
DL: 21 fois
TYPE: image
SIZE: 200Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w582*h854

» The  Spy  Who  Loved  Me    FRENCHDATE: 2015-01-24
DL: 66 fois
TYPE: image
SIZE: 555Ko
NOTE: w784*h1114
 

Bonus:
» The  Spy  Who  Loved  Me    WALLPAPERDATE: 2012-06-18
DL: 257 fois
TYPE: image
SIZE: 269Ko
NOTE: w1600*h1200

Cover:
» The  Spy  Who  Loved  Me    (Release  DISK)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 119 fois
TYPE: image
SIZE: 79Ko
NOTE: w589*h710

Dumps disks:
» James  Bond-The  Spy  Who  Loved  Me    CACHDATE: 2013-08-30
DL: 131 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 324Ko
NOTE: Side A=128K / Side B=64 Ko ; 40 Cyls
.HFE: OUI
 
» James  Bond-The  Spy  Who  Loved  Me    CHANY-NPSDATE: 2013-08-30
DL: 106 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 190Ko
NOTE: Version 128K ; 40 Cyls
.HFE: OUI
 

Dump cassette (version commerciale):
» The  Spy  Who  Loved  MeDATE: 2010-03-29
DL: 61 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 47Ko
NOTE:
.CDT: 2

Dumps disquettes (version commerciale):
» The  Spy  Who  Loved  Me    ENGLISHDATE: 2017-09-07
DL: 42 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 147Ko
NOTE: Dumped by DLFRSILVER for Loic DANEELS ; 42 Cyls
.HFE: NON

» The  Spy  Who  Loved  Me    ENGLISHDATE: 2017-09-07
DL: 0 fois
TYPE: ZIP
SIZE: 499Ko
NOTE: 42 Cyls, 2 Heads/CT-RAW
.HFE: NON
 

Medias/Supports:
» The  Spy  Who  Loved  Me    (Release  DISC)    ENGLISHDATE: 2016-09-07
DL: 20 fois
TYPE: image
SIZE: 51Ko
NOTE: Scan by Loic Daneels ; w927*h583

» The  Spy  Who  Loved  Me    (Release  DISC-CARDBOARD)    ENGLISH-ITALIANDATE: 2017-01-30
DL: 9 fois
TYPE: image
SIZE: 18Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w346*h351

» The  Spy  Who  Loved  Me    (Release  TAPE)    ENGLISHDATE: 2016-09-06
DL: 28 fois
TYPE: image
SIZE: 22Ko
NOTE: Uploaded by hERMOL ; w800*h461

Video:
» James Bond: The Spy Who Loved Me Review and Longplay (Part 1 of 2) by Xyphoe (Powered by YouTube)
» James Bond: The Spy Who Loved Me Review and Longplay (Part 2 of 2) by Xyphoe (Powered by YouTube)
Je participe au site:
» Newfile(s) upload/Envoye de fichier(s)

QUE DIT LA LOI FRANÇAISE:

L'alinéa 8 de l'article L122-5 du Code de la propriété intellectuelle explique que « Lorsque l'œuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire la reproduction d'une œuvre et sa représentation effectuées à des fins de conservation ou destinées à préserver les conditions de sa consultation à des fins de recherche ou détudes privées par des particuliers, dans les locaux de l'établissement et sur des terminaux dédiés par des bibliothèques accessibles au public, par des musées ou par des services d'archives, sous réserve que ceux-ci ne recherchent aucun avantage économique ou commercial ». Pas de problème donc pour nous!

CPCrulez[Content Management System] v8.75-desktop
Page créée en 695 millisecondes et consultée 1132 fois

L'Amstrad CPC est une machine 8 bits à base d'un Z80 à 4MHz. Le premier de la gamme fut le CPC 464 en 1984, équipé d'un lecteur de cassettes intégré il se plaçait en concurrent  du Commodore C64 beaucoup plus compliqué à utiliser et plus cher. Ce fut un réel succès et sorti cette même années le CPC 664 équipé d'un lecteur de disquettes trois pouces intégré. Sa vie fut de courte durée puisqu'en 1985 il fut remplacé par le CPC 6128 qui était plus compact, plus soigné et surtout qui avait 128Ko de RAM au lieu de 64Ko.